Venez parcourir des contrées d'inspiration asiatique, en des temps reculés où régnaient les mystères, l'amour, les complots et la guerre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Contrats Ombreux, n°1: Ombre et lumière [Rp-Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kawakami Gensai

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 21/10/2014
Age : 25

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 28

MessageSujet: Contrats Ombreux, n°1: Ombre et lumière [Rp-Solo]   Mar 16 Déc - 3:10




|~Ils avaient déjà commencé à déchirer les vêtements de la jeune femme lorsque l'étranger sortit de l'ombre entre les arbres qui cernaient la clairière.

-Vous m'avez volé ma monture. Dit-il tranquillement.

Les cinq hommes sursautèrent et se retournèrent. Derrière eux, la femme s'affaissa, à moitié nue, dans les cordes qui la retenaient mais releva la tête pour regarder le nouvel arrivant avec ses yeux gonflés d'hématomes. L'homme était assez grand et large d'épaules, enveloppé d'une cape de cuir noir.

- Qu'avez vous fait du cheval ?
Insista-t-il

- Qui sait ? Il y a beaucoup de chevaux dans la région. Un cheval n'a de propriétaire que celui qui le monte. répondit leur chef

Quand l'étranger avait fait irruption dans la clairière, Liam était persuadé, au ton assuré de la voix, qu'ils allaient se retrouver face a une patrouille armée jusqu'aux dents, prêt à se battre. Mais il avait beau scruter longuement a travers le bois sombre il n'apercevait aucun renfort. Il était seul et complètement inconscient. La fille n'avait pas joué le jeu, elle serrait les dents pour résister a la douleur des coups et refusait de les injurier ou même de les supplier. La frustration de Liam était à son comble et si elle, ne couinait pas, il ferait hurler cet abruti pour se distraire, la torture du feu lui déliera la langue en un instant.

- Amenez-moi mon cheval, fit l'homme avec une note de lassitude dans la voix.

- Attrapez-le ! Ordonna Liam.

Des épées sifflèrent dans les airs et les cinq homme se jetèrent à l'attaque. L'étranger souleva sa cape et leva le bras droit en direction du groupe. Dans un son sec un carreau noir s'enfonça dans le torse de l'attaquant le plus proche et un deuxième déchira la gorge d'un second qui tomba a la renverse son épée a peine sortie de son fourreau. L'étranger fit une roulade en arrière avec agilité et se releva lestement en laissant tomber son arbalète. un mort et un immobilisé au sol essayant d'endiguer le flot de sang qui se déversait sur le sol. L'étranger détacha ses attaches aux épaules et laissa glisser sa cape sur le sol. Son visage était caché partiellement par un châle noir et ses long cheveux noirs comme les ombres tombèrent dans son dos. Il plaça ses pouces dans sa ceinture en faisant face aux hommes encore debout.

- Allez chercher mon cheval ! Leur ordonna-t-il calmement.

Les deux acolytes qui restaient hésitèrent et regardèrent Liam en attendant un ordre. Des lames sombre fondirent  les airs en sifflant et les deux hommes tombèrent sans un bruit

- Prend ton cheval,
dit Liam en reculant doucement en tremblant de peur. L’étranger secoua la tête.

- Trop tard,
répondit-t-il doucement.

Liam fit volte face et courut de toutes ses forces pour se mettre à l’abri dans les arbres, mais un coup sec dans le dos lui fit perdre son équilibre et il tomba tête la première, son visage heurtant le sol violemment. Il passa ses mains sous son corps et essaya de se relever, mais ses jambes étaient inerte et une douleur perçante s'était réveillée dans le bas de son dos. Il se retourna et vit l'étranger ramasser sa cape et se la mettre sur les épaules, ramasser ses deux couteaux et ses deux carreaux qu'il essuya sur les chausses des cadavres. Puis il se dirigea vers la fille, lui détacha ses liens avec l'épée d'un des morts et lui tendit cette dernière. Les chevaux hennissaient bruyamment à présent, apeurés par l'odeur du sang et l'homme en noir se dirigea vers les bruit et disparu dans la foret.
Pendant ce temps la jeune fille s'était relevée et rhabillée du mieux que possible, elle tenait fermement le sabre dans ses deux mains et foudroyait Liam du regard. Elle s'avança à mesure que le bandit reculait péniblement, traînant ses jambes de ses bras. Quand elle fut a eux pas, elle s'immobilisa et prononça des mots qu'il n'entendit pas, il ne vit que la pointe de la lame devant son visage, puis rien.

L’étranger marcha jusqu'aux chevaux où il trouva le sien. Ses sacoches et son épée étaient toujours dessus, intactes. Satisfait, il libéra son cheval et une vieille jument que les bandits utilisaient pour porter leurs bagages et repartit dans la clairière en entraînant les montures avec lui.
La jeune femme se tenait au milieu du camp, essayant tant bien que mal de redresser ses vêtements imbibés de sang. Elle jeta à l'homme un regard apeuré et leva l'épée rougis de sang d'une main tremblante. Ce dernier rabattit son capuchon sur sa tête et tendit les rênes de la jument à la jeune fille.


- Tu devrais rentrer chez toi, lui dit-il. La nuit ne devrait plus tarder à tomber, si tu ne traînes pas, tu sortira à temps de la foret.

La fille s'empressa de monter en selle et fit partir en vitesse sa jument vers le nord. Kawa la regarda partir, elle ne regarda pas en arrière, ni ne prêta attention au corps du bandit qu'elle avait visiblement achevé d'un coup d'estoc en pleine tête. L'assassin sourit d'admiration, la résilience des jeunes l'étonnera toujours. Cette pauvre fille avait manquée d'être violée sûrement tuée, mais elle avait gardé la tête haute et le regard droit face à Kawa et cela avait plu au tueur.
Kawa monta en selle et lança un dernier regard a la clairière  et son aura de mort. Une grande lassitude s’empara de lui et il perdit son sourire. Au départ il avait pensé profiter de la distraction qu'offrait la jeune femme pour récupérer son cheval et s’échapper  discrètement sans attirer l'attention, mais dès qu'il les avait vu la déshabiller et la menacer de l’égorger il était sortit de sa cachette pour semer la mort sans trop en avoir conscience.
C'était une première depuis très longtemps, le métier de Kawa l'amenait plus à tuer qu'à sauver ses pairs et sa réaction dans ces bois l'avait perturbé au plus haut point. Il continua son chemin l'esprit distrait, oubliant la raison de sa présence dans cette région. Machinalement il se mit en quête d'un endroit ou monter son camp et ceci fait s'installa modestement sur le sol, sa selle comme oreiller et s'endormit.

Kawa se réveilla en sursaut, roula sur le coté et se releva un couteau dans chaque mains, les yeux à l'affût du danger. Il fit un tour sur lui-même en scrutant les bois , incapable de retrouver son souffle.
Réalisant qu'il n'y avait aucun danger il pris quelques secondes pour se calmer et s'assit sur sa couverture.
Ses rêves devenaient de plus en plus intense ces derniers temps, ils avait commencé quelques mois après son premier voyage à Daechong et se faisait de plus en plus fréquents. Toujours similaires, il revivait en boucle cette terrible journée dans la forêt d'Ossoro, l'attaque sauvage qui avait décimé son unité avant de laisser le jeune homme pour mort. Kawa libéra ses pensées et entreprit de démonter sa petite arbalète. Précautionneusement il désassembla l'arme et en nettoya le moindre centimètre, en redoublant d'attention pour le petit mécanisme dans lequel se chargeait le carreau du bas, la partie la plus fragile. Enfin il la remonta, en testa les ailes et satisfait, l'accrocha a sa ceinture.
L'aube venait d'arriver, et la nature se réveilla, Kawa lui avait déjà sellé sa monture et s’apprêtait à reprendre sa route. Une fois en selle il délogea un rouleau de son paquetage et en relis les lettres écrites par Matze Chai à l'encre rouge.



Hei Huong, Ville de Yuzawa, une semaine de délais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Contrats Ombreux, n°1: Ombre et lumière [Rp-Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fin printemps 1187 - Spectacle Ombre et Lumière
» Appel aux fans de B.D
» [TopSites des Chimères] Ombre et Lumière
» Ombre et Lumière
» Ombre et lumière...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De sang et de soie. :: Empire Kyang :: Les provinces :: Province d'Okada-
Sauter vers: