Venez parcourir des contrées d'inspiration asiatique, en des temps reculés où régnaient les mystères, l'amour, les complots et la guerre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'empereur de Miyong

Aller en bas 
AuteurMessage
Sun Xian
Admin
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 21/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 34

MessageSujet: L'empereur de Miyong   Lun 21 Juil - 21:46

TAZER.
L'empereur de Miyong
Mon frère était un homme incapable d'empathie ou de loyauté envers son peuple et ses sujets. Son empire a été baptisé dans le sang et la frayeur ainsi que dans la souffrance des plus démunis. Je suis né pour y remédier et apporter paix et prospérité à mon royaume. Même si tout à débuté par le sang, je compte bien être un empereur bénévolent, géréreux envers mes alliés et sans pitié pour mes ennemis.



Nom de naissance : Sun Liuma
Nom de courtoisie: Sun Xian
Âge : 34 ans
Sexe : Masculin
Localisation : Empire de Miyong, au Palais Impérial.
Particularité(s) : Des cicatrices de guerre sur le corps, une maîtrise des armes et des tactiques de combats et de guerre de niveau supérieur. Il possède «l'oeil du dragon» (voir capacités magiques ).

Métier : Présentement empereur de l'empire Miyong. Autrefois général de l'armée impériale.
Classe d'arme : Ayant subit un entraînement militaire intensif, Liu Ma peut se débrouiller au corps à corps tout comme à distance, mais son arme de prédilection est réellement l'épée traditionnelle de son pays et sa seconde est la lance.

Équipement :

La tenue de l'empereur. Évidemment, l'empereur ne se promène pas dans des habits de paysans. Il a une garde-robe et des couturières impériales prêtes à l'habiller selon son rang et ses sorties. Sa tenue comprend aussi les accessoires et la coiffe de l'empereur.

Armes. Ayant été un guerrier autrefois, il sait très bien maîtriser les armes et il n'est pas rare de voir son eunuque en chef détenir son épée pour lui lorsqu'il déambule entre les murs du palais. Sinon, il conserve une lame courte dissimulée dans le bas de son dos sous sa tunique afin d'être prêt à tout imprévu.

La bague de l'empereur. Un beau bijou d'une valeur inestimable dont a hérité le nouvel empereur lors du décès du précédent. Il s'agit d'une bague dont l'anneau est plutôt large et qui possède pour unique décoration la tête d'un dragon avec un petit rubis emprisonné dans sa gueule entrouverte.  

Description physique :
L'empereur Sun Liu Ma est un grand homme mesurant près de 1m82 et donc le corps a été sculpté par le dur labeur de paysan et l'entraînement militaire. Ayant passé beaucoup de temps dehors par le passé, son temps est légèrement plus foncé que ses pairs nobles et il possède quelques cicatrices, vestiges de combats du passé, dissimulés sous ses beaux vêtements. Ces longs cheveux noirs lui arrivent à la taille et selon la situation, ils peuvent être coiffés de diverses façons telles que la chevelure libre, un chignon sévère au-dessus de la tête ou négligé. Son visage au menton coupé au couteau est certainement la source de la plupart des attentions. Son œil gauche est sombre et on pourrait le qualifier de normal, mais son œil droit peut-être la source de frayeur ou de fascination pour ceux qui ont eu la chance le voir. Celui-ci est d'un jaune malsain et la forme de sa pupille rappelle aisément celle d'un lézard (ou d'un dragon). Par habitude et pour contrôler le pouvoir de cet œil étrange aux propriétés mystérieuses, l'empereur dissimule celui-ci sous divers cache-œil.

Description mentale :
Si autrefois il fut un jeune prince agressif, Liu Ma est aujourd'hui un homme d'âge mûr assagit par le temps et cultivé par de longues études et l'expérience de vie. Étant un soldat endurci, il sait gérer ses émotions et est constitué d'une nature très sérieuse. Il boit avec modération et ne s'adonne à la luxure plus souvent pour la nécessité de procréation que pour le plaisir bien que la chose ne lui déplaît pas. Par ailleurs, il ne possède que le minimum de concubines demandées traditionnellement.  C'est un homme calme qui ne tolère pas le désordre et le chaos et demande à ce que tout son personnel se comporte avec diligence et tranquillité. Si vous osez apporter la discorde près de lui, c'est que vous devez être suicidaire. Intellectuel et philosophe, il croit que le bien-être de l'esprit se retrouve dans la recherche de connaissances et le savoir à long-terme. Liu Ma est un homme bénévolent envers le peuple et les classes inférieures, il fait son possible pour leur venir en aide et faire en sorte que sa population reste en santé et sympathique envers son empereur.

Capacités magiques :

L'œil du dragon. S'il s'agit d'une malédiction ou une bénédiction sur sa famille, il est très difficile de le savoir. L'origine de cet œil étrange date du début de la dynastie des Sun dans l'empire de Miyong, mais le plus important à savoir, c'est que celui-ci possède certains pouvoirs dont son porteur en ignore encore la plupart.

L'œil du dragon, s'il entre en contact avec le regard d'autrui inspire en celui-ci une peur terrible. La frayeur est telle que la victime peut aller se plier à toute les commandes du porteur. Parfois la peur est si forte qu'elle peut pousser la victime à la folie ou pire au suicide. Malheureusement, ce pouvoir est plus ou moins incontrôlable et par peur, Liu Ma n'a jamais tenté de le contrôler, ce qui explique pourquoi il conserve son œil droit dissimulé afin de ne pas effrayé inutilement les individus qui l'entoure. Selon des textes anciens, seulement ceux possédant une spiritualité très forte, s'ils sont possédés (ou protégés) par un esprit puissant ou un talent unique eux-mêmes peuvent résister les effets, mais ils sentiront tout de même quelque chose les sonder.

Une affinité avec les éléments. Encore une fois, intimidé par son propre pouvoir, Liu Ma n'a jamais cherché à explorer davantage, mais il arrivait quelques fois que sous une émotion forte, la flamme d'une bougie augmente violemment ou que l'eau de son bain soit projetée hors de la baignoire.

Le don de ressentir l'essence des choses. Étrangement, parfois il lui arrive de marcher simplement dans les jardins et ressentir au plus profond de lui-même l'énergie qui circule au travers des plantes ou alors si un être près de lui est en bonne santé.

Histoire :

Qui suis-je Maman?

Le prince Liu Ma est née d'une relation accidentelle entre le précédent empereur de Miyong, l'empereur Sun Liu Chang et une basse servante d'une cuisine d'auberge à l'extérieur du palais impérial. L'aventure se déroula que pendant le cours d'une nuit où incapable d'attendre pour assouvir ses bas instincts et complètement ivre, l'empereur s'en prit à l'une des servantes des lieux. Le lendemain, dégoûté par la laideur et les dents mal plantées de la jeune fille, l'empereur la repoussa et lui cria d'innombrables insultes. Cependant, ayant reçu les faveurs de l'empereur et par la tradition, celle-ci dû se rendre ensuite au palais impérial. La jeune fille fut enfermé dans un petit pavillon dans le coin le plus lugubre et le moins visité du palais, car l'empereur savait qu'il ne la reverrait certainement pas. Cependant, la jeune fille était tombée enceinte dès la première nuit et l'empereur n'eu d'autre choix que de reconnaître l'enfant qu'elle portait comme étant le sien. Frustré, il ignora tout de même la servante pendant tout le long de sa grossesse, n'envoyant que le médecin impérial et deux servantes pour lui venir en aide et l'aider dans ses tâches quotidiennes. L'empereur pria pour une fausse-couche, il n'aurait pas supporté d'avoir un enfant avec une femme de si basse vie ou que celui-ci soit aussi laid et idiot que sa mère. Malheureusement, malgré les prières de l'empereur, la jeune fille mit prématurément au monde un garçon, un nouveau héritier mâle pour l'empereur. Même s'il était rebuté par la servante, l'empereur fut satisfait d'apprendre qu'il avait un nouveau fils. Son enthousiasme se dissipa rapidement lorsqu'il eu finalement le nourrisson sous ses yeux et qu'il vit la malédiction dans son œil droit.

Qui suis-je Papa?

Sun Liu Ma devint le troisième fils de l'empereur Sun Liu Chang et fut reconnu par la cour comme un nouveau prince. Cependant, malgré le sang du dragon qui coulait dans ses veines, Liu Ma ne bénéficia point de l'affection paternelle et encore moins de sa mère, car par les ordres de l'empereur, on employait divers méthodes et excuses afin que celui-ci ne puisse la voir. Puisqu'il ne possédait pas l'affection de son père et encore moins d'une autre figure importante de la cour impériale, Liu Ma se retrouva dans une situation cruelle dont il ne pouvait voir l'issu. Ses repas étaient constitués majoritairement  des restants de la famille impériale, il ne possédait que des meubles usés ainsi que des libres aux recoins de pages en mauvais état et un seul tuteur qui lui enseignait les bases de la politique, de la courtoisie et de l'histoire au travers d'un rideau de bambou, car oui, la majorité des personnes qui l'entouraient le craignaient et pourquoi? Seulement parce que Liu Ma détenait «l'œil du dragon ». Certains disaient qu'il s'agissait d'une bénédiction et d'autre d'une malédiction posée sur les Sun. Dans le cas de Liu Ma, cela était définitivement une malédiction. C'était aussi pour cette raison que l'empereur le tenait le plus à l'écart possible, afin que personne n'apprenne cette terrible vérité et on forçait le prince à porter un cache-œil pour dissimuler la réalité. La dangereuse situation dans laquelle se tenait Liu Ma empira abondamment lors de la naissance du sixième prince. Le sixième prince, Sun Liu Meng, né de la concubine préférée de l'empereur et la plus réputée au sein de la cour, reçu rapidement tout l'attention et cela ne prit que quelques années pour l'empereur de le déclarer prince héritier du trône.

Je suis un prince déchu.

Liu Ma ne s'était jamais intéressé au trône ou au pouvoir. Lorsque son adolescence débuta, ses crises se firent plus violentes et plus destructrices. Les servantes avaient encore plus peur de lui et les quelques tuteurs qui lui avaient été attribués depuis le temps n'en pouvaient plus de son comportement immature et agressif. On tenta de le calmer en le faisant bouger sur le terrain d'entraînement qui lui était réservé, mais rien n'y fit. Des rumeurs se mirent à circuler au sujet du troisième prince et celles-ci se rendirent rapidement aux oreilles de l'empereur qui se faisait de plus en plus vieux. Furieux, il ordonna des restrictions envers son fils. Liu Ma dont l'humeur se faisait de plus en plus colérique alors que les jours avançaient se rendit finalement dans le pavillon de l'empereur où celui-ci tenait son conseil et discutait avec tout les politiciens du pays. Complètement ivre, Liu Ma pénétra dans la salle et ce qui suivit chamboula la cour en entier. Une dispute éclata entre le père et le fils indigne et sans attendre, l'héritier mystérieux arracha le masque qui dissimulait son œil droit et révéla à tous «l'œil du dragon» dont l'or miroitait sous les rayons du soleil. Plusieurs personnes moururent cette journée-là pour des raisons inexplicables et la santé de l'empereur fut furieusement ébranlée.

Au centre de la grande pièce, le prince Liu Ma s'était évanouie. Peut-être étais-ce la boisson, le trop-plein d'émotion ou l'étrange pouvoir qui émanait de lui et qu'il ne pouvait contrôler, mais lorsqu'il se réveilla, il était enfermé chez lui et son pavillon était cerclé de gardes lourdement armés. Quelques heures plus tard, l'eunuque en chef de l'empereur vint à sa porte lui porter un ordre impérial: «Aujourd'hui, à partir du couché du soleil, Prince Sun Liu-Ma, quittera le palais afin de poursuivre son éducation sur le champ de bataille au nord du pays et ne jamais remettre les pieds au palais à moins d'un nouvel ordre! »

Je suis un soldat.

L'ordre disait clairement qu'il était envoyé dans le nord afin de poursuivre son éducation, mais Liu savait clairement qu'il s'agissait d'une façon discrète de le bannir de la cour et de tout ce qu'il avait connu jusqu'à maintenant. Malgré sa situation difficile dans le palais, il ne s'attendit pas à la pauvreté et la misère qu'il retrouva à l'extérieur, surtout hors de la capitale et parmi les paysans. C'est en serrant les dents qu'il rejoignit l'armée dans le nord pour combattre les rebelles contre le règle de l'empereur actuel.

Sa présence au campement... ne fut pas célébrée. Les soldats savaient que l'empereur n'appréciait pas le troisième prince et ce manque d'affection évident se reflétait dans le comportement que ses hommes avaient envers lui. Tout d'abord, Liu Ma s'était attendu à recevoir quelques faveurs grâce à son sang impérial, mais cela ne fut pas le cas. On le força à faire de nombreuses tâches qu'il n'aurait jamais pensé faire, on le traita de tout les noms, crachant presque sur lui sur son passage. Lorsqu'il en eu assez, le troisième prince laissa son agressivité déborder et plusieurs bagarres débutaient grâce à lui. Peu impressionné par la discorde semé dans ses rangs, le général à qui appartenait le campement le mit rapidement en déroute et ainsi débuta la véritable éducation du troisième prince. Malgré son tempérament belliqueux, le général se prit d'affection pour ce jeune homme débordant d'énergie et lui enseigna tout ce qu'il savait. Pendant des années, Liu Ma se prosterna devant l'autorité du général et lui obéit sans rouspéter. Il apprit la discipline, la maîtrise des armes, l'harmonie du corps et de l'esprit ainsi que les tactiques militaires. Rapidement, le prince Liu Ma se fit respecter par ses pairs et le général osa même lui offrir un rang et une petite portion de ses hommes.

Peu de temps après cet exploit, le prince apprit la mort de l'empereur. Celle-ci ne l'affecta que très peu, mais ce qui le troubla était de savoir que le jeune sixième prince allait prendre le trône, seconder de près par sa mère, la préférée du précédent empereur. Oui, la présence de son jeune frère sur le trône le bouleversait, car les rumeurs du peuple disaient qu'il était pire que l'empereur précédent et que sa mère était cruelle et trop ambitieuse.

Je suis un héro.

Les rebelles devinrent plus nombreux durant le règne de l'empereur Sun Liu Meng et les gens avaient de nombreuses raisons de se révolter. Le nouvel empereur dépensait largement l'argent de l'état en banquets excessifs et en concubines qu'il gâtait plus qu'il ne le fallait. L'impératrice douairière n'était pas mieux et les dépenses impériales conduisirent rapidement tout le pays en une terrible crise économique. Évidemment, les nobles n'étaient pas touchés et il s'agissait surtout des petits commerçants et des paysans qui furent sévèrement touché. Le jeune empereur lança de nouvelles lois qui se contredisaient entre elles au point ou un noble pouvait tuer un employé juste comme ça sans peur de représailles.

Dans le nord, les morts se faisaient plus nombreux des deux côtés, mais la plus dévastatrice fut celle du général qui avait élevé Liu Ma tel un fils. L'armée paniqua et beaucoup tentaient de déserter, mais le troisième prince s'éleva au-dessus de tout le monde, prenant ainsi la place du général précédent. Son discours encouragea les hommes à se remettre en rang et c'est avec une énergie nouvelle que l'armée impériale fonça sur les rebelles et les mirent en déroute. Le combat fut un véritable massacre, mais cette dernière bataille lui valu tout le respect de ses hommes et l'intérêt de la dernière personne dont il aurait souhaité attiré l'attention.

«Par ordre impérial, l'Empereur souhaite votre retour à la capitale!»

Ils venaient à peine d'être victorieux contre les rebelles du nord et soudainement, le nouvel empereur souhaitait la présence de son frère aîné auprès de lui? Liu Ma était troublé un peu effrayé et il souhaitait nullement retourner à la source de ses nombreux ennuis, cependant un ordre impérial restait un ordre impérial.

Sa venue à la capitale fut mémorable. Pour des raisons qu'il ignorait, beaucoup de gens étaient venus pour acclamer son retour, comme une bande d'enfant qui accueillaient leur père revenu de la guerre.  Il se rendit rapidement au palais où il fut accueillit par le jeune empereur. En le regardant, on pouvait clairement voir qu'il vivait dans la débauche et l'excès.  L'impératrice douairière ne vivait pas mieux que celui-ci. Malgré le fait qu'il s'agissait de son travail, elle s'occupait très peu des affaires internes du palais. Les concubines étaient tous des femmes viles et cruelles, certaines plus éduquées que d'autre, l'empereur choisissant au hasard entre des dames et des servantes sans importance.

L'empereur l'affubla d'une place au sein de sa cour, lui remémorant que la famille devait rester ensemble pour le meilleur et pour le pire. Liu Ma ne pouvait pas croire que le discours que déblatérait cet empereur qui était encore trop jeune pour se souvenir de lui le jour de son départ du palais sous l'ordre de leur père...

Je suis un prince de Miyong.

L'empereur Sun Liu Meng redonna les titres royaux à son grand frère, puis lui offrit une place importante dans son cercle privé. Lia Ma revit le quatrième et cinquième princes, ceux-ci ayant fortement vieillit depuis l'époque où il vivait au palais. Malgré le confort que lui apportait son nouveau statut au sein de la cour, Liu Ma préféra s'éloigner à nouveau et son excuse se manifesta ne de nouvelles révoltes de la part du peuple au travers le pays. Après une année de chasse, de massacre et à être témoin des atrocités que l'empereur faisait subir à sa population, le prince Liu Ma revint à nouveau victorieux à la capitale, puis trouva refuge à la bibliothèque impériale où il poursuivit une voie plus intellectuelle. Connaissant les dangers du palais et de la corruption qui y circulait, le troisième prince préféra se tenir à l'écart de la politique et ne donnait son opinion que lorsque l'empereur le demandait  directement.

Les prochaines années se passaient pour lui dans la tranquillité. Il étudia l'art, la musique et la philosophie et tenta de renforcer les liens que Miyong possédait avec les autres empires. Évidemment, le comportement immature et le peu d'intérêt que l'empereur Liu Meng donnait à la diplomatie leur causaient beaucoup de problèmes au niveau de leur relations et le commerce avec les autre empires environnants. Liu Ma prit un rôle d'ambassadeur auprès de l'empereur et calma les hostilités internationales. Il profita ensuite de son statut pour communiquer davantage avec la population et la souffrance qu'il découvrit était encore plus terrible qu'elle ne paraissait. Le pire se manifesta lors de la grande famine. Une famine qui décima une quantité massive de la population.

La souffrance du peuple et la pauvreté qui se faisait de plus en plus visible dans le pays inquiéta énormément le prince Liu Ma. Il ne savait pas quoi faire et sa loyauté envers la couronne lui pesait lourdement sur les épaules. C'est alors qu'une chose terrible arriva.

-Le prince héritier est mort! Le prince héritier est mort!

L'empereur Sun Liu Meng n'avait qu'un seul héritier mâle et celui-ci était décédé le temps d'une nuit, emporté par une forte fièvre. Cette perte causa une crise chez l'empereur qui demanda l'exécution instantanée de la mère de l'enfant, celle de ses servantes, eunuques et décima la majorité de sa famille pour en bannir le reste dans les campagnes. C'est après cet évènement que l'idée se forma dans l'esprit du troisième prince: «Je dois devenir empereur».

Il ne pouvait plus le nier, malgré tout ses tentatives pour arranger les choses discrètement, avec un empereur incompétent, l'empire Miyong était condamné à périr par leur propres mains. La population diminuait par la faim et c'est à peine si l'empereur actuel faisait un effort pour les affaires de l'État.

Liu Ma se lia d'amitié avec l'empereur, devenant avec le temps et beaucoup de patience l'un de ses plus proches conseillers et lorsqu'il fut en mesure d'être assez près de lui, il se mit à lui mettre des idées dans la tête. Pour commencer, il rendrait l'empereur paranoïaque au sujet de sa cour, encore plus qu'il ne l'était déjà en fait, le séparerait de sa mère dont l'appétit pour le pouvoir se faisait plus vorace à chaque année et ensuite...

Tranquillement, mais sûrement, Liu Ma se mit à empoisonner l'empereur Liu Meng. Il s'agissait d'une faible quantité de poison à chaque coupe de vin ou à chaque tasse de thé, mais il faisait son effet à long-terme. Au bout d'une année, l'empereur se retrouva malade et grâce à sa paranoïa refusa le médecin impérial. Il n'y avait que son frère Liu Ma pour s'occuper de lui. Pendant qu'il était alité, l'empereur ordonna que le troisième prince soit régent jusqu'à son rétablissement.

Ce rétablissement n'arriva cependant jamais.

Je suis empereur.

Qui aurait cru le l'empereur Liu Meng faciliterait ces plans de devenir empereur? En effet, peu avant son décès, Liu Meng avait fait ordonné que le prince Liu Ma devienne le prince héritier. L'arrivée au trône ne fut cependant pas sans difficulté. L'impératrice douairière ainsi que les nobles et politiciens étaient contre l'idée, mais s'il y avait une chose que Liu Ma avait su faire au cours des dernières années, c'était des alliés. L'armée impériale se retrouvant au nord se mit de son côté et le peuple se fit aussi entendre, mais les alliés les plus important? Cela fut les voix en faveur de son couronnement venant de la part des empires voisins.

Les années après ne furent pas faciles. Liu Ma instaura de nouvelles lois et en effaça d'autres. Il se débarrassa des politiciens corrompus dans le conseil et rétablit au cours des premières années l'économie de son pays jusqu'à en devenir l'un des plus riches. Il réduisit la pauvreté et mit sur pied un système venant en aide plus facilement aux paysans en cas de famine. Évidemment, la pauvreté et les injustices entre les plus forts et les plus faibles existeraient toujours mais il fallait faire de son mieux.

Liu Ma épousa la fille de l'un des nobles de sa cour qu'il savait honorable et la fit impératrice après avoir exécuté toute les femmes du précédent empereur et nettoyé tout ce qui avait été lié autrefois à l'empereur Liu Meng.

À la suite de ce bain de sang, Liu Ma inspira simplement à la paix et à la prospérité de l'empire de Miyong que ses ancêtres avaient mit tant de temps à bâtir avant lui.




_________________

- I am the Sun, I am the Sky, I am the Emperor -


Dernière édition par Sun Liu Ma le Sam 7 Mai - 4:59, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Être Suprême

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 19/07/2014

MessageSujet: Re: L'empereur de Miyong   Mar 22 Juil - 9:42

En un mot j'adore !Très belle fiche, complète et bien développer, un plaisir a lire. Je valide donc.

Quelques recommandations néanmoins:

 Like a Star @ heaven Vous avez choisi d'incarner un poste a responsabilité en tant que Empereur de Myong. Cela incombe donc a un certain niveau de présence, d'autant plus que pourrait s'y ajouter un certain nombre de PNJ.
 Like a Star @ heaven Pensez au fait que les dit PNJ étant possiblement des personnages importants comme l'impératrice, ils peuvent se trouver interpréter par des membres dans le futur. Veuillez donc dans ce but, créer des fiches a cet effet dans l'endroit prévus Ici .
 Like a Star @ heaven En cas d'absences, toujours prévenir dans le topic approprié.
 Like a Star @ heaven Enfin n'hésitez pas a développer vos BG selon vos envies. ( En les postant dans la partie ZDD, afin qu'ils soient valider puis poster par le staff ensuite dans la partie adéquate. )

Bon RP et bravo pour cette fiche de qualité !!!
Sian-Nyang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'empereur de Miyong
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monologue de l’Empereur Jacques 1er à nos contemporains
» Napoléon Bonaparte, Empereur des Français
» L'Empereur le plus naze
» L'Empereur passant ses troupes en revue
» tente de l'Empereur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De sang et de soie. :: Les âmes choyées par les dieux :: Joindre la mêlée :: Que les dieux vous préservent :: Empire Miyong-
Sauter vers: