Venez parcourir des contrées d'inspiration asiatique, en des temps reculés où régnaient les mystères, l'amour, les complots et la guerre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les femmes de l'empereur: Empire de Miyong

Aller en bas 
AuteurMessage
Sun Xian
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 34

MessageSujet: Les femmes de l'empereur: Empire de Miyong   Mar 22 Juil - 20:16


Les femmes de l'Empereur: Empire de Miyong
1. Les servantes


Lorsqu'une femme arrive au palais impérial, même en tant que simple servante, celle-ci devient la propriété de l'empereur. Même si l'empereur ne risque pas de la toucher, les femmes font un serment de chasteté et n'appartiennent maintenant qu'à l'empereur et ne serve que lui. Cette règle explique aussi que la majorité du personnel masculin est constitué d'eunuques (hommes castrés). Le reste du personnel masculin est constitués de gardes, des politiciens travaillant pour l'empereur ou des proches de celui-ci. Dans tout les cas, aucun homme non castrés n'est autorisé dans le pavillon des femmes. Chaque groupe de servantes est toujours supervisé par un eunuque en chef, des eunuques au rang inférieur et des servantes au statut plus élevé.

Si une servante est soupçonnée ou surprise dans les bras d'un homme, les deux personnes se feront exécutés, car comme indiqué plus tôt, les femmes du palais impérial appartiennent toutes à l'empereur.

Même s'il y a des règles et cela ne peut aller contre l'empereur, il est possible pour une servante de se faire une place en tant que concubine, mais cela est rare et généralement, une simple servante ne deviendra jamais une concubine officielle, mais seulement une femme de plaisir pour l'empereur si celui-ci prend goût à elle.

Malgré la majorité des servantes présentes au palais, il existe divers statuts parmi ces femmes. Ces statuts peuvent varier selon beaucoup de facteurs, mais il est plus utile de survoler les variables les plus importantes. Pour débuter, à la base, une servante plus âgée à déjà un certain statut, car elle a beaucoup plus d'expérience dans le métier et est généralement une servante en chef, celle-ci supervisera les servantes alors que elle-même est supervisée par un eunuque du palais. Au fur et à mesure qu'une servante avance en rang ou selon son poste, une tenue différente ainsi qu'une coiffure exigée lui seront attribué.

En ordre, voici les postes de servantes et le statut important que ceux-ci confèrent, le numéro un étant le meilleur aux yeux de la majorité.

1. Servantes de la famille impériale.
2. Servantes des épouses.
3. Servantes à la couture.
4. Servantes du palais.
5. Servantes à la cuisine.

Encore une fois, selon la classe de servante, d'autre facteurs peuvent jouer sur l'importance de l'individu. Par exemple, les servantes qui assistent l'empereur auront beaucoup plus de prestige auprès de leur semblables que les servantes assistant une sœur de l'empereur. À partir de là, il faut se demander de quelle sœur s'agit-il? Est-ce la préférée de l'empereur ou celle qu'il aimerait envoyer à l'autre bout du pays? Est-ce une princesse réputée dans le pays pour une qualité quelconque? Il arrive  la même chose pour les servantes servant les multiples princes. Il y a ensuite divers postes pour une seule classe, un groupe de servantes sera supervisé par une servante plus âgée ou expérimentée ou ayant fait ses preuves dans son travail. Par exemple, les servantes de cuisines seront supervisée par une dame de la cuisine, celle-ci supervisée par la dame de la cuisine la plus élevée. Les postes les plus élevés s'occupent généralement des besoins des plus hauts de la famille impériale (l'empereur, l'impératrice douairière, l'impératrice et le prince héritier).

Les servantes de la famille impériale s'occupent directement des besoins des membres de la famille impériale et font partie de leur suite. À moins qu'il ne demande autrement, les servantes de l'empereur l'accompagneront dans la plupart de ses déplacements au sein du palais. La suite était constituée de servante choisies, d'eunuques et de gardes impériaux. Le nombre de personnes dans la suite dépend des préférences du membre impérial, mais on y compte généralement une dizaine à une vingtaine de personnes selon l'individu. Il s'agit du poste le plus réputé et toute bonne servante inspire à avoir une place auprès d'une membre de la famille impériale. Il s'agit du meilleur salaire et honneur disponible à travailler en tant que servante dans le palais.

Les servantes des épouses sont les servantes attribuées aux concubines et aux épouses de l'empereur. Techniquement, les concubines et les épouses sont considérées comme faisant partie de la famille impériale et ce fait varie selon leur rang. Les concubines provenant de l'extérieur peuvent apportées avec elles deux servantes de la maison lorsque celles-ci arrivent au palais, nous appelons ces servantes: les servantes de la dot. Ces servantes ont généralement plus d'importance auprès de la concubine qu'elles servent puisqu'elles ont sûrement grandi ensembles et ont une plus grande confiance en elles. Ensuite, il y a les servantes attribuées par le palais.

Les servantes couturières sont celles s'occupant de concevoir les vêtements de la famille impériale, des concubines et des autres servantes. Elles font les beaux habits impériaux, les tenues désirées par les femmes de l'empereur et les uniformes des servantes en plus de faire beaucoup de broderie. La valeur d'une couturière varie visiblement de son travail d'aiguille, mais surtout de sa broderie. Les meilleures brodeuses aident à concevoir les vêtements de la famille impériale et des femmes de l'empereur. Les meilleures sont attribuées aux individus les plus importants du palais.

Les servantes du palais ainsi que les servantes de cuisines possèdent le rang le plus bas dans la hiérarchie des servantes. Elles sont dans le fond considérées comme étant les servantes des servantes, mais leur travail n'en est pas moins important. Ces servantes s'occupent majoritairement de la cuisine, des mets que consomment la famille impériale, des banquets et des repas des servantes et serviteurs. Les servantes du palais et des cuisines sont toujours les dernières à manger, mais il est commun pour ces jeunes femmes de grignoter pendant le travail!

Les sanctions.

Si une servante est indisciplinée ou doit recevoir une correction de la part d'un supérieur. Il existe diverses sanctions, certaines plus douloureuses que d'autres dépendamment du crime commis. Une servante qui aurait mentit ouvertement à son supérieur ne sera pas nécessairement puni de la même façon qu'une servante commettant un adultère. Les punitions peuvent donc d'être privée de nourriture et d'eau pendant une journée entière tout en étant enfermée dans une salle d'entreposage, être fouettée par un bâton de bambou, l'endroit du corps visé peut aussi être différent selon le crime (chevilles, pieds, dos, épaules, etc.), le fouet de cuir ou devoir se tenir debout pendant une nuit en tenant une large bol remplit d'eau au-dessus de la tête. Dans ces cas extrêmes comme l'adultère, la servante sera exécutée.

2. Le harem de l'Empereur

Le harem de l'empereur est supervisé par l'impératrice douairière, une femme dont l'importance est la même ou voir même plus élevé selon la situation que l'empereur lui-même, bien que celui-ci peut très bien avoir le dernier mot, quoique cela peut être très mal vu. Ensuite, il y a l'impératrice, la première et femme légitime de l'empereur qui est considérée comme la reine du harem. L'impératrice s'occupe surtout des affaires internes du palais impérial, donc le harem et l'univers des servantes en général. Le harem comporte plusieurs rangs et chaque rang ne possède pas le même nombre de concubines.

1. L'Impératrice douairière. (Une)
2. L'Impératrice. (Une)
3. Noble épouse impériale (Une)
4. Nobles épouses ( Trois )
5. Concubines impériales ( Six )
6. Dames nobles (Illimité)
7. Servantes intimes de premier rang (Illimité)
8. Servantes intimes de deuxième rang (Illimité)

Ceci sont les divers rangs disponibles au sein du harem de l'empereur de Miyong. Il est à savoir que lorsqu'une femme vient de l'extérieur d'une famille noble, celle-ci est immédiatement attribuée le rang de dame noble. Les servantes intimes sont généralement des servantes ayant reçu certaines ou la faveur complète de l'empereur, mais il est plutôt rare que celles-ci se rendent au rang de dame noble ou encore plus haut. Dans la majorité des cas, l'empereur donne ses faveurs à une servante, mais ne la revoit plus jamais ensuite. La façon la plus certaine de monter en rang est de faire en sorte que l'empereur vous apprécie beaucoup (ce qui est difficile à faire pour une simple servante) ou devenir enceinte dès la première fois, ce qui n'est pas toujours évident. Dans certains cas, si l'empereur désirer copuler, mais pas se reproduire avec telle servante, il peut demander à un eunuque d'aller s'occuper de celle-ci afin d'empêcher tout procréation. La méthode est généralement de forcer un avortement en ingérant un poison. Malheureusement, ce genre de poison cause l'infertilité si utilisé à long-terme. Techniquement, ce n'est pas un grand problème lorsque l'on sait qu'une servante appartient à l'empereur de toute façon.

Sachez que selon votre rang et l'intérêt que vous porte l'empereur, une concubine sera mieux vu par ses pairs et par l'intendance. Une concubine plus appréciée de l'empereur recevra des cadeaux ou plus facilement certaines choses des ressources internes du palais. Les ressources internes est l'endroit où les concubines peuvent se procurer tout ce qu'elles désirent pour subsister tels que de nouvelles tenues ou du tissus ( une concubine non populaire ou appréciée de l'empereur devra avoir recourt à coudre elle-même ses vêtements par exemple ), certains ingrédients plus rares pour utiliser en cuisine ou du charbon (ou bois) pour se chauffer en hiver. Le meilleur moyen d'augmenter en rang est d'être fertile et d'offrir des enfants à l'empereur, encore mieux s'il s'agit d'un garçon!

Une concubine doit aussi être convenablement interpellé par son rang à moins qu'elle n'en décide autrement et possédera toujours le titre de «dame». Dans certains cas, il arrive que l'empereur ou même l'impératrice octroie un titre spécial sur une concubine. Par exemple, si l'empereur trouve qu'une concubine est assez futée, il peut lui octroyer un titre tel que «la belle intellectuelle». Les concubines ont tous un pavillon personnel qui leur est réservé dans le palais. Habituellement, plus une concubine est populaire, plus son palais se retrouve près de celui de l'empereur. Certains palais possèdent plusieurs pavillons, ce qui oblige forcément certaines concubines à vivre l'une près de l'autre. En cas de conflits entre concubines, c'est l'impératrice qui s'en charge et si l'impératrice n'est pas apte à la tâche, c'est l'impératrice douairière qui a son mot à dire. Un harem calme signifie que l'empereur est calme.

Évidemment, les concubines sont aussi sujet à des règles de conduite et de courtoisie strictes et toute entrave aux règles peuvent leur valoir des sanctions. Sachez qu'une concubine provenant de l'extérieur est généralement une fille d'un clan d'un membre de la cour impériale. Donc tout ce qui arrive au clan en dehors du palais peut avoir des effets sur la concubine ou tout ce qui arrive à la concubine peut avoir des effets sur son clan. Dans la majorité des cas, il s'agit du patriarche qui envoi une fille de son clan au palais pour la sélection de concubines afin de s'en servir pour gagner en attention auprès de l'empereur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Être Suprême

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 19/07/2014

MessageSujet: Re: Les femmes de l'empereur: Empire de Miyong   Mar 22 Juil - 20:20

Un texte excellent et bien travailler. Je ne voies rien a redire, le sujet est maitrisé et se fond bien dans le contexte général du forum. Je valide donc et je reposte dans la catégorie adéquate.

Sian-Nyang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les femmes de l'empereur: Empire de Miyong
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Les femmes noires au pouvoir ...
» Monologue de l’Empereur Jacques 1er à nos contemporains
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Proverbe du Jour: Les hommes ont 4 poches, les femmes n'ont 1 poche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De sang et de soie. :: Le Forum. :: L'autel des dieux. :: Propositions des joueurs-
Sauter vers: