Venez parcourir des contrées d'inspiration asiatique, en des temps reculés où régnaient les mystères, l'amour, les complots et la guerre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au-delà du mur - Partie 2 [Event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Hebi On'na

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 26/09/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 26

MessageSujet: Re: Au-delà du mur - Partie 2 [Event]   Sam 24 Jan - 21:15


Le sang noir, qui n'était en fait pas du sang, ne laissait rien présager de bon et s'est en se maudissant d'avoir baisser sa garde que la chamane reçu le coup qui l'envoya un peu plus loin. Cet esprit malveillant était plutôt téméraire et féroce pour oser s'en prendre à elle ainsi! Savait-il simplement qui elle était? Elle était la femme serpent, la sorcière des montagnes et le feu sacré pouvait se propager plus rapidement qu'il ne pouvait le penser. Elle grogna. Non, les esprits malveillants ne pensaient pas, ils vivaient selon leurs instincts de préservation. Ils n'étaient pas mieux que des insectes et des animaux, incapable d'empathie, d'entraide - à moins qu'ils peuvent en retirer quelque chose - ou d'émotions.

Elle ne se préoccupa même pas du silence inquiétant qui les entouraient et se redressa maladroitement, mécontente de la sensation de la boue qui coulait le long de ses longue jambes. La prochaine fois, elle demanderait à son loup de la porter, oui, il la porterait, il ne serait plus un long, mais deviendrait sa mule. Elle releva la tête au moment ou un soldat se faisait décapiter froidement par le cadavre possédé.

-C'était vraiment nécessaire, cet interrogatoire? On aurait du abréger ses souffrances quand on en avait l'occasion. Avec vos conneries, on perd du temps! Et après vous allez vous étonner que votre prince soit mort...

Hebi essuya ses mains sales sur son yukata délabré et encore plus en mauvais état. Elle fronça des sourcils en entendant l'homme vêtu de noir et ne pu s'empêcher de lui lancer une remarque cinglante.

-Oi, face de taupe! s'écria-t-elle telle une princesse effarouchée. Tu veux que je te mords à nouveau, c'est ça!

Pauvre sot ne pouvait-elle s'empêcher de répéter intérieurement. La chamane sentit une brève douleur et c'est à ce moment là qu'elle remarqua que l'un de ses genoux était en sang et qu'elle avait été projeté assez loin de la main d'un homme à moitié mort. Le travail d'un esprit colérique, en effet. Les soldats s'agitèrent et tous dégainèrent leurs armes le plus rapidement possible. Une bande d'idiots, seule la magie peut vaincre la magie! Ou alors, un petit exorcisme pour les aider? La jeune femme se frotta les tempes, se disant qu'elle était trop fatiguée pour faire quoique ce soit. En fait, elle était juste paresseuse, même au beau milieu de l'action.

Elle redressa la tête et vit l'homme masqué se précipité dans le dos de l'individu possédé. Hebi sourit, puis le pointa du doigt avant qu'il n'atteigne sa cible. Une énergie étrange sembla s'évacuer de sa main et sa voix caverneuse résonna dans l'air libre.

-Va l'aider, Aka, souffla-t-elle à l'être invisible qui fonça aussitôt sur les armes de l'assassin. Le corps reptilien se fondit dans les mains de celui-ci et ses armes se firent à émaner des petits flammes rougeâtres, suffisamment forte pour exorciser l'esprit mauvais qui habitait le corps de ce pauvre Aigle d'or.


_________________

- I will never die by fire, I am FIRE itself -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukeharu Yasushima

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 26/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 27 ans

MessageSujet: Re: Au-delà du mur - Partie 2 [Event]   Ven 30 Jan - 16:32

La chamane avait réussi à arracher quelques informations à l'homme. Sukeharu n'en était que plus heureux. Plus heureux seulement pour les réponses, pas pour l'homme qui allait de toute évidence terminer sa vie dans les quelques instants à suivre. Pourtant, comme si cela ne devait jamais arrivé, l'esprit, car il s'agissait bine d'un esprit qui contrôlait le corps, repoussa la chamane qui alla valdinguer dans la boue. Vue la grimace qu'elle tira, elle ne devait pas trop apprécié, mais le jeune seigneur n'avait pour le moment que faire que son expression, et s'il aurait rit de cela en temps normal, ce n'était pas un jeu. En effet, l'ancien soldat du prince s'était relevé, et il tranchait avec violence la tête de l'un des hommes de Sukeharu. Cette tête roula sur le sol alors que le corps tombait à son tour pour s'effondrer dans la boue. Ce fut au tour du mystérieux assassin de se retrouver en face de l'esprit. L'aigle de Sukeharu ébouriffa ses plumes, à la fois terrifié, et terrifiant. Sukeharu ne réfléchit pas plus longtemps et il tira son épée à son tour.

La situation n'était pas vraiment des meilleures, mais la chamane était en sécurité. Par réflexe, les deux soldats restants du gouverneur se placèrent devant leur maître, toutes lames dehors. Mais sukeharu les repoussa en arrière. Son casque sur la tête avec les longs crins de cheval lui descendant jusqu'au niveau du dos, sa cuirasse mobile et résistante, et son épée prête à frapper, le seigneur de Sawaki savait qu'il pouvait mieux s'en tirer qu'eux. Il avait appris à se battre toute sa vie, selon une lourde discipline et avec une intensité assez grande. Il fila se placer face à l'aigle d'or, tout en ignorant les dires de l'assassin qui n'étaient pas tout à fait faux, et pas tout à fait juste. On avait besoin de ces informations, et maintenant, on savait où retrouver le prince, mais encore fallait-il vaincre celui-ci. La chamane se relevait et agissait tandis que Sukeharu commencer à parer les coups qui étaient d'une force surnaturelle. Pire encore, l'esprit semblait doté d'une énergie inépuisable. Fort heureusement, l'assassin arriva par derrière et planta ses lames dans le corps de l'homme alors que Sukeharu esquivait une attaque plus en se baissant. Seul le sifflement de la lame adverse lui indiqua qu'il avait réussi à esquiver le coup.

Il fallait faire quelque chose et vite. Le Samourai avait finalement choisi de se joindre au combat, tandis que les deux soldats restants de Sawaki venait en renfort sur le côté opposé. Pris en étau à quatre endroits différends, l'esprit pouvait perdre, mais il allait falloir que la chamane joue correctement ses cartes, et mieux encore, qu'elle l'emporte sur lui, les guerriers se chargeraient de tuer le corps et de le vider de toute vie. l'épée de Sukeharu frappait, parait, alors qu'il se faufilait, qu'il esquivait, qu'il se baissait. Tout semblait en mouvement, et pourtant, ils ne se déplaçaient que très peu dans l'épaisse boue. Finalement, Sukeharu déclara:

-Bon...Il faut le tuer, mais comment on s'y prend, nos coups ne semblent pas atteindre leur but, et il ne sembla pas avoir véritablement mal. Alors, on fait quoi?

Il devait bien l'admettre, et il ne le cachait pas, il ne savait pas comment s'y prendre, alors autant poser la question si quelqu'un avait la réponse, on verrait ensuite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoruichi Onimura

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/09/2014
Age : 23

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 32

MessageSujet: Re: Au-delà du mur - Partie 2 [Event]   Mer 11 Fév - 21:51

Il restait silencieux, en retrait. Lorsqu'elle se réveilla, c'est le seul moment ou une ombre d'expression apparut sur son visage. Un demi sourire mêlant chaleur et inquiétude. Tss.. Tout ce qu'elle trouvait à réclamer, c'était de la soupe?  Il n'arrivait pas à savoir si il s'agissait d’insouciance, ou de folie pure, cette fois. Il l'aida à se relever, et ils reprirent la marche. L'atmosphère se faisait plus oppressante au fur et à mesure de leur avancée dans ce cauchemar. Pas un mot, pas un sons ne sortait de la bouche du Rônin. Il ne quittait pas sa maîtresse d'une semelle, mais il effaçait presque sa présence. Il était bien la, presque dans son ombre; aux aguets, traquant la moindre anomalie, le moindre mouvement, la moindre menace. Puis, il tiqua en entendant ces mots venant d'un autre monde. Du moins, c'est l'impression qui s'en dégageait.

Un survivant. En voila un. Il écouta, sans rien dire. Lui soutirer des informations et risquer le restant du groupe? Quelle merveilleuse idée. Avec et sans sarcasme. Mais il est vrai que permettre à cet homme de mourir dans la dignité, était une option plaisante. Il ferma les yeux, se contentant d'hocher la tête aux mots d'Hebi.


"Si tu veux mon avis, c'est une-très-mauvaise-i-dée~"


Merde. Et voila qu'il se réveille, ce démon de malheur. Yoruichi se mordait la lèvre, se contentant de penser pour lui répondre, gardant cette "conversation" intime.

*La dignité, le respect, j'oubliais que toi..
-Roooh allez, il est canné. Regarde ses yeux ! On dirait que quelque chose va en sortir! Comme si il voulait vomir ! Du genre... BLeublblbglbglblbgl! BOOM! HAHA ! J'aimerais bien gouter le sang d'un possédé tien..
-D'un ?
-Oups! Mince ! Je n'ai rien dis mon amis, oublie ! Si je pouvais siffler je le ferais allégrement à ton nez et aux écailles de la bestiole de ta gueuse.
-Ferme la.
-Ouh, excusez moi ! QUI CROIS TU QUI EST AUX COMMANDES ICI ?!*

Le Rônin serrait les dents, se retenant de poser un genoux au sol, l'emprise d'Akashusen se faisant rapidement oppressante. Il contenait toute sa force, sa puissance, son aura démoniaque pour ne pas éveiller les soupçons des hommes l'accompagnant. Il réussissait à lutter assez pour qu'il abandonne, du moins pour l'instant. Timing intéressant, car Hebi venait de passer à coté de lui telle une furie. Il ouvrit de grands et la suivit du regard, fonçant pour l'aider, jetant un rapide coup d'oeil derrière lui, au moment ou un des hommes de Tsukeharu se faisait décapiter. Tss..


*Et-J'avais-encore-une-fois-rai-son. Petit bâtard. C'est qui le petit bâtard qui avait tord? Mais c'est le sac à puce de Loup ! Mais oui !*

L'ignorant royalement, il posa un genoux au sol, pour aider Hebi à se relever, et l'instant d'après, se dressa derrière elle, droit, dégaina son arme dans un son raisonnant dans le silence brisé par les cris de l'aigle d'or. Il l'avait dégainé sans hésiter cette fois.. L'emprise avait eu son effet. L'inquiétude et l'envie de protéger sa maîtresse s'était mêlés avec son envie de violence et de carnage, instillée par ce démon. Le loup s'était laissé, l'espace d'un instant, tenté, affaiblit. Il rompit le silence, en faisant tourner sa lame dans sa main, sa main gauche pendante entre les pans de son kimono.

"Concentrez vous sur l'aigle d'or si vous le voulez maîtresse. Je me charge de l'arrière garde."


Et cette fois, peu importe le nombre. Rien ne passera. Il regardait derrière eux, mais gardait tout ses sens en actions, guettant la simple feuille morte tombant au sol, tout autour d'eux.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Être Suprême

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 19/07/2014

MessageSujet: Re: Au-delà du mur - Partie 2 [Event]   Dim 22 Fév - 18:10

Lorsque les lames ensorcelées de l’assassin plongèrent dans son corps déjà mutilé, son souffle se coupa net et il laissa s’échapper de sa bouche un cri strident qui ne fit que cristalliser un peu plus l’atmosphère déjà tendue. L’aigle d’or s’éteignit alors en tombant doucement sur le sol. Il n’avait été que l’appât, l’amuse-gueule. Maintenant, il restait encore à retrouver l’héritier impérial.

Le temps semblait s’être arrêté. Au loin, on apercevait une ouverture qui devait vraisemblablement s’enfoncer dans les profondeurs. Un épais brouillard commençait à recouvrir leur position jusqu’à les encercler complétement. Forcé d’activer le pas, la compagnie suivit la route jusqu’à l’entrée de la caverne. Plusieurs ombres apparaissaient derrière eux ici et là, mais le pire était encore à venir. Comme si un piège venait de se refermer, plus ils s’avançaient, plus les ténèbres recouvraient les derniers éclats du jour.

Une respiration lourde et grasse rythma leurs pas, s’accélérant au fur et à mesure qu’ils progressaient. Après une centaine de pas le tunnel de plus en plus étroit et lugubre déboucha sur une immense cavité souterraine éclairé par quelques pierres luminescentes. Au centre, on y apercevait une grande flaque rougeâtre avec quelques têtes, mains et jambes, flottant à la surface. Une odeur nauséabonde s’en dégageait et aurait même pu faire vomir l’homme le plus habitué à ce genre de spectacle.

C’était la mort qui trônait dans cette cave, rien de plus, rien de moins. Si l’instigateur de ce chaos se montrait, alors pas de doute qu’il incarnerait sans difficulté ce visage. Mais un signe de vie sembla parvenir jusqu’à leurs oreilles. Une faible respiration retentissait au loin, provenant d’un des renfoncements de la grotte. En y jetant un œil plus curieux, les membres de la petite compagnie purent alors découvrir le corps inerte de celui qu’ils étaient venus chercher.

Plaqué au mur de la caverne et attaché par des cordes grossières, l’héritier impérial : Katsutani Tsunahiro respirait encore, mais ne bougeait plus. Presque entièrement nu, on apercevait sur son corps les mêmes signes que l’on avait pu apercevoir sur le corps sans tête qui était venu jusqu’aux portes chaudes. Sauf que ces signes semblaient avoir été fait jusqu’au sang. Fortement amaigri et presque vieillit, Katstutani ne ressemblait plus au jeune homme qu’il avait été auparavant. Le commandant des aigles usa alors de ses dernières forces pour voir la petite troupe.

-Aidez-moi…. dit-il en crachant du sang.

D’un peu plus près, son visage était creusé et ses yeux…ses yeux étaient aussi rouges que le sang. Mais avant qu’il n’ait eu le temps de proférer d’autres paroles, ses paupières se fermèrent et son corps devint un peu plus inerte.

Un souffle glacial parcourut la grotte.


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shado Kodokuna

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 21

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 22

MessageSujet: Re: Au-delà du mur - Partie 2 [Event]   Dim 22 Fév - 19:20



Ma manœuvre avait réussie, mais un bref instant avant l'impact, mes yeux n'avaient pas manqués de déceler les traces d'une magie inconnue. Ainsi donc, l'étrange princesse avait beau m'insulter, elle avait au moins le discernement de me porter assistance. Celle-ci était-elle nécessaire? Après tout, j'étais passé, et les autres guerriers occupaient bien assez le monstre qui sommeillait dans ce pauvre homme. Ce soldat, qui lorsque je retirai mes lames, s'écroula, plus lentement qu'il n'aurait dû à cause de la boue, au sol.

C'est dommage. Il n'aura jamais de sépulture décente... Puis me rappelant de ceux qui m'entourait, je m'empresse d'ajouter: A moins qu'il faille rapatrier tous les corps?

Mes paroles résonnaient dans l'air glacial du bourbier. Autour de nous, la brume s'était abattu plus vite que la lame d'un bourreau ne tranchait la tête d'un criminel. Comme si l'endroit n'était déjà pas assez dangereux quand on pouvait y voir clair. Malgré tout, quelques pas plus loin, inquiétantes, sombres mais pourtant si évidente: l'entrée d'une grotte. Dans ses derniers moments de lucidité, ma dernière victime en avait parlé. Je soupire. Les grottes ont des plafonds. Je déteste les plafonds. Ils m'empêchent de sauter. Malgré tout, plus de temps à perdre, et nous nous précipitions dans la gueule du loup. Cette grotte semblait d'ailleurs être le palace des entités diaboliques. Des jeux d'ombres dérangeants et des sons peu accueillants m'empêchaient de rengainer Fuun et Zetsubo. Mais le pire: on y voyait rien. Encore moins qu'à l'extérieur. Là, on avançait presque à l'aveugle. Je me sentais oppressé, alors que j'ouvrais la marche, forcé de me courber face à l'étroitesse des lieux.

Nous marchâmes quelques minutes, avant d'apercevoir un peu de lumière. Mais si c'était pour voir ça, j'aurais préféré devenir aveugle. Déjà, l'odeur était insoutenable, mais surtout, le "spectacle" qui s'offrait à nous était si atroce qu'il parvint à m'arracher une grimace et un grognement. La lumière filtrait néanmoins, c'était ainsi. Et au centre de ce lieu morbide, trônait dans une vraie mare de sang des morceaux de corps déchiquetés, lancés au hasard dans ce tableau morbide.

Il faut qu'on fasse des puzzles et de la couture aussi avant de partir? demandais-je à Sukeharu qui découvrait l'horreur à mes côtés. Une tentative malvenue et improbable d'égayer l'atmosphère. Cela ne fit rire personne, moi-même n'avais-je pas esquissé un sourire.

Mais de l'autre côté de la pièce, dans le silence assourdissant auquel nous étions confronté, il y avait ce bruit, ce corps. Un autre survivant. Vaguement accroché, quasiment nu, carrément amoché. M'approchant en premier, je tranchais prestement les liens. A la vue de son corps, je déglutis péniblement. Et je pensais: Aussi atroce et triste que nos vies est pu être, toutes les douleurs que nous avons endurés, additionnées, n'arrivent pas à la cheville de ce que cet homme a subi ici. A la vue du visage de Sukeharu, je devines sans peine que cette fois, c'est le bon homme qui nous fait face. Considérant son corps meurtri, amaigri, bref, blessé, je ne peux m'empêcher de lancer:

Et ben... je n'aurais pas parié là-dessus... En tout cas, ça à l'air génial comme grotte, mais si ça déranges personne, je serais d'avis de partir très très vite.

Et en voyant le Prince Impérial usez de ses dernières forces pour demander de l'aide, je trouvait écho à mes paroles. Le considérant un peu plus, ses yeux d'un rouge sang me firent frissonner. Son évanouissement m'arracha un second frisson. Quoique... Non, c'était bien de la buée qui émanait de mes expirations! Dans le feu de l'action, ça m'avait échappé, mais à y réfléchir, il faisait un froid polaire. D'ailleurs en parlant de réfléchir, il vaudrait mieux que les autres ne tergiversent pas trop, et qu'on se barre vite d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukeharu Yasushima

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 26/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 27 ans

MessageSujet: Re: Au-delà du mur - Partie 2 [Event]   Mar 24 Fév - 16:56

Le combat avait duré un bon instant, mais l'assassin s'était révélé être meilleur que les autres puisqu'il venait de tuer définitivement le problème. Sukeharu et ses hommes rangèrent leurs armes après s'être assuré qu'ils pouvaient le faire sans qu'aucun autre ennemi ne leur tombe dessus. Finalement, l'assassin demanda sur un ton qui ne trompait pas si il fallait aussi rapatrier tous les corps. En fait, il ne faisait que reprocher à Sukeharu d'avoir perdu du temps et de les avoir mis en danger. Le gouverneur s'en moqua cette ois-ci. Il avait les informations, et il comptait bien continuer seul ou avec les autres. Le groupe reprit donc sa marche et l'assassin ouvrait la marche. Ils ne tardèrent guère à voir la gueule béante d'une caverne s'ouvrant sur eux alors même qu'une sorte de brouillard semblait s'épaissir et que la forêt alentour raisonnait de cris stridents et de bruits peu rassurants. Sukeharu n’aimait guère cet endroit et il tenait à partir au plus vite.

La tentative de l'assassin pour mettre un peu d'humour n'eut aucun effet à la vue des bouts de corps parsemée de signes tracés jusqu'au sang et découpés ensuite en morceau. Il était clair qu'un maléfice était à l'oeuvre, et que pour une fois les armes ne seraient peut-être pas les meilleurs solutions à apporter. L'odeur était elle aussi quasiment insoutenable, et que dire de la vue du sang et de ces membres répandus là. Sukeharu qui avait pourtant vu quelques batailles et quelques membres tranchés au cours de sa vie dut se retenir de ne pas recracher son estomac, mais il eut beau faire pour tout arrêter, la nausée lui vint quand même. L'aigle perché sur son épaule ne semblait en revanche nullement dérangé par l'odeur où la vue de cela, mais il semblait plus inquiet que jamais et avait ébouriffé ses plumes comme pour faire peur à la caverne où plutôt à ce qui se trouait à l'intérieur. Sukeharu n'ouvrit pas la bouche quand à lui. Il ne savait que dire à la vérité et il n'avait jamais trouvé pareil spectacle face à lui, alors autant dire que pour une fois, il fermer sa bouche et restait silencieux.

Un bruit imperceptible venait à ses oreilles, et s'il n'y prêta pas cas au début, il dut bien admettre que l'on aurait dit une respiration. Sukeharu comprit. Il y avait quelqu'un d'autre ici. L'assassin fut le plus rapide et ne tarda pas à tomber sur un corps grossièrement attaché au mur par des cordes. L'assassin l'en détacha alors que l'homme demandait de l'aide. Mais le visage de Sukeharu était à la fois plein d'espoir et de crainte, et pourtant, il ne pouvait plus le nier. Cet homme couvert de signes allant jusqu'au sang, amaigri, blessé et usé n'était autre que le prince impérial. Il n'avait en cet instant plus rien d'impérial, mais Sukeharu s'en moquait bien. L'assassin avait raison, les tortures endurés par Katsutani étaient plus grandes que tous les malheurs de l'équipée. Le gouverneur finit par réagir et demanda à l'un de ses hommes de couvrir l'héritier. L'assassin semblait une fois de plus bien pressé d'y aller, et le froid qui semblait s'installer ne semblait qu'aller dans le sens de ces dires. L'héritier, évanoui, aller devoir être transporté. Les deux soldats restants de Sukeharu allait s'en charger. Pendant que ses hommes mettaient des vêtements sur le dos de Katsutani, le gouverneur se leva et regarda l'assassin qu'il ne pouvait que nommer ainsi:

-Pour une fois, je suis bien d'accord avec vous, il faut partir au plus vite, je n'entends pas passer le reste de mes jours ici.

Les deux hommes du gouverneur soulevèrent l'hériter de Kyang tandis que Sukeharu regardait la chamane qui n'avait pas l'air dans son assiette non plus. Le guerrier quand à lui restait de marbre. Il avait un don lui pour rester ainsi en de pareil circonstances, ou alors il le cachait bien, ce qui était fort probable. Sukeharu ne s'attarda guère sur la suite et finit par continuer alors que le froid s'installait de plus en plus:

-J'ignore votre nom...Assassin, mais je vous demande d'ouvrir la marche. Vous semblez plus averti et meilleur combattant que nous, c'est pourquoi je vous demande d'ouvrir la marche. Samouraï, si vous pouviez fermer la marche, cela serait aussi bien mieux. Vous êtes les deux meilleurs, et je pense que vous serez utiles sur les points sensibles que représentent l'avant et l'arrière d'un groupe. Mes hommes transporteront l'héritier. La chamane marchera où bon lui semble. Si il y à un problème je viendrais assister l'un ou l'autre. Mais si quelqu’un a une autre idée, je suis prêt à écouter, mais s'il vous plait...Évitons de perdre du temps dans cet endroit maudit.

Sukeharu les regarda tour à tour attendant une quelconque protestation. Dans ce genre de situation, il fallait prendre en main et donner confiance aux autres, en l’occurrence, c'était plutôt lui qui était apeuré que les autres, mais il ne doutait pas de ne pas être le seul. Il se promit une chose: Il fortifierait ce mur, y placerait une bonne garnison et ferait en sorte que personne ne puisse le franchir. Mais encore fallait-il qu'ils rentrent tous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hebi On'na

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 26/09/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 26

MessageSujet: Re: Au-delà du mur - Partie 2 [Event]   Lun 2 Mar - 17:38


Un peu secouée, le serpent rouge ne se plaignit pas lorsque son gardien vint à son aide. Sa poigne solide fut l'unique soutient dont elle eut besoin pour se remettre adéquatement sur ses pieds. Elle inspira et expira doucement afin de se remettre de ses émotions. Les esprits dotés d'une telle violence étaient rares dans le monde des Hommes, toutefois, il était possible d'en faire la rencontre dans des lieux éloignés, comme cette maudite forêt, par exemple, et celui-ci était certainement manipulé par une force extérieure. Les pupilles de ses yeux sombres tremblèrent violemment, se dilatèrent à un rythme effrayant avant de prendre une forme étirée et mince, prenant immédiatement l'allure des yeux d'un lézard.

-Ssssaleté de mocheté! siffla-t-elle entre ses dents avant de faire quelques signes avec ces mains. Elle attrapa ensuite son poignet droit de sa main gauche et tendit la paume droite vers l'apparition démoniaque. Son collier de jade rouge se mit à flotter autour de son cou, défiant toute les lois de la gravité.


Le groupe trouva une ouverture dans la roche et s'est en fuyant un brouillard oppressant qu'ils pénétrèrent dans une caverne puant l'humidité et le sang. Un mélange qui n'avait rien de rassurant vu la situation dans laquelle ils se trouvaient tous. Hebi, encore sur les nerfs depuis leur dernier affrontement resta sur ses gardes, son invisible serpent flottait nonchalamment autour d'eux, maintenant la garde. L'unique éclairage était constitué de pierres luminescentes, une curiosité de la nature. Elle s'arrêta juste à temps pour ne pas mettre le pied dans une petite flaque de sang. Elle cru entendre quelqu'un vomir derrière elle, mais peut-être était-ce son imagination, ou son inconscience qui avait un haut le cœur. Au final, elle haussa les épaules et passer par dessus une jambe... ou peut-être était-ce un bras?

Un bruit retentit dans la pénombre et c'est avec horreur que le groupe découvrit ce pourquoi ils s'étaient tous mis en danger. C'est à dire le prince héritier de Kyang ou plutôt la chose presque nue qui pendait à un mur. Hebi observa longuement la scène et osa même s'approcher de la présence royale qui faisait pitié à voir. Il implora qu'on l'aide.

-Aussi atroce et triste que nos vies est pu être, toutes les douleurs que nous avons endurés, additionnées, n'arrivent pas à la cheville de ce que cet homme a subi ici.

Elle haussa des épaules, pensant honnêtement que la douleur était du pareil au même pour la personne qui en souffrait. Ce n'est pas parce que celui-ci avait dû regarder longuement le massacre de ses hommes et voir sa chair se faire meurtrir à un point où les cicatrices de l'horreur de disparaîtraient jamais que sa douleur était pire que les autres... Enfin, peut-être que si, en fait. Pendant ce temps, une aura dorée qui n'apparaissait que pour elle se matérialisa autour de l'homme. Oui, il s'agissait bien d'un membre de la famille impériale.

-Pour une fois, je suis bien d'accord avec vous, il faut partir au plus vite, je n'entends pas passer le reste de mes jours ici.

La chamane esquissa un sourire mal placé.

-Oh, pourtant c'est bien ici! s'exclama-t-elle, car oui, Hebi avait le talent de dire les mots propices aux situations. Il y a des pierres sympas qui font de la lumière et on a de quoi manger! ajouta ensuite la pauvre délirante en pointant les membres décapités de l'index. Roh, ne me regarder pas comme ça, je fais des blagues! Vous savez, pour détendre l'atmosphère, pour vous prouvez qu'on a encore toute notre tête!

Sa bouche éclata d'un rire sonore frôlant la démence et son cœur fut secoué de puissant soubresauts. Le rire ricocha lugubrement sur les parois de la caverne comme si elle avait été le démon qui avait causé tout le cela. Tout cela pendant que deux des hommes restant de son beau gouverneur soulevèrent l'héritier impérial. En le considérant de plus près, la chamane avait le sentiment qu'il ne survivrait pas au voyage s'ils n'étaient pas plus délicat avec lui.

Sans attendre, le gouverneur donna ses ordres et elle ne put s'empêcher d'hocher doucement la tête avant de s'approcher de celui-ci. Elle se pressa contre son bras, un grand sourire aux lèvres.

-Ah, cher gouverneur, je me tiendrai auprès de votre prince, dit-elle sans lui laisser l'occasion d'omettre une quelconque protestation. Il faut bien que j'entame une purification et avec un peu de chance, je le maintiendrai inconscient, dans l'état où il est, il vaut mieux pour lui et tout le monde qu'il demeure les yeux fermés jusqu'à ce qu'il doit de retour en lieux sûrs. Moi je dis ça comme ça, hein! Mais qui se soucie des paroles d'une basse chamane, hein, HEIN!  Ahahahahahaha! Encore une fois, elle riait inutilement avant de rejoindre le corps inerte du prince.

Tout en marchant à ses côtés, elle tendit sa paume au-dessus de son corps sale et douloureux, puis ses lèvres se mirent à se remuer rapidement. Aka, l'esprit serpent qui l'accompagnait depuis toujours se mit à flotter et à tourner autour du corps du malheureux. Des flammes blanchâtres apparurent alors aussitôt à certains points sur le corps du prince, mais le feu ne brûlait pas la chair, mais plutôt tout ce qui était invisibles aux yeux des mortels.

-Vous savez, je pourrais placer des charmes protecteurs sur vos murs, des charmes suffisamment puissants pour éloigner adéquatement les mauvais esprits de vos murailles, gouverneur! dit-elle en haussant légèrement la voix afin que celui-ci puisse l'entendre. Sa paume était toujours au-dessus du corps du prince recouvert de petites flammes blanchâtres. Je dis ça comme ça, hein! Mais ça vous coûtera. Je ne vous conseille pas d'aller voir d'autre chamanes, car de un, vous avez cette magnifique chance de tomber sur des charletans, elle rit, et de deux, ils vous feront payer plus cher et je ne parle pas des coûts de déplacements! Regardez ce que j'ai fait pour vous, ces derniers jours, je suis ce dont vous avez besoin!


_________________

- I will never die by fire, I am FIRE itself -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsutani Tsunahiro

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 20/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 32

MessageSujet: Re: Au-delà du mur - Partie 2 [Event]   Mar 17 Mar - 13:59

Tous les bruits alentours résonnaient dans sa tête comme de lointains échos. Avant de sombrer, et de chuter toujours plus loin dans l’obscurité, il s’était rappelé des visages de gens totalement inconnus ou presque devant lui. N’étaient-ils que des visions hallucinatoires encore une fois ? Katsu n’aurait su le dire, mais la seule chose qui comptait désormais était qu’il ne ressentait plus la douleur, il ne ressentait tout simplement plus son corps et se sentait comme un esprit errant dans les airs. Etait-il devenu un de ces esprits qui alimentait les fables et vieilles légendes impériales ? Tant de doutes, tant de peurs, et tant d’interrogations ensevelissaient son âme, mais il se voyait chuter, encore et encore, dans un trou vide, devenant de plus en plus noir, jusqu’à se perdre littéralement dans un brouillard ténébreux. Les éléments qui l’avaient mené ici, il n’en avait plus aucun souvenir, comme s’il avait été inconscient pendant des mois, ou bien même des années entières. Tout ce qu’il ressentait à présent était une douleur incontrôlable qui l’avait rongé de l’intérieur jusqu’à le rendre totalement inconscient.

Il se sentait balancer maladroitement, comme si on le portait pour le mener loin de ce chaos. Petit à petit, des flash apparaissaient dans son esprit pour lui révéler quelques visions cauchemardesques. Il l’entendait de nouveau, la voix revenait et l’assaillait de toute part. Comme mille lames qui lui rentraient dans la tête, cette voix cadavérique et grave rythmait ses pensées et ses battements de cœur jusqu’à ce qu’elle lui devienne complétement familière.

« Je te laisse la vie, pour l'instant »

Katsu aurait voulu protester, s’indigner contre cette voix qui parlait sans scrupule dans ses pensées les plus intimes.

« Mais tu m’obéiras ! »

« NON ! »

« Tu me serviras ! »

« Mais qui êtes-vous ? »

« Ne me reconnais-tu pas ? »

Aussitôt, une vision lui apparut et il vit devant lui une chose qui l’effraya au point de le tétaniser complétement dans son rêve. Quelle était cette chose ? Il se rappela alors d’avoir été dans un endroit noir et humide, où la seule odeur qui régnait était celle de la mort.

« Non ce n’est pas possible, vous mentez ! »

« Je suis en toi, tu es à moi fils impérial, et bientôt je serai toi et tu mourras définitivement lorsque j’aurai accompli tous mes désirs ».

« NOOOON VOUS NE POUVEZ PAS ! »

« Il est trop tard Katsutani, tu m’appartiens maintenant »

Le rire sadique qui suivit lui glaça le sang, assez pour le réveiller et qu’il puisse apercevoir les hommes et la femme qui l’entouraient. Il essaya d’ouvrir la bouche, mais rien ne se passa comme il le voulait. Il essaya alors de bouger ses doigts, sa jambe, sa nuque, mais toujours rien.

« A L’AIIIIIIDE AIDEZ MOI !!!! »

Mais aucun son ne sortit de sa bouche, rien hormis un long silence qui ne suffit même pas à attirer l’attention sur lui. Il se rendit alors compte qu’il ne contrôlait plus rien, sauf ses pensées. Il vivait un cauchemar éveillé, comment était-ce…

-Vous m’avez sauvé la vie, j’ai cru mourir…

« Mais ce n’est pas moi qui ait dit ça, quelqu’un parle à ma place !!! Ce n’est pas moi !!! » il reconnut le gouverneur de Sawaki qui avait dû faire partie de l’expédition pour le sauver, « Sukeharu ! Regardes moi ! ce n’est pas moi qui parle ! Noooooon…. »

"Dors maintenant !"

Ses yeux se refermèrent de nouveau sans qu’il n’en ait eu l’envie, et il sombra de nouveau dans un vide glacial et obscur. Il sentait des picotements tout le long de son corps, mais il ne pouvait rien faire, il ne pouvait plus bouger, plus crier, plus rien !


hrp et fin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au-delà du mur - Partie 2 [Event]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au-delà du mur - Partie 2 [Event]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Partie de plaisir
» event coupe du monde la semaine prochaine
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» Au delà des mots...
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De sang et de soie. :: Les contrées sauvages :: La foret d'Ossoro-
Sauter vers: