Venez parcourir des contrées d'inspiration asiatique, en des temps reculés où régnaient les mystères, l'amour, les complots et la guerre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand se dessinent les premiers pas d'une nouvelle vie. (Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sian Nyang
Fondatrice / Admin
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 19/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 25

MessageSujet: Quand se dessinent les premiers pas d'une nouvelle vie. (Solo)    Lun 28 Juil - 1:27



A mesure que s'éloignaient derrière eux les paysages des contrées sauvages, la désolation et la poussière faisaient place a l'enchantement et a un environnement verdoyant. Les terres de Miyong se peignaient en de hautes montagnes a la végétation luxuriante. Si chaque galop de plus lui rendait douloureusement conscience des kilomètre qui la séparait désormais du royaume de Soriyeo, Sian Nyang n'en était pas moins ravie de découvrir de nouvelles contrées et leurs cultures.

Pour tout dire, tout n'aurait pu être que ravissement et curiosité, si elle n'était pas dans un si triste état et si ces derniers jours a cheval ne devaient pas se payer de quelques douleurs et fatigues. Après l'attaque qu'ils avaient subis sur les routes arides, le capitaine Choi Young, en charge de son escorte jusqu'aux empires avait jugé préférable de faire le moins de haltes possibles jusqu’à leur arrivée a destination. C'est dont une image peu glorieuse de sa personne qu'elle offrit aux habitants de la province de Kwang Num An.

Son visage était pale. Ses lèvres asséchées. Sa coiffure, du moins si tenter que l'on puisse la nommait encore ainsi, était défaite. Ce qui restait de son Hanbok était couvert de poussière et de sang. Une chance qu'elle se tienne bien droite sur son cheval et qu'elle soit entourée d'une escorte, de quoi préserver un semblant d'honneur et de dignité. Passer la méfiance qu'inspira leur curieux attroupement, une dame en piteux état entourée d'une trentaine d'hommes armés,  le peuple des environs se montra attentionné et courtois, tout du moins, une fois qu'il fut établit qu'elle était la première princesse royale de Soriyeo.

Le gouverneur avait bien entendu reçue une missive annonçant sa venue, il avait d'ailleurs du probablement préparer grandes choses pour l’accueillir. Il fut juste qu'il mit un certain temps a être prévenue de son arrivée sur ses terres. Nul n'était a blâmer pour cela. le tableau qu'elle offrait pour l'heure, n'était pas vraiment celui d'une princesse royale. Elle mit dont ce temps loin des contraintes de son rang a profit, pour se mêler a la population et découvrir les coutumes des lieux. Son étonnement fut grand quand il s’avéra que certains marchands et villageois installés dans les contrées de Kwang Num An étaient originaires de Soriyeo. A l'abris de quelques oreilles indiscrètes, elle fit dont part de cette découverte au capitaine Choi Young. Le front soucieux, visiblement aux aguets, il ne la quittait pas du regard, comme si il craignait encore que quelques bandits ne surviennent pour s'en prendre a elle. Quoi qu'a bien y réfléchir, ne l'avait il pas toujours regarder de la sorte depuis son arrivée a la cour ? "Capitaine, comment se fait il que tant de nos gens soient installés ici, visiblement sans contraintes aucunes, d'après mes frères, nos liens ne sont guère plus que cordiaux avec le royaume de Miyong." "C'était la le cas il y'a quelques années votre altesse, mais depuis le couronnement du nouvel empereur, les relations entre nos terres se sont beaucoup améliorées." Il se permit de lui poser brièvement la main sur l'épaule en un geste apaisant, avant de se rendre compte de la privauté interdite qu'il s'accordait et de s'écarter prestement. "Ne prenez pas toujours aux mots les paroles de vos frères, ils en sont restés a l'image de l'ancien empereur que l'on disait cruel et soudard. Selon mes informations l'empereur Sun Liu Ma est un homme respectueux, fort désireux d'une amitié avec notre royaume." Elle lui répondit d'un sourire crispé. Certes ses frères comme la majorité des citoyens de Soriyeo avaient quelques griefs contre les empires, mais c'était des plus justifier de par les lourds tributs qu'ils leurs prélevaient chaque année en l'échange d'une protection contre une menace qu'ils représentaient eux mêmes. "Désireux d'une amitié avec notre royaume dites vous ? Ne le sont ils pas tous sous le couvert d'annexer Soriyeo pour en faire une de leur province." Le capitaine n'eut guère le loisir de répondre a cela, leurs discutions étant interrompue par l'arrivée fastueuse du gouverneur.

C'est sortant d'un palanquin d'or et de soie qu'il fit son apparition sous bonne escorte. A sa vue, il ne put cacher un léger effarement et se hâta vers elle. " Votre altesse royale, veuillez accepté mes respects et mes sincères excuses quand a mon manquement de vous avoir accueillie a la mesure de votre rang. Je suis le gouverneur de Kwang Num An, c'est moi qui aurait l'honneur d’être votre hôte le temps de votre présence en mes modestes contrées. " Alors qu'il s'inclinait respectueusement, Sian lui adressa un sourire tout en l'invitant a se redresser d'un délicat mouvement de la main. " "C'est pour moi un réel plaisir que vous rencontrez gouverneur. Point d’excuses ne me sont nécessaires, bien au contraire. Je crains qu'il ne soit plutôt a moi de vous faire part de mon embarras quand a la façon quelque peu commune dont je vous apparais. Je crains que nous n'ayons connus quelques mésaventures lors de notre voyage."  Le gouverneur s'inquit avec sollicitude et respect des circonstances qui avaient conduit a son apparition peu protocolaire et après s’être assurée qu'elle se portait bien, la fit conduire au plus vite jusqu’à sa demeure.

La dite demeure était a l'image de gouverneur, riche, fastueuse, grandiloquente. Visiblement la vie lui était facile. Si la sienne était a l'image du peuple de ses contrées alors l'empire de Miyong était chanceux. Le gouverneur avait fait préparé a son attention des appartements luxueux. Il lui fit également remettre un présent venant directement de l'empereur et ayant appris ses quelques déconvenues vestimentaires, il lui avait fait envoyé quelques couturières. Après s’être assurée que le capitaine et ses hommes avaient eux aussi bon accueil, elle put dont allée prendre quelques repos et affichée une mine et une tenue plus en accord avec son rang. Elle se baigna soigneusement, l'eau étant un véritable délice sur sa peau ayant eu a souffrir de la poussière du voyage. On la peigna ensuite longuement avant de lui faire revêtir la tenue traditionnelle de Miyong, le Hanfu. Le vêtement avait quelques similitudes avec les Hanbok de Soriyeo. Ses matières soyeuses, douces et colorées étaient un ravissement pour l’œil et le contact.

Elle eut ensuite a assister a un banquet, organisé en son honneur et ou quantité de nobles de la province avait été inviter. Il fallait dire qu'il n'était pas commun que membre de la famille royale de Soriyeo se déplace dans les empires. Bien que tout ses interlocuteurs fusent de nature courtoises, il n'en restait pas moins que chacun essayait a prendre parti profit de sa présence. Certains ventant ouvertement les mérites de quelques fils a marier. Néanmoins elle fut agréablement surprise de la manière respectueuse dont tous parlaient de son royaume. Il y'eut certes quelques paroles auxquelles il fut dure de ne pas répondre. " Si Soriyeo devenait province de Miyong pensait a tout les avantages pour votre peuple. " " Soriyeo est depuis toujours l'enfant des empires, un jour il faudra bien qu'il revienne sous leurs tutelles, espérons que le roi saura choisir a quel empire se rallier. " C'est si triste de voir tant de braves hommes et femmes de Soriyeo finir eunuques et concubines juste par cette folie d'indépendance que vous chérissez tant. " Pourtant malgré ses quelques phrases qui la mirent hors d'elle, elle prit bien garde a ne rien en laisser paraître. Officiellement son voyage était a but diplomatique, elle se devait de ne point mettre d'huile sur le feu. De plus la manière dont ses paroles étaient dites, laissait a penser qu'ils croyaient vraiment a leurs propres mots et se penser en leur bon droit. Un nouvel empereur certes, mais difficile de balayer des centaines d'années d'éducation sur un mode de pensée bien définie. Elle ne pouvait guère leur en tenir rigueur après tout Soriyeo avait le même genre de réaction quand aux opinions émises sur les empires. C'était un fait bien ancré dans les mœurs et il faudrait du temps avant que tout a chacun ne puisse réellement passé a autre chose.

Les quelques jours qu'elle passa dans la province furent agréables en tout point. Le gouverneur mit un soin particulier a son confort mais aussi a la divertir. Il prit visiblement grand plaisir a sa compagnie, ne manquant pas de lui répéter encore et encore qu'il avait envoyé messager a l'empereur pour lui vanter les mérites de sa beauté, de sa grâce, de ses manières, de son éducation ou encore de ses talents pour les arts. Peu friande de ce genre d'attitude et plus coutumière a les éviter qu'a les recevoir avec attente et plaisir, elle avait préférée passer un temps important en dehors de la demeure du gouverneur, se prétextant de vouloir découvrir ses contrées forts accueillantes. La n'était pas réellement mensonges, vu qu'elle en était en effet fort désireuse.

Bien que difficile et peinant son cœur, se trouver loin de Soriyeo la tenait pour l'heure a l'écart des inquiétudes qui avaient dernièrement étés siennes. Ce changement d'air et de décor lui était libérateur et sembla l'apaiser en partie, bien qu'elle ne puisse se permettre d'oublier complètement ce qui l'avait fait fuir et non pas quitter Soriyeo. Elle prit soin d'envoyer une missive détaillée a ses frères afin de leur faire part des quelques mésaventures de son voyage et de l’accueil de Kwang Num An. Pour sur, les espions qu'ils avaient dus envoyer a sa suite ne manqueraient pas de leur avoir déjà écrit, mais elle préférait s'assurer qu'ils aient une version correcte des faits et non pas une vision extérieure erronée. Si elle n'avait guère l'intention de combler leurs espérances quand a un mariage, elle ne souhaitait pas non plus a ce qu'ils la croient en train de ternir l'image de Soriyeo. Quand vint l'heure de reprendre le chemin, c'est avec mélancolie qu'elle fit ses au-revoir, elle s'était habituée a la province, a ses habitants et a ses paysages. Néanmoins, elle savait que d'autres merveilles l'attendaient encore plus loin dans son voyage. De plus, elle n'était pas s'en ignorait qu'elle ne pouvait se permettre de trop s'éprendre d'un endroit ou de s'attacher a quiconque. Ce serait la une tentation trop grande de se dévoiler et désormais sa nature lui interdisait. Le secret qui était maintenant sien et devrait le rester lui promettait une solitude pesante et difficile, mais mieux valait cela a ce que risquerait de lui apporter le fait de se dévoiler.

Le gouverneur insista pour lui faire offrir un nouveau palanquin, se dont elle lui fut reconnaissante, après tout il ne serait sans doute pas convenable d’apparaître dans la cité royale a dos de cheval. Puis mieux valait ne pas abîmé sa tenue cette fois. Un cadeau de l'empereur en personne. En plus d'un palanquin, une escorte supplémentaire lui fut allouée afin qu'elle puisse rejoindre le palais impérial en toute sécurité. Venant également s'ajouter a l'escorte, avait été fait mander un tuteur en charge de lui apprendre le protocole de la cours impériale. Après avoir embrasser du regard une dernière fois la demeure du gouverneur et les paysages alentours, elle prit dont place dans le palanquin et toute la petite troupe put reprendre sa route sous les saluts de la populace. Leur prochain arrêt serait le palais impérial et bien que téméraire et courageuse depuis toujours, Sian Nyang devait s'avouer qu'elle était quelque peu craintive de ce qu'elle y découvrirait. Les mœurs et coutumes y étant fort différentes de celles du palais royal de Soriyeo. De plus et la était la vraie inquiétude, elle ne savait pas en quels termes ses frères avaient annoncés sa visite a l'empereur.

_________________
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quand se dessinent les premiers pas d'une nouvelle vie. (Solo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Quête] Quand un Fight Club permet d'avoir une nouvelle arme et d'évoluer [feat PNJ]
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De sang et de soie. :: Empire Miyong :: Les provinces :: Province de Kwang Num An-
Sauter vers: