Venez parcourir des contrées d'inspiration asiatique, en des temps reculés où régnaient les mystères, l'amour, les complots et la guerre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Mini Event] Brise fugace, tempête dévastatrice, souffle le vent de la fin et du renouveau. [Ouvert à tous]

Aller en bas 
AuteurMessage
Être Suprême

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 19/07/2014

MessageSujet: [Mini Event] Brise fugace, tempête dévastatrice, souffle le vent de la fin et du renouveau. [Ouvert à tous]    Mar 16 Juin - 19:06


Année 2 du douzième cycle, troisième cycle de Jing.

L'arrivée de la deuxième année du douzième cycle avait amenée avec elle les rudesses de l'hiver. 3 cycles après la fin des festivités de la fête de la lanterne, l'empire était désormais en proie non plus aux bourrasques de l’allégresse, mais a celle de tempêtes venteuses et froides. Les plus démunis périssaient déjà en grands nombres tandis que les plus aisés se calfeutrer au mieux pour ne pas avoir a subir un refroidissement propre a rendre le corps sujet a de nombreux mots.

Mais mêmes parmi les illustres chanceux, nul ne peut oublier que la richesse et le statut ne prémunissent pas de tout. Jeunes et vieux, en ces hivers rigoureux, restant des proies de choix pour les maladies de poitrine. Si bien qu'en tout sens, médecins s'agitent pour que ne s'allongent pas les funestes dessins de cette saison meurtrière. Qui aurait put prédire alors que le plus illustre  parmi les illustres de l'empire et disposant des meilleurs médecins, serait l'un des premiers a succomber face aux méfaits de cet ennemi implacable. L'hiver et sa maîtresse maladie, s'étaient octroyés une victime de choix, mais aussi une victime facile. Bien loin était la prime jeunesse de l'homme, son corps mûrement éprouvé par les années, n'étant que plus fragile encore par les derniers événements ayant accabler son cœur et son esprit d'une bien cruelle tourmente.

Une fatigue, une toux, des médecins qui s'agitent, un conseil qui se réunit, tout dans le plus grand secret. Nul ignore le trouble qui habite le palais pendant quelques jours, pas même la délicate princesse qui foulent de ses pieds impériaux, le sol d'un empire voisin lui même sujet au affres d'un deuil. Puis vient l'abandon, la délivrance, la fin, le dernier souffle, le calme paisible avant la tempête. Une tempête qui prend bientôt naissance dans les lamentations des serviteurs, avant de se propager dans tout le palais et au delà, contaminant de son deuil tout l'empire. Prit dans les bras glacés de l'hiver et reposant maintenant dans l'étreinte éternelle de la mort, l'empereur de Kyang, l'illustre et béni des dieux, le fils des cieux Hiro Tsunahiro n'était plus.

Parti dans une brise fugace, sa mort allait être le sceau manifeste d'une tempête sans égale, le souffle d'une fin et d'un commencement. La promesse d'une renouveau salvateur ou d'une crise dévastatrice. Privé de son empereur, son héritier au corps meurtri encore prisonnier des brumes d'un esprit brisé, qui régnerait ? Qu'elle voix deviendrait celle de l'empire ? Qui guiderait le peuple ? Qui se déchirerait le pouvoir ? Le régent, plus haut dirigeant au pouvoir en ces instants troubles, saurait il s'affranchir de la barrière de son sang non impérial ? Les fils issus des unions de harem, sauraient ils s'unir et faire front pour que l'un d'entre eux accèdent a une place qu'ils méritent de sang mais pas de rang ? Ou alors de incertitude naîtrait t'il le chaos, et dans le chaos la révolte se loverait t'elle ? Rébellion du peuple, complot des nobles ? Qu'est ce qui viendrait après l'accablante immobilité du deuil. Les espoirs de l'empire pouvant également se trouvaient au delà de ses frontières. Et si un dirigeant voisin venait a épousé une des princesses de Kyang, saurait il rallier aux siens un nouveau peuple .. Par diplomatie ou par le poids des armes ?

Qu'importe la façon, le vent de l'hiver n'emporte pas avec lui que l’âme du défunt empereur, il capture dans ses filets la fin d'une ère. Les regards se détourneront bientôt de la dépouille impériale pour se tourner en questionnement par un océan de questions encore sans réponses. Certains se tourneront vers la prière, avec l'espoir que leur prince s'éveillera des griffes de sa prisons mystique pour quérir ce qui lui revient de droit. D'autres se dresseront derrière le régent. Puis certains autres tourneront leurs yeux vers les princesses de l'empire qui une a une apprendraient bientôt les funestes nouvelles. L'une d'entre elle particulièrement, s'ajoutant a sa peine, aurait le grand malheur de ne point avoir été la dans les derniers instants de son père. Quand arriverait la nouvelle jusqu'en Myong, puis jusqu'au Tsian et enfin Soriyeo nul ne sait encore ce qu'il sera advenu de l'empire Kyang. Brise fugace, tempête dévastatrice, souffle le vent de la fin et du renouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Être Suprême

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 19/07/2014

MessageSujet: Re: [Mini Event] Brise fugace, tempête dévastatrice, souffle le vent de la fin et du renouveau. [Ouvert à tous]    Mar 16 Juin - 19:13




Par bateau, par chevaux, partent les rouleaux. Porteurs de deuils, messagers de la mort, ils soufflent la fin et le renouveau, allant murmurés jusque dans les contrées les plus reculés du monde, les funestes nouvelle qui accablent l'empire.



S'est envolé en ce jour funeste de Jing, notre bien aimé empereur, fils des cieux, père de Kyang. En fils dévoué, en représentant des dieux sur terre, il a répondu a leurs appels mortuaire en les regagnant dans sa dernière demeure. Puisse t'il dans sa lumière éternelle gardé un œil bienveillant sur son peuple afin de les guider dans la lourdeur qu'est sa perte en le cœur de ses sujets. Empereur avisé. Grand maître de guerre. Dirigeant d'un peuple et père, après avoir vaillamment combattu, nous a quitté Hiro Tsunahiro, empereur de Kyang.





HRP: Tout les rouleaux de condoléances, missives et autres messages de deuil, en provenance des empires et du royaume de Soriyeo seront a poster a la suite de ce RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burkhan Xaï

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 17/01/2015

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 33

MessageSujet: Re: [Mini Event] Brise fugace, tempête dévastatrice, souffle le vent de la fin et du renouveau. [Ouvert à tous]    Jeu 18 Juin - 12:28



Quelques jours seulement après l'envoi des parchemins annonçant l'assassinat de Lims, Burkhan Xaï avait appris une autre triste nouvelle. L'Empereur de Kyang, Hiro Tsunahiro, avait été emporté par la maladie. Bien qu'attristé par ce décès, le Khagan n'avait pourtant pas réagi à l'annonce. Toute ses pensées étaient déjà occupées par Lims et cet assassin qui avait pris sa vie. Et lorsqu'il parvenait à s'écarter de ces deux êtres, ce n'était que pour penser à Alia, qui perdait son oncle à peine rentré, et à sa sœur Shine et sa mère Sarkhan, qui étaient restées dans leur province natale de Lai Xai pour la gouverner. Ces dernières faisaient pour l'heure route vers la Cité Impériale, pour prendre part aux obsèques du Prince Impérial.

Aussi, l'annonce de la mort de l'Empereur kyangais avait déclenché moult spéculations. Il était de notoriété publique que le Prince héritier du trône était toujours souffrant, après un épisode malheureux dans la Forêt d'Ossoro. Une conclusion unanime portait sur la fragilité du trône. Pourtant, les conseillers de Burkhan n'avaient pas émis l'idée d'envoyer quelqu'un tenter de le conquérir, par le biais d'un mariage avec l'une des princesses impériales. D'autres préconisaient également une attaque sur l'Empire kyangais, en deuil, affaibli, sans meneur pour les guider. Mais à cela Burkhan s'opposa immédiatement: Quelle infamie serait-ce que d'attaquer une nation en période de deuil! De plus, si nous avons connaissances de l'identité du meurtrier du Prince Lims, c'est grâce à la bonté d'une Princesse Kyangaise! Et comment la remercierons-nous? En attaquant son peuple? Avez-vous perdus la tête? En plus de cela, mais Burkhan préféra le taire, une attaque sur le Kyang annulerait automatiquement toute possibilité de coopération pour la capture de l'assassin.

En somme, peu restait à dire et à faire, si ce n'était se saisir d'un rouleau de parchemin et d'une plume, afin d'envoyer à la famille impériale Tsunahiro ses condoléances. Le soir venu, Burkhan s'attela à cette tâche en soupirant. C'était des rouleaux que l'on aimait pas écrire, et ces derniers temps, le Grand Khagan en écrivait beaucoup trop...
Burkhan Xaï a écrit:

A l'attention de la Famille Impériale Tsunahiro de Kyang.

C'est avec une infinie tristesse que le peuple du Tsian apprend aujourd'hui la mort de l'Empereur Hiro Tsunahiro. Nous prions pour lui, prions pour qu'il trouve son chemin dans l'autre monde. Nos pensées sont également pour sa famille, qui perd son patriarche. J'espère très sincèrement que vous saurez vous relever de ce terrible coup du sort, et parviendrez à guider les vôtres dans ces temps difficiles. Le monde perd trop de grands hommes ces temps-ci.

A nouveau, veuillez agréer de mes plus sincères condoléances.
Burkhan Xaï, Grand Khagan de l'Empire Tsian, aîné de la septième génération des Xaï

Après avoir rédigé et envoyé sa missive, le Khagan resta longtemps à son bureau, à ne rien faire, le regard perdu dans le vide. L'Empereur de Kyang. Son frère Lims. Quelques temps auparavant, l'Impératrice de Miyong. Le sort s'acharnait sur les familles impériales, et silencieusement, Burkhan priait pour une accalmie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sian Nyang
Fondatrice / Admin
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 19/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 25

MessageSujet: Re: [Mini Event] Brise fugace, tempête dévastatrice, souffle le vent de la fin et du renouveau. [Ouvert à tous]    Mer 24 Juin - 21:41


La princesse Sian Nyang, en voyage diplomatique dans l'empire de Miyong, fut la première de son royaume a prendre connaissance des funestes nouvelles en provenance de l'empire Kyang. Les dieux avaient rappelés a eux un de leurs enfants impériaux, l'un des plus illustres cette fois, scellant, fallait t'il du moins l'espérer, une série bien noire. Miyong avait perdue son impératrice, le Tsian un prince et voila que Kyang perdait le père de son empire. Les dieux avaient ils un message a faire passé aux empires ? Si tel était le cas, la manière choisie n'augurait rien de bon quand a la teneur du dit message.

Mais outre ses inquiétudes légitimes face a toutes ses pertes, la princesse Sian Nyang savait que le royaume de Soriyeo, les derniers qui apprendraient les nouvelles, aurait bien du mal a se répandre en condoléances ou en empathie envers un empire qui maintenait sans ciller sa politique de demande de tribut. Chaque année, Soriyeo devait se délester de bien trop de biens, d'hommes et de femmes en l'échange d'une protection qu'ils n'avaient pas demander et sous la menace que le soit disant protecteur devienne cette menace dont il argué les protéger. Si grâce a l'empereur Sun Liu Ma, Miyong et Soriyeo étaient désormais alliés et si le royaume fondait de grands espoirs sur le Tsian de par son nouveau Kaghan, les relations avec l'empire Kyang restaient d'une froide cordialité, voir d'une indifférence houleuse. Pourtant toutes ces considérations, bien que lui tenant fort a cœur, la princesse de Soriyeo en avait cure.  

Un homme était mort. Un père. Une perte qu'elle même ne connaissait que trop bien, voila pourquoi elle ne pouvait que compatir a la détresse des enfants qu'il laissait derrière lui. Puis au delà de ce drame, se dessinait peut être l'espoir d'un meilleur avenir. Kyang et Soriyeo, unis dans une alliance commune et faisant fit de leur passé houleux. Peut être était ce la les dessins des dieux. C'est dont le cœur sincère, que la première princesse royale de Soriyeo, son altesse Sian Nyang prit le pinceau et le rouleau pour transmettre des mots qui elle le savait n’ôteraient rien a la douleur des proches de l'empereur, mais qui les assurerait de son soutien.


A la maison impériale de Kyang,

Au peuple de Kyang, a son impératrice, aux enfants de son défunt empereur et a tout ceux qui connaissent le poids de sa perte et portent son deuil, moi Sian Nyang, première princesse royale de Soriyeo m'associe a mon peuple pour vous envoyer toutes nos condoléances.

C'est dans l'empire voisin de Miyong que je prends tristement connaissance de la perte qui est votre. Mon peuple, mon roi, ma famille ne pouvant encore se douter de la douleur qui est votre, par les nombreuses terres qui séparent nos territoires, voyez en mes mots, le reflet des leurs.

Ayant nous mêmes eut a subir la perte, d'un roi, d'un père, croyez bien que nos cœurs s'allient aux vôtres en cette grande période de deuil. Puissent les dieux dans leur miséricordes vous accordez courage et force dans cette épreuve, en même temps qu'ils rappellent a eux un de leurs fils bénis.  

Mon souhait en ce jour de grand malheur, est que les dieux soient favorables a votre peuple et a vos terres et ce malgré les conditions troubles qui agiteront votre empire dans les temps difficiles a venir. Puissent la prospérité et la paix, baignées de leurs halo vos contrées dans un avenir proche.

Bien que les mots soient peu de choses, face a votre perte, soyez assurés de mon soutien et de celui de mon royaume dans cette époque de deuil qui vous frappe.

Son altesse royale, la princesse Sian Nyang.


La princesse relut longuement son rouleau avant de le faire envoyé. Elle savait que Miyong et le Tsian enverrait probablement une délégation pour les funérailles de l'empereur, mais la n'était pas son rôle. Il appartenait a son frère, a son roi de décider de cela. Elle était ici dans le but diplomatique d'une union entre Miyong et Soriyeo, les liens entre Kyang et Soriyeo n'entraient pas dans ses prérogatives. Si elle le voulait, elle en aurait bien entendu le pouvoir, mais nulles raisons d’empiéter sur le pouvoir de son frère, surtout en ces circonstances qui pourraient augurées du pire comme du meilleur. Ses condoléances devraient pour l'heure suffire, d'autant qu'elle avait apprit la présence de la princesse Hitomi en Miyong, peut être pourrait elle lui faire part de ses sincères condoléances d'une manière moins protocolaire. Pour le reste, son frère aviserait quand Soriyeo prendrait connaissance du malheur des empires.


_________________
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mini Event] Brise fugace, tempête dévastatrice, souffle le vent de la fin et du renouveau. [Ouvert à tous]    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Mini Event] Brise fugace, tempête dévastatrice, souffle le vent de la fin et du renouveau. [Ouvert à tous]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MINI-EVENT] One, two, three, four... Let's go music !
» [Mini-event]Les Jishin Kaizokudan débarquent!!!
» [mini-event] Raviver une legende : le conseil pirate
» [Mini-Event] L'amende est le fruit de l'amandier.
» [Mini-Event] Combat aride

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De sang et de soie. :: Empire Kyang :: Cité impériale :: Le palais impérial-
Sauter vers: