Venez parcourir des contrées d'inspiration asiatique, en des temps reculés où régnaient les mystères, l'amour, les complots et la guerre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Badaui Yong - Pirate/Capitaine de La Baleine Blanche

Aller en bas 
AuteurMessage
Badaui Yong

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 13/09/2015

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age::

MessageSujet: Badaui Yong - Pirate/Capitaine de La Baleine Blanche   Dim 13 Sep - 18:58

TAZER.
Capitaine Badaui Yong
Autrefois il existait un prince, un fils du roi dragon qui règnait dans la mer de Maisae. Son douxième fils, un immortel arrogant et peu empathique de la mortalité de ses sujets commit un jour une horrible action et se vit privé de son immortalité et condamné à une vie de mortel afin d'apprendre ce qu'était la souffrance de l'Homme.




Nom/Prénom : Gang  Tae-Hyun. Il s'agit de son véritable nom complet, mais peu de gens le connaissent aussi personnellement. La plupart de son entourage le connaisse sous le surnom que les autorités et le peuple lui ont donné, c'est-à-dire « Badaui Yong ».
Surnom: Badaui Yong signifiant « Dragon de la mer ». Capitaine Yong.
Âge : 36 ans.
Sexe : Masculin
Localisation : Île de Daechong/Nomade


Particularité(s) : Quelques tatouages représentant des scènes de la mer ou des mammifères marins sur ses bras et sur son dos. Une cicatrice profonde autour de la gorge de laquelle on peut encore apercevoir la forme d'une corde tressée. Il possède des yeux pairs, le droit étant d'un brun foncé tandis que le gauche est d'un bleu pâle, presque gris.

Peu importe les tempêtes, la noirceur du ciel ou la distance, il lui est impossible de se perdre dans l'immensité des océans et des mers. Il est un excellent nageur et peu retenir sa respiration longuement sans difficulté (jusqu'à une minute). Il n'est pas affecté par le mal de mer.


Métier : Ancien lieutenant des Lunes Rouges de Soriyeo et bandit des plaines. Il est présentement un pirate, naviguant dans les mers et les océans entourant le continent. Personnalité importante sur l'Île de Daechong.  Capitaine de « La Baleine Blanche ».


Classe d'arme : Utilisation de l'épée et de dagues et entraînement rigoureux aux arts martiaux propres au royaume de Soriyeo (corps-à-corps). Utilisation de l'arc (À distance).


Possession/Équipement : Tae-Hyun a conservé son épée de lieutenant des Lunes Rouges de Soriyeo, une belle arme bien aiguisé et légère qu'il entretient le mieux possible même s'il l'utilise rarement. Présentement, il préfère une épée plus courte afin de combattre ceux qui osent se mesurer à lui en pleine mer et qu'il garde attaché au bas de son dos à l'horizontale. Une dague est dissimilée dans sa botte droite et une autre flotte à ceinture. Dépendamment des circonstances, il peut avoir un carquois sur son dos et un arc dans a main.

Ses vêtements sont légers, idéaux pour un homme qui se déplace continuellement et qui fréquente les grandes surfaces d'eau. La majorité de sa peau est recouverte, évidemment, afin d'éviter les coups de soleil. Il porte une légère armure de cuir lorsqu'il «travaille» ou lorsqu'il marche dans les rues d'une cité ou d'un village. Il retire son armure dans des situations plus décontractée.


Description physique :  Tae-Hyun est un homme d'une grandeur frôlant le mètre quatre-vingts et relativement musclé. Sa silhouette est celle d'un nageur et d'un connaisseur des arts martiaux de Soriyeo. Ses bras et ses jambes sont puissantes autant dans les eaux que contre les os de ses assaillants. Sa peau est normalement bronzé à la suite de tant d'heure en pleine mer et à l'extérieur en général ainsi que partiellement recouverte de cicatrices et de tatouages représentant des scènes de mer ou des mammifères marins. Sa cicatrice la plus importante est celle entourant sa gorge, vestige d'une pendaison qui a heureusement ou malheureusement échouée et qu'il garde diligemment cachée sous sa tunique et un foulard. Ses cheveux longs autrefois d'un brun très foncé sont aujourd'hui d'un brun un peu plus clair à force de recevoir les assauts du soleil et du sel de mer. Sa caractéristique la plus voyante est probablement son œil gauche qui se retrouve à être d'un bleu clair, voir presque gris. Une chamane lui a autrefois raconté qu'il possédait beaucoup d'eau à travers lui et qu'il trouverait son bonheur et sa gloire dans la vie de marin.

Son apparence est normalement négligé, mais cela n'est pas nécessairement par choix. La vie de marin demande certains sacrifices et le bain en fait partie même s'il fait de son mieux pour conserver une hygiène acceptable même au milieu de l'océan. Ses cheveux sont régulièrement en bataille, mais il les attache en une longue queue de cheval au-dessus de sa tête s'ils ne pendent pas négligemment sur ses épaules. Quelques longues mèches sont tressées et quelques colifichet pendent de sa coiffure en tant que décorations rustiques. Sa pilosité facile est constituée d'une moustache à la mode dont il est très fier. 


Description mentale : Pour cette partie, nous demandons 4 lignes minimum. (Attention 4 lignes de texte, non pas sous forme de liste). Parlez ici des qualités et des défauts de votre personnage. De son état d'esprit, de sa morale, de ses traits de caractère etc.

Histoire : Il existe une histoire, un conte raconté parmi les nombreux immortels circulant dans les mondes invisibles. Il s'agit du récit d'un fils arrogant, un prince doué, mais qui ne savait pas faire preuve d'empathie et d'amour envers ceux dont les années s'égrainaient telles des particules de sable. Il s'agissait du treizième prince du roi dragon d'un vieil océan. La patience du roi s'éteignit le jour où le fils s'emporta contre un ange de l'océan, une grande baleine et la tua quelque part dans le néant bleu. Pour punir l'enfant cruel, le roi l'harponna et l'emprisonna dans une prison de chair et de sang, dans un corps de mortel et l'envoya sur la terre des hommes qui marchent, sur une rive aux cailloux blancs. Son passage parmi les humains lui apprendrait la pitié, les souffrances et la douleur des hommes...


Tout commença par un vieux couple qui trouva le corps frêle d'un bébé, dissimulé dans un panier d'osier sur la rive blanche près d'un petit village de Soriyeo situé dans la province de Xingyun.  Le vieux couple désirant un enfant depuis fort longtemps, ceux-ci décidaient rapidement de garder l'enfant auprès d'eux, de le nourrir et de le chérir. On attribua au menu garçon le patronyme de Gang et les prénoms Tae-Hyun. L'enfance de Tae-Hyun se passa sans grande encombre. Une fois qu'il fut assez grande pour être utile aux tâches monotones de la vie, il accompagna son vieux père lors de ses petits voyages sur la mer Maisae pour récolter suffisamment de poissons afin de survivre les saisons et les dépenses annuelles. Tae-Hyun était un garçon un peu intrépide, désirant changer le monde un jour à la fois et jouer les justiciers parmi les autres gamins qui résidaient dans le village.

Quelques années plus tard, vers l'âge de onze ans, le jeune Tae-Hyun décida de se joindre, avec le consentement de ses parents, à l'élite de son pays, c'est-à-dire les Lunes Rouges de Soriyeo. Évidemment, il commença au bas de l'échelle, un simple pion servant les véritables soldats. Un serviteur qui devait apprendre à manier une épée de bois, à laver les bottes des élites pour ensuiter apprendre les bases de l'art martial typique de Soriyeo. Le maigre salaire qu'il arrivait à se faire, il l'envoyait à ses parents afin d'apporter un peu de facilité dans leur pauvreté de paysans. À l'âge de treize ans, il devint officiellement un cadet parmi les élites.

Au cours des années suivantes, Tae-Hyun se dévoua aux divers enseignements des Lunes Rouges, c'est-à-dire à l'étude de l'art de la guerre, les stratégies, le combat à mains nues, l'utilisation habile de l'épée typique d'une Lune Rouge, l'histoire de l'armée et des guerres passées. Évidemment, entre temps, il s'était fait de nombreux amis et quelques alliés parmi ses semblables.

À l'âge de 16 ans, il devint officiellement une Lune Rouge de Soriyeo, vouant sa loyauté toute entière envers son roi et son pays et on lui attribua également un grade impressionnant pour un gamin de son âge. C'est qu'on le considérait un peu comme un génie parmi ses pairs. Doté d'une petite équipe de soldats, ses plus proches amis, il se joignit à la troupe du capitaine Joo Shin-ji et s’établit fièrement les rangs de celui-ci. Il poursuivit diligemment son entraînement de Lune Rouge, jusqu’au point où il râtait des repas pour améliorer sa posture, son escrime et ses compétences martiales. Son tempérament amical et blagueur lui mérita beaucoup de reconnaissance de la part de ses collègues et sa loyauté se fixa sur le capitaine qu’il considérait largement comme un second père. Tae-Hyun et ses frères d’arme donnaient entièrement leur loyauté au capitaine qui lui-même gagna en rang au courant des prochaines années.  

À l’âge de 21 ans, Tae-Hyun devint profondément amoureux de la belle fille d’un talentueux tisserand de la capitale. Contrôlé par la fougue ou plutôt la folie de sa jeunesse, le jouvenceau demanda immédiatement à épouser la jolie tisserande, mais son père refusa catégoriquement de donner son unique fille à un simple colonel. De plus, Hyo-Soon n’avait que 16 ans, elle avait encore amplement le temps de maturer un peu avant de partir en épousailles et quitter le foyer de son père. Bien que dépité, le colonel accepta ce refus comme étant un défi et se concentra davantage sur sa vie militaire.

Quelques printemps passaient et il monta en grade avec force sous le regard viligent du maintenant général Joo Shin-ji. Maintenant âgé de 23 ans, il retourna voir le tisserand et l’implora de lui permettre d’épouser sa fille. Hésitant, le père demanda à ce qu’on lui laisse le temps de réfléchir, et ce, malgré tout les mérites qu’il possédait jusqu’à ce jour. Trois jours plus tard, le père lui envoya finalement un message annonçant qu’il acceptait qu’il épouse Hyo-Soon. Jubilant, le lieutenant était loin de se douter que son général favori avait sa part dans les choses. Un an plus tard naissait le premier enfant de leur union, la petite Hae-Woo.

Un an plus tard, le nouveau père découvrit un horrible complot orchestré par nul autre que la source principale de son admiration, le commandant adjoint, le seigneur Joo Shin-ji. Non seulement découvrit-il que cette figure paternelle n’était pas aussi loyale et vertueux qu’il l’avait pensé pendant toute ses années, il comptait mettre fin à la royauté de Soriyeo et débuter son propre règne. Malgré les belles promesses de fortune et de prospérité de Shin-ji, le lieutenant refusa les belles offres, déclarant qu’il était un soldat servant Soriyeo et son roi bien avant lui et que d’aller contre son souverain allait contre lui-même et ses frères. Aveuglé par l’arrogance, la fougue et la naiveté de sa jeunesse, Tae-Hyung quitta le manoir de son tuteur de toujours et retourna auprès de sa famille, ignorant bêtement qu’il ne pourrait s’en sortir aussi aisément.

C’est ainsi que quelques jours plus tard, plusieurs officiers débarquaient chez lui avec force, faisant trembler les murs de son habitation. Tae-Hyun fut sauvagement arrêté par les autorités, sa femme et sa jeune fille traînées derrière bien malgré elles. Le lieutenant fut froidement jeté en prison avec d’autre officiers tout aussi confus que lui, mais une chose était certaine, c’est que tout  ces individus étaient des membres de factions politiques rivales à celle de Joo Shin-ji. Dorénavant, il était également son ennemi.

Il fut torturé et interrogé par les autorités pendant plusieurs jours où il tenta de les persuader que Joo Shin-ji et les siens étaient le véritables ennemis de la famille royale et de ses proches. Tae-Hyung ne broncha jamais sous la violence jusqu’à ce que finalement, on lui dévoile les nombreuses preuves contre lui. Des lettres, de nombreux messages codés, des armes cachées et des listes d’entraînements pour une armée secrète. Tout allait contre lui, absolument tout. On trouva de fausses preuves partout dans sa maison et dans ses quartiers privés dans une forteresse réservée aux Lunes Rouges. La loi le déclara rapidement coupable, sûrement que quelqu’un avait mis quelques pièces dans les mains de personnalités importantes pour que sa blague de procès se fasse très rapidement. Il fut condamné à la potence avec d’autre accusés, aucun n’eu la chance de subir l’exile ou le suicide. Quant à sa famille, sa femme et sa fille furent descendues au statut de famille d’un criminel et d’esclaves en direction pour l’empire de Miyong. La rage au cœur, Tae-Hyung pensa à sa femme trop ronde d’une seconde grossesse pour survivre à une traversée dans le désert et à sa fille qui n’était pas encore suffisamment âgée pour comprendre le monde autour d’elle.

Alors que ces dernières pensées se tournaient rageusement vers l’homme qui l’avait si cruellement trahi et sa famille qui devait déjà être en train de traverser le désert menant vers Miyong, on poussa le tabouret sous ses pieds et se sentit tomber dans le vide. Le nœud se serra autour de sa gorge ruisselante de sueur et l’air cessa d’entrer dans ses poumons. Que cela soit une chance ou un malheur, son cou ne fut pas brisé dès le début. Il allait mourir sans honneur pour les crimes d’une personne mal intentionnée. Il allait trépasser, car un roi était aveugle face à la justice et sourd à la vérité. Un roi stupide pour croire aux mensonges d’autrui. L’honorable lieutenant allait disparaître sans pouvoir se venger de ce traître de Joo Shin-ji.

Son visage devint bleu, de sa bouche ruissela de la salive dont il s’étouffa encore plus avec la moitié. Ses pieds battirent frénétiquement dans le vide, sa vision devint floue. Brièvement, il entendit des cris de la foule en délire qui se tenait autour de la potence. Le bruit des lames qui s’entrechoquent fusa dans l’air et le hennissement de plusieurs chevaux se firent entendre. On gueula près de lui, mais il rendait son dernier souffle. Une flèche désespérée fut décochée dans sa direction et il sentit son corps tomber mollement alors que le projectile déchirait la corde qui le tirait vers la mort.

Quand son corps heurta férocement la plateforme, le faux traître eut un regain de vie et c’est avec le désespoir un homme fou qu’il porta ses mains tremblantes à la corde qui cerclait toujours fermement sa gorge livide. Il tira frénétiquement dessus, mais il ne sembla pas pouvoir se libérer. Puis, un visage familier apparut dans son champ de vision, il reconnu son meilleur ami de toujours, celui avec lequel il avait grandi au sein des Lunes Rouges, puis plusieurs autres. Ainsi donc, il avait toujours des alliés dans cette capitale maudite.

*

Jamais il n’avait demandé à qui que ce soit de sombrer avec lui, jamais n’avait-il espéré que ces amis de toujours le suivent dans sa fuite. De véritables frères et sœurs, voilà ce qu’ils étaient tous. Malgré les autorités à leurs trousses, le fugitif Tae-Hyung et sa bande de déserteurs quittaient à l’arrache la capitaine de Soriyeo et ses terres pour chevaucher dans le désert menant jusqu’à l’empire de Miyong. Au bout de quelques semaines, ils trouvaient les signes d’un campement abandonné depuis un moment déjà. Quelques jours plus tard, ils découvrirent le corps aux cuisses maculées de sang de la belle tisserande Hyo-Soon à moitié recouverte de sable chaud et les restants d'un nouveau-né trop jeune, mais dont on pouvait deviner qu'il s'agissait d'un garçon.

*

Si c’était par instinct de survie ou de vengeance, il était difficile de deviner ce qui se tramait dans la tête de l’ancien lieutenant et ses anciennes Lunes Rouges. Le reste des esclaves en route vers Miyong étaient dorénavant bien trop éloignés, il serait impossible de les rattraper de manière sécuritaire, surtout avec les autorités de Soriyeo dans leur sillage. Agitée par le besoin de survivre, la troupe d’ancienne Lunes Rouges alla se réfugier dans les territoires kyangais où ils devinrent des bandits des montagnes. Encore vertueux malgré l’amertume jeté par la vie, ils ne faisaient que s’en prendre aux riches et à ceux qui ne manqueraient jamais de riz après quelques vols jusqu’au jour où un Tae-Hyung à moitié ivre se rendit à une caravane pour vendre quelques biens pillés. Il rencontra une chamane à l’air un peu perdu qui se jeta presque sur lui, l’expression hagarde.

Elle lui révéla une prémonition qui faisait à peine de sens et lui dit que son corps était remplit d’eau et que la seule façon de reprendre goût à la vie serait de naviguer les océans et les mers et faire la paix avec sa vie antérieure. Ses derniers mots furent : « Ton âme n’est pas terrestre, prend un bateau et file sur les horizons marins, c’est ainsi que tu te retrouveras et que tu la retrouveras ».

C’était un peu stupide d’écouter les paroles d’une femme prise de folie, mais l’ancien lieutenant se rappela brièvement de son amour pour la mer et son village de pêcheurs. Accompagné de son groupe de délinquants qui s’étaient agrandi au cours de la dernière année, ils se rendirent au plus grand port de Kyang et volaient un navire appartenant à un groupe marchand pour ensuite prendre la mer en direction d’un nouveau destin, de nouveaux plans et d’une vengeance qui devrait arriver, assurément.

La vie d’un pirate débutant ne fut pas facile pour tout le monde, heureusement que Tae-Hyung avait un talent naturel pour naviguer sur les eaux. Ils parcoururent l’océan à la recherche de proies faciles, puis de proies plus difficiles, s’attaquant majoritairement aux bateaux en provenance de Soriyeo, cherchant à affaiblir ses nobles et ses armées en pillant les cargaisons d’armes et de vivres, libérant de malheureux esclaves lorsqu’ils arrivaient à en dénicher. Quand ils furent suffisamment riches, ils construisirent un plus grand et plus puissant navire, cherchant à améliorer leur technologie pour être en mesure de rivaliser contre les navires de guerre. Ils trouvaient finalement un domicile fixe sur l’Île de Daechong connue pour être un repère de criminels, de traîtres et toute la racaille qui avaient réussi à fuir les autorités terrestres du continent principal. Celui qui se nommait maintenant capitaine Badaui Yong força son autorité parmi les seigneurs pirates qui régnaient en maître sur l’Île et se fait grandement respecter par ses pairs.

Aujourd’hui encore, il cherche à retrouver l’homme qui a trahi ses frères d’arme et lui-même et il n’aspire plus qu’à la vengeance et qu’à ce que sa justice soit fait même si cela le fait aller contre la famille royale de Soriyeo par laquelle il a combattu pendant tant d’années. Est-ce qu’il lui reste un brin de loyauté pour les anciens gardiens des Lunes Rouges ?




Autre

Prénom ou pseudonyme:

Votre avatar: Kim Nam-Gil, Pirates.

Expérience rp: Autour de 9 ans.

Comment avez-vous connu «De sang et de soie» ? Pffft.

Commentaire? Je suis une patate.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Badaui Yong - Pirate/Capitaine de La Baleine Blanche
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Skuka Angelica (Capitaine Pirate d'Armada)
» Présentation d'Echo [Capitaine pirate du Prométhée]
» Loronak du Rohan - Capitaine de Gil-Estel
» Les chansons de pirate !
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ♫

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De sang et de soie. :: Les âmes choyées par les dieux :: Joindre la mêlée :: Que les dieux vous préservent :: Les îles-
Sauter vers: