Venez parcourir des contrées d'inspiration asiatique, en des temps reculés où régnaient les mystères, l'amour, les complots et la guerre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L’île de Daechong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Être Suprême

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 19/07/2014

MessageSujet: L’île de Daechong   Ven 25 Juil - 0:12


L’île de Daechong
***

L’île de Daechong est réputée pour être un lieu infâme et dangereux. C'est le repaire incontesté des pirates, des bandits,des contrebandiers, exilés ou encore félons. Il se murmure d'ailleurs que l'ancien clan dirigeant de la province de Sanesawa s'y serait réfugié en masse après que leur seigneur ait tout perdu dans une tentative de révolte contre l'empire Kyang. 

Si les plages sont quasi désertes et donne une impression d'abandon a l’île, ce n'est la qu'une impression trompeuse pour pousser les indésirables a rebrousser chemin. Bien a l'abris des regards s'étend le centre des activités de l’île. Activités lucratives, si l'on en croit le spectacle qui s'offre aux yeux, quand vous atteignez enfin ce qui désormais a tout d'une des plus riche province des empires. 

Des petites échoppes au lieux de débauche, rien n'est omit dans ce cadre de luxe et de décadence. Alcool, jeux et maisons de Gisaeng / Geisha a profusion se mêlent a des commerces issues du crime et de la piraterie. Une piraterie rondement menée de par les nombreux navires qui bordent l’île. Les cotes de l'empire de Kyang étant les plus proches, c'est eux qui ont le plus a souffrir de leurs nombreux pilages. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Être Suprême

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 19/07/2014

MessageSujet: Re: L’île de Daechong   Mer 10 Fév - 22:00



L'Île de Daechong, l'une des trois îles majeures de ce monde, est un lieu de bien mauvaise réputation, connu pour abriter les pires crapules répertoriées. Accéder à l'île en elle-même n'est pas difficile… si l'on rempli certaines conditions. En effet, Daechong étant le repaire des pirates, ces derniers sillonnent souvent les alentours de l'île, avec de bien sombres desseins pour les navires en tout genre qui arborent les drapeaux des nations du continent. Les années et la réputation de Daechong grandissant, rares sont les bateaux qui osent s'aventurer près de l'île. Néanmoins, certaines embarcations, par exemple les arrivages de nouvelles geishas, gagnent cette terre délaissée à intervalles réguliers. Pour éviter toute attaque malvenue, ils sont priés de hisser un pavillon spécifique, qui informe les seigneurs pirates de leur nature. Ces derniers, en tant que personnes les plus influentes de l'île, sont responsables de l'accueil ou non de tous navires ne possédant pas le pavillon spécial, mais souhaitant tout de même gagner l'île. Mais hormis ces rares cas, les visites se font rares, tant et si bien que l'édification d'un complexe portuaire à vite été abandonné, les seuls résidus étant deux pontons, qui font tout de même l'affaire pour débarquer.  

Difficile d'accès dans un premier temps, puisque l'atteindre demande plusieurs heures de marche à travers la forêt adjacente, le lieu de vie de l'immense majorité des habitants de l'île se dresse sous les yeux du visiteur d'un air à la fois organisé et chaotique. En effet, si les habitations ont été construites à partir des matériaux disponibles sur l'île, notamment le bois des arbres, tous les ajouts postérieur et éléments décoratifs proviennent des butins récupérés par les pirates lors de différents abordages de navires impériaux. Cela donne à la cité son aspect typique, tant il n'est pas rare de traverser plusieurs rue à l'aspect très riche, pour une minute plus tard déboucher dans une avenue de taille similaire, mais totalement vide de richesses. Ce phénomène s'explique par le fait que les différents équipages pirates, qui forment la majorité des habitants de Daechong, logent tous dans les mêmes rues. Ainsi, on reconnaît la puissance d'un seigneur pirate au degré de richesse des rues dans lesquelles ses hommes vivent.

Sur les terres de Daechong, les lois n'existent plus, ou du moins ne sont-elles pas écrites et appliquées par un souverain légitime. En effet, malgré la présence de criminels majeurs, venus de tous horizons, c'est un calme tout relatif qui règne sur l'île. Bien sûr, moult activités passibles de peine de mort sur le continent foisonnent un peu partout dans les rues de la ville, mais en surface, les lieux semblent serein. Cela est dû à la présence de plusieurs grands seigneurs pirates, parmi les plus sombres légendes des mers. Si ce sont des dizaines d'équipages qui cohabitent à Daechong, on distingue parmi cette diversité quatre capitaines majeurs. Représentant chacun l'une des quatre nations du continent, ils sont les plus riches, les plus brutaux, ceux qui possèdent le plus d'hommes à disposition… A eux quatre, ils gouvernent officieusement Daechong. Commerce « légaux », trafics, exploitation des ressources, passe-droit accordés à certains navires, tout passe par eux. Leur visage est connu de tous, et leur réputation va bien au-delà des plages de l'île.

Même pour un nouvel arrivant, il est aisé de distinguer l'ordre social établi dans ces lieux qu'il découvre. Les plus riches vivent dans des maisons de taille moyenne, et exposent à leurs fenêtres ou sur leurs portes leurs plus beaux trophées. Ce sont en grande majorité des seigneurs pirates et des criminels en cavale, exhibant avec arrogance leur biens glanés illégalement. D'un autre côté, les foyers les plus pauvres ont rarement de quoi s'éclairer, et sont repoussés aux rues extérieures de la ville. Ce sont pour le gros d'entre eux des anciens marins capturés lors de la prise du navire sur lequel il se trouvait. Enfin, dans les cas les plus extrêmes, et lorsqu'on s'aventure dans les dernières bordures de la cité, il n'est pas rare de trouver des enfants dormir à même le sol. Il s'agit soit de moussaillons orphelins, soit de fils de geishas.

Le commerce est rare dans la cité, tant l'argent circule peu, ce qui est une conséquence normale de l'enfermement de Daechong dans la géopolitique mondiale. Les seules âmes qui viennent grossir les rangs de l'île criminelle sont les arrivages de geishas, les criminels exilés et les équipages de navire capturés. De ce fait, le moyen le plus simple de gagner quelque sous est de verser dans l'illégalité : contrat d'assassin, vol, trafic en tout genre… tout ceci est monnaie courante dans la cité, bien que certaines exceptions s'appliquent de manière officieuse : par exemple, les taverniers les plus importants, ou les plus populaires, se placent généralement sous la protection d'un des quatre grands seigneurs pirates. Ainsi, attaquer les taverniers revient à s'attaquer à ces dangers des eaux, et peu sont ceux qui sont assez fous pour braver la menace représentée par ces criminels.
Une autre manière de s'enrichir réside dans les paris. Qu'il s'agisse de courses d'animaux ou de combat armés ou à mains nues, les soirées ouvertes aux jeux, souvent organisée par les taverniers eux-mêmes pour attirer plus de clients, sont de véritables mines d'ors pour quiconque veut s'enrichir, ou simplement se tailler une certaine réputation.
Enfin, il existe des moyens plus « conventionnels » de gagner de l'argent. Les tavernes et les boutiques marchandes fonctionnent ainsi de la même manière que leurs homologues continentales. Au sein de l'île, il existe également deux domaines dans lesquels il est possible de s'enrichir, en tant que patron ou bien en tant qu'employé. Il s'agit de l'arboriculture et de la mine. Bien que la plupart des ouvriers, dans ces deux domaines, soient des esclaves capturés par les pirates, il y a également quelques volontaires, qui sont payés normalement. Les conditions de travail demeurent assez pénibles, avec des horaires assez durs, et des tâches épuisantes (couper du bois, miner avec des outils rudimentaires…).  

Les ressources sur Daechong sont extrêmement variées. Plusieurs domaines ont commencés à être exploités, même si le tout est loin de donner sa pleine mesure. La superficie de l'île, très importante, est majoritairement recouverte d'une dense forêt tropicale. L'arboriculture, ainsi que la récolte des différents fruits dispensés par les multiples sortes d'arbres, fournit la ville en matière première et en nourriture frugale, même si la faune sur les lieux représente un vrai problème en terme de rendement. L'île étant entourée d'eau (ce qui est le principe d'une île), la pêche s'est évidemment développée, et les poissons et fruits de mers sont devenus les denrées principales que les habitants peuvent se mettre sous la dent. Des opérations de défrichage, afin de permettre l'agriculture, ont également été décrétés par les quatre grands seigneurs pirates, mais là encore, le système en est encore à ses balbutiements. En plus de la forêt, Daechong possède également, comme expliqué plus haut, de nombreuses ressources minières. Parmi elles, fer, cuivre, charbon, sel et matières précieuses (or, diamant), ont permis le développement de commerces liés à leur exploitation. Des forges sont apparues, et plusieurs artisans vendent des bijoux fabriqués à partir des matières précieuses. L'usage est bien sûr militaire, avec la forge d'armes, et la création de pièces rendant un navire plus solide. Les mines de sels rendent bien des services pour la conservation de la nourriture, et les autres usages possibles de toutes ces ressources sont bien nombreux. Enfin, visible par tous depuis la ville, malgré sa distance avec la cité, estimée à une grosse journée de marche à travers la forêt, un volcan se dresse, menaçant à tout moment d'entrer en éruption. Des contres-mesures ont été prises par les quatre grands seigneurs pirates, mais seront-elles en efficace en cas de coulées de lave ? Cela demeure un mystère.


Par Shado Kodokuna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L’île de Daechong
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De sang et de soie. :: Les îles :: L’île de Daechong-
Sauter vers: