Venez parcourir des contrées d'inspiration asiatique, en des temps reculés où régnaient les mystères, l'amour, les complots et la guerre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entrevues et négociations (PV : Sun Liu Ma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suno Uji

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 11/09/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 32

MessageSujet: Entrevues et négociations (PV : Sun Liu Ma)   Mer 22 Oct - 18:04

Voilà presque trois cycles qu’ils avaient franchi les limites de leurs terres. Presque trois cycles qu’ils chevauchaient sur les routes des terres arides et dans l’Empire Myong. Ils n’avaient pas fait de mauvaises rencontres et le chemin avait été des plus agréable. Seuls quelques marchands avaient croisé leur route. Des marchands s’en retournant à Soriyeo et d’autres en partance pour les Empires.

Les frontières de l’Empire Myong avaient été franchies quelques jours plus tôt et leur progression fut accélérée par le bon état des routes.  Ils ne prenaient pas beaucoup le temps de profiter du paysage, Suno désirait s’acquitter de sa tâche avec diligence et faire le chemin inverse sous peu. Ils savaient que des événements étaient à l’œuvre au palais, il en avait eu des nouvelles au cours de la route.
Il se demandait d’ailleurs comment l’oiseau les avait retrouvé. Quelle merveille que l’instinct des ces animaux.
De plus, malgré ce que lui avait dit la Princesse, il n’appréciait guère la mentalité des castes dirigeantes des empires, qu’il soit de Myong, Tsian ou encore Kyang, ceux là étant les pires. Toutefois, il ne devait rien dire et composer avec eux.

En cet après midi, la cité impériale était en vu. Ils s’étaient arrêté quelques temps avant afin de se délasser un moment et de se rendre un peu plus présentable avant d’entreprendre la fin du voyage. Ils avaient vérifier leurs armures, leurs armes et bichonnés leurs montures. Se remettant en selle, Suno donna le signe du départ et de la fin de leur périple.
Tandis que Jinryon rejoignait la route, il se retourna et jeta un œil à ses hommes. Tous ensemble avec leurs armures rouges écarlate et noire, ils avaient fier allure. Les deux portes drapeaux le suivait d’assez prêt et semblaient se redresser à l’approche des portes de la cité. Avançant au trot, ils voyaient le flux de personnes augmenter mais les gens s’écartaient sur leur passage, certains les regardaient intrigué. Un enfant les pointa du doigt en regardant son père qui secoua la tête. Loin de chez eux, ils étaient comme des inconnus. Un anonymat, relatif, bienvenu.

Ils se mêlèrent au flux de personnes et parcoururent les derniers mètres les séparant de la capitale. En franchissant les portes, un autre monde les accueillis, plein de couleurs, de bruits et de senteurs. Tout semblait ordonné et bien à sa place. Suno avait entendu parler de cette politique de l’empereur et cela ne cessait de l’étonner à chacune de ses visites. Il y avait nombre de marchands qui franchissaient les portes en cette heure avancée de l’après midi, sans doute afin d’avoir un endroit pour passer la nuit.
Les Lunes Rouges mirent leurs chevaux au pas et se dirigèrent vers le Palais impérial. Suno avisa une patrouille de la police impériale qui les suivait du regard, ce qui était une chose bien normal devant un groupe de vingt cinq hommes en armes et armures. Continuant leur chemin comme si de rien n’était, le Commandeur fixait le Palais. Il se demandait si l’homme qui avait osé avoir  eut la prétention d’épouser la Princesse était encore de ce monde ou non. Il espérait que non.

À la Vie. À la Mort !

Suno sortit de ses pensées à cette parole. Il tourna la tête vers la droite et vit un marchand, richement vêtu qui les regardait. Ce dernier lui sourit et s’inclina légèrement pour les saluer. Suno fit de même et reconnut l’homme. Liu Zya, un des principaux fournisseurs du Temple. Cela était plaisant de voir une figure amie en ces terres. Il ne pouvait cependant pas se payer le luxe de s’arrêter, il lui montra le Palais et lui fit un signe d’excuse. Le marchand regarda le Palais et puis lui fit signe que ce n’était rien, il comprenait bien sur, qui n’aurait pas compris la priorité. Il le salua de nouveau et reprit son chemin.

Ils arrivèrent au niveau de la muraille externe qu’ils purent franchir aisément en déclinant leurs statuts et mission. Puis à la muraille interne, Suno montra le rouleau comportant le sceau royal de Soriyeo et on lui permit le passage. Entrant dans une cour interne, il stoppa Jinryon tandis qu’un homme avançait vers lui. Il détourna un instant le regard, ses hommes mettaient pieds à terre et restaient au garde-à-vous à côté de leurs montures. Seul Dang Na s’était approché de lui, il l’accompagnerait au Palais et était son second pour cette mission.
Le Commandeur reporta alors son regard vers l’homme qui s’était approché. Il le salua d’un léger signe de tête.

Je suis le Commandeur Suno Uji et suis envoyé par mon Roi auprès de sa Majesté Impériale Sun Liu Ma afin de m’entretenir avec lui et de lui apporter Sa parole.

Il ouvrit sa main droite contenant la missive d’où pendait le sceau royal. Les Lunes Rouges, à sa vue, mirent genoux à terre comme un seul homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun Xian
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 34

MessageSujet: Re: Entrevues et négociations (PV : Sun Liu Ma)   Lun 27 Oct - 6:53


L'empereur Sun Liu Ma repoussa doucement son bol de nouilles un peu plus loin sur sa table basse. Une servante arriva aussitôt, tenant un plateau et ramassa la vaisselle sale et les à-côtés vides, tête baissée. Sans se faire entendre, elle sortit discrètement du bureau de Sa Majesté sur la pointe des pieds. Le souverain la regarda sortir distraitement, puis se servit à nouveau du thé d'un geste lasse, la joue posé sur son poing fermé. Un peu plus de six cycles s'étaient écoulés depuis le départ de la princesse de Soriyeo, mais sa céleste renarde n'avait pas tardé à répondre à sa lettre cachée dans le joli présent qu'il avait cru bon lui offrir par l'intermédiaire du capitaine. Ce messager improvisé s'était avéré digne de confiance malgré les quelques flammèches qu'il y avait eu entre les deux hommes autrefois. Il avait sourit à la vue des cadeaux pour sa fille aînée et les lui avait apporté le lendemain. La concubine impériale, Zhuge Lin, avait sourit, mais pas autant que sa joyeuse fille qui s'était mise à rigoler en apercevant le cheval en verre soufflé. En ce qui concerne les soieries envoyées par la princesse de Soriyeo, Lin Pin avait promis à son enfant qu'elle lui confectionnerait une nouvelle tenue selon la mode du royaume voisin. Un sourire en coin déforma la bouche du souverain en imaginait la tête des serviteurs en voyant une princesse de Miyong vêtue d'un hanbok au sein du palais impérial.

Des pas se firent entendre derrière les portes et Chen Po entra prudemment dans la pièce. Il retint un sourire moqueur en apercevant son empereur souriant niaisement, la tasse de thé entre ses mains moites.

-Votre Majesté, le commandeur des Lunes Rouges de Soriyeo est arrivé à nos portes, il demande audience auprès de vous, pour vous porter un message royal du roi.

Pendant un bref instant, l'empereur avait espéré entendre des nouvelles de sa renarde, mais il se rationalisa bien rapidement. Les seules nouvelles qu'il avait reçu venaient de sa dernière lettre... puis de quelques espions bien placés au sein de Soriyeo. Les espions n'étaient pas installés pour cause de sournoiseries ou l'envie de faire des mauvais coups, mais pour savoir ce qui se déroulait de l'autre côté et dénicher des informations qu'il ne pouvait connaître autrement.

-Il envoi son commandeur, j'espère qu'il n'a pas une armée derrière lui, commenta Liu Ma en levant les yeux vers l'eunuque impérial qui se contenta de sourire moqueusement en levant les mains en l'air comme s'il était lui même innocent.

-Je ne pense pas, Votre Majesté, il vient en paix pour apporter la parole de son souverain!

L'empereur ordonna à ce qu'on débarrasse son bureau de tout objet inutile, puis que l'on apporte le commandeur à lui. Quelques minutes plus tard, l'individu désiré pénétra dans la pièce silencieuse. Le fils du ciel attendait sagement sur son siège et attendit que l'important invité face les salutations protocolaires. Liu Ma se tenait frièrement et droit sur son siège couvert de soie d'or, son bureau immaculé devant lui.

-Que vient donc me souffler le vent du royaume de Soriyeo, commandeur?

_________________

- I am the Sun, I am the Sky, I am the Emperor -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suno Uji

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 11/09/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 32

MessageSujet: Re: Entrevues et négociations (PV : Sun Liu Ma)   Dim 2 Nov - 16:01

Suno avait expliqué les raisons de sa venue et son souhait de rencontrer l’empereur, si ce dernier était disponible. En cette fin d’après midi il était possible que cet homme est autre chose à faire, ainsi s’il ne lui accordait pas audience de suite, il comprendrait parfaitement. La gestion d’un empire n’est pas une chose facile et trouver du temps pour tous est difficile, alors pour un étranger. D’autant plus que ce dont il avait à l’entretenir ne pourrait se régler aujourd’hui, les détails devraient être affinés et les réflexions portées jusqu’au bout.

Ses hommes étaient prit en charge par d’autres soldats, il avait compris qu’ils seraient logés au fort. Dang Na et lui même seraient logés ensemble dans un des coins du palais, il n’avait pas entendu lequel. Il devisait avec ce dernier quand un homme arriva et leur indiqua que l’empereur concédait à le recevoir. Suno hocha la tête et suivit l’homme, Dang Na sur ses talons. Les Lunes Rouges étaient conduits vers leur résidence et les chevaux vers les écuries.  Il entendit le hennissement de Jinryon et sourit. Ce dernier avait son caractère et n’aimait pas être conduit par quelqu’un qu’il ne connaissait pas.

Les deux hommes furent guidés à travers les couloirs du palais, croisant des serviteurs et des soldats. Ils furent l’objet de nombre de regards interrogatifs. Ils arrivèrent à une anti chambre où Dang Na devrait attendre. Les portes s’ouvrirent et le Commandeur fut introduit dans le bureau de l’empereur. Il s’arrêta devant le bureau de ce dernier, la main gauche sur le pommeau de son Dao et le salua à la manière de Soriyeo. Ce salut diffère de celui accordé à la famille royale mais transmet tout de même le fait de se mettre au service de l’empereur. Il mit sa main droite sur le cœur, poing fermé et ; la main gauche toujours sur le pommeau de son arme, en marque de respect militaire ; il s’inclina, pliant légèrement la jambe droite, à presque 90°.

Mille années de bonheur à Sa Majesté, mille années de prospérité.

Puis il se redressa.

Je remercie votre Majesté Impériale de me recevoir si rapidement. J’espère ne pas avoir bousculé le déroulement de la journée de Votre Majesté. Si cela est le cas, sachez que j’en suis navré.

Il s’inclina de nouveau, plus légèrement. Puis il reprit, sa voix grave emplissant l’espace de ce bureau.

J’apporte un vent de paix et de dialogue Votre Majesté. J’apporte la parole de mon souverain, le Roi de Soriyeo et suis ici son messager.

Il saisit le message qu’il avait glissé dans un pli de son vêtement et, le portant à deux mains, le déposa sur le bureau de l’empereur en prenant garde de baisser les yeux et d’incliner la tête lorsqu’il le fit. Puis il fit plusieurs pas en arrière et se redressa.

Il savait ce que contenait le message, du moins les grandes lignes. Le Roi et lui même en avait discuté il y a de cela quelques cycles mais il ne pensait pas que son souverain aurait prit sa décision si rapidement. C’était une bonne chose, d’autant plus si les bonnes inclinaisons de cet empereur étaient vérifiées.


Ils avaient convenu qu’un accord militaire serait une bonne chose pour le royaume de Soriyeo mais également pour l’empire Miyong. Les deux États avaient de nouveaux dirigeants et le nouvel empereur semblait ouvert au dialogue et plein de bon sens. Il semblait plus enclin à faire la paix que la guerre et un accord en ce sens était donc à porté de main.
Cet accord pouvait revêtir de nombreuses formes, ils avaient notamment discuté de possibles manœuvres conjointes, d’un protocole d’accord sur les routes arides et la protection des caravanes venant des deux états. De la possibilité d’échanges de leurs expériences militaires, de certains de leurs savoirs faire, d’un accord portant sur les crimes commis par les ressortissants des deux états et des possibilités d’extraditions de leurs ressortissants coupables.
Tout cela était exposé dans le message que tenait l’impérial souverain.

Suno attendait alors que l’empereur lisait le message. Il savait que ce dernier ne pourrait certainement pas répondre de suite, ce qui était bien normal. Il avait pour sa part toute latitude pour rester ici afin de mener à bien sa mission. Il jeta un œil rapide vers la fenêtre dispensant les rayons ambrés du soleil. Ce dernier avait entamé la dernière partie de sa course qui mènerait cette terre vers l’obscurité de la nuit.  Le Commandeur se mit alors à penser qu’ils étaient bien peu de chose ici bas. Il sourit légèrement et reporta son attention vers l’empereur, toujours occupé à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun Xian
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 34

MessageSujet: Re: Entrevues et négociations (PV : Sun Liu Ma)   Sam 8 Nov - 23:34


L'empereur croisa ses mains blanchâtres sur son bureau et observa attentivement le commandeur de Soriyeo. Son rang était respectable en son pays et ses titres tout à fait honorable. Sa maintient était plutôt bien, il ne semblait pas intimider par le fait de se trouver face à l'empereur d'un territoire voisin et l'empire de Miyong n'était pas un petit territoire. Il ne doutait fort bien que l'immensité de son palais devait l'avoir surpris ou impressionner, dépendamment de ses pensées face à la famille régnante d'un empire.

--Ne vous en faites pas, commandeur, cette heure est réservée aux visiteurs importants et improviste pour la cour impériale, et ce n'est pas comme si je ne m'attendais pas à votre arrivée, mes messagers savent être plus rapides que votre escorte et vous, ainsi que les lettres reçues précédemment de votre bon roi.

Il s'inclina respectueusement, arrachant un petit sourire en coin à l'empereur qui repensa à l'arrivée de la princesse aînée de Soriyeo. Sa renarde céleste avait fait une grande impression sur les membres de sa cour impériale, mais une bonne impression à long-terme même si la venue d'une femme en tant que diplomate avait bien jasé. Quoique, l'idée derrière son voyage en Miyong était de la faire pavaner devant le fils du ciel et soutirer son affection afin de faire un beau mariage. Il cessa de sourire en repensant à ce dernier fait. Oui, une demande de mariage, mais il respectait trop la jeune femme pour en faire une simple concubine ou une deuxième épouse malgré toute l'affection qu'il semblait avoir pour elle. Il lui avait dit clairement que sa place était celle d'une reine et de porter du vrai rouge, une notion connue surtout dans son empire.

J’apporte un vent de paix et de dialogue Votre Majesté. J’apporte la parole de mon souverain, le Roi de Soriyeo et suis ici son messager.

Liu Ma toisa l'individu de haut. En effet, il espérait bien avoir droit à un vent de paix entre leurs deux pays. Il avait passé tant de temps à faire des négociations et réparer les pots cassés entre le royaume de Soriyeo et l'empire de Miyong. Par le passé, depuis le règne de il ne savait plus quel empereur en particulier, le royaume de Soriyeo avait longuement été sous le joug de Miyong. De une à deux fois par années, les précédents fils du ciel de son empire avaient fait la «requête» de serviteurs, servantes et concubines diverses et ressources dont la quantité était exagérément exorbitante. Évidemment, Liu Ma n'avait pas fait de remboursement quelconques, mais ces négociations, au final, avaient été fructueuse. Il espérait simplement que sa renarde ne lui tiendrait pas rigueur pour la cruauté et les erreurs de ses ancêtres ou les siennes.

Le dragon saisit le message patiemment et le déroula sous ses yeux attentifs. Il parcourut attentivement les lignes bien écrites, examina le sceau royal du roi étampé à deux reprises, au début et à la fin de son message et la bonne qualité du papier. Quelques mois auparavant, il avait déjà reçu et envoyé des lettres concernant ce sujet au roi de Soriyeo ou discuté avec les diplomates du pays voisin, ceux ayant précédé sa renarde. Il était question d'un accord militaire entre les deux territoires qui permettrait de concrétiser leurs relations paisibles entre leur armées. Avec un tel accord, les deux pays pourraient échanger de nouvelles techniques et stratégies de base et ses soldats apprendraient à travailler auprès de ses nouveaux alliés.

-Je présume que en tant que commandeur des Lunes Rouges, vous êtes pertinemment au courant des informations que contient ce message? commenta l'empereur en refermant le rouleau et en pointant le commandeur avec celui-ci avant de le déposer à sa gauche sur son bureau. Il y a bien longtemps que je discute de ce sujet avec votre roi, une idée très intéressante, mais je me dois de débattre avec ma cour pour prendre une décision finale au sujet de ces différents accords. Je crois sincèrement que mes soldats méritent un nouvel entraînement rigoureux.

Il leva une expression mystérieuse vers le commandeur.

-Il ne faudrait pas que mes armées s'affaiblissent, n'est-ce pas? ajouta-t-il avec un brin de sournoiserie dans le ton de sa voix, et encore moins les vôtres. Chen Po, veille à escorter le commandeur vers la sortie et envoi une personne l'accompagner jusqu'au fort où son escorte et lui résideront entre temps.

L'empereur sourit brièvement, une expression affable sur le visage.

-J'aurai une réponse complète pour vous dans les jours qui suivent, j'enverrais un messager en temps et lieux.

_________________

- I am the Sun, I am the Sky, I am the Emperor -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suno Uji

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 11/09/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 32

MessageSujet: Re: Entrevues et négociations (PV : Sun Liu Ma)   Lun 10 Nov - 20:33


-Je présume que en tant que commandeur des Lunes Rouges, vous êtes pertinemment au courant des informations que contient ce message? Il y a bien longtemps que je discute de ce sujet avec votre roi, une idée très intéressante, mais je me dois de débattre avec ma cour pour prendre une décision finale au sujet de ces différents accords. Je crois sincèrement que mes soldats méritent un nouvel entraînement rigoureux.

Je suis parfaitement au courant de ce que contient ce message, en effet votre Majesté Impériale. J’ai également eut le plaisir de converser avec sa Majesté royale au sujet des nombreux points développés ici. Il semble apprécier mon avis, ainsi ma tâche est de ne pas le décevoir. Et il est tout à fait normal que vous preniez le temps de la réflexion ainsi que le temps d’en parler avec votre cour, votre Majesté. Les décisions que vous prendrez ici auront un grand impact sur nos terres respectives et ne peuvent être prises à la légère. C’est tout à votre honneur et votre grandeur que de prendre le temps de la réflexion votre Majesté.

Il s’inclina légèrement pour ponctuer sa phrase.

-Il ne faudrait pas que mes armées s'affaiblissent, n'est-ce pas? et encore moins les vôtres. Chen Po, veille à escorter le commandeur vers la sortie et envoi une personne l'accompagner jusqu'au fort où son escorte et lui résideront entre temps.

Un affaiblissement de nos forces et des vôtres seraient une mauvaise chose pour nos pays respectifs votre Majesté. Votre personne ainsi que celle de mon roi représentez un espoir par vos inclinaisons à la paix et à la concorde. Qui sait ce que pourront faire ou penser vos successeurs ou même les autres empereurs ou rois de ce monde. De montrer nos pays unis et agissant de concert serait une marque forte pour l’avenir de nos peuples.

-J'aurai une réponse complète pour vous dans les jours qui suivent, j'enverrais un messager en temps et lieux.

Suno s’inclina pour saluer l’empereur ainsi qu’il avait fait en rentrant dans la salle. Il tourna les talons afin de suivre l’homme désigné par sa Majesté. Avant de sortir, il repensa aux dernières paroles du souverain et sourit légèrement. Il se stoppa avant le seuil et se tournant vers le monarque.

Toutefois votre Majesté impériale, sachez que jamais les Lunes Rouges ne faiblissent, ce n’est pas dans notre nature.

Il s’inclina de nouveau et sortit à la suite de l’homme qui n’avait pas stoppé sa course. Il fut rejoint par Dang Na qui lui emboita le pas. Il lui raconta brièvement ce qu’il s’était passé et dit. Il en avait le temps sur le trajet puis il se trouva perdu dans ses pensées, le regard dans le vide. Il secoua légèrement la tête pour sortir de sa réflexion alors qu’ils atteignaient les marches où un homme les attendaient pour les conduire à leurs quartiers. Il surprit alors le sourire en coin de son second et ami.

Quoi ?

Je n’ai rien dit.

Je le sais mais je vois ton sourire en coin. Alors je te demande : quoi ?

Il sourit de plus belle et le regarda.

Tu le sais très bien. C’est ton détachement qui me fait sourire. Tu ne te départis presque jamais de ton regard indifférent, comme si rien ne t’atteignait ou si peu. Tu n’as pas esquissé le moindre regard pour ce palais et pourtant il est impressionnant. Mais tu ne sembles même pas le voir.

Je le vois mais que veux-tu que je te dise ? C’est un palais. Rien de plus, rien de moins. Certes bien plus grand et richement décoré que celui de notre royaume mais que veux-tu que cela me fasse ? Je ne m’intéresse pas au décorum, ce qui compte ce sont les hommes et leurs pensées, leurs actes. Le palais n’est qu’une enveloppe. Il est grand ? Tant mieux ? Il est beau ? Grand bien lui fasse. Ce n’est pas ça qui décidera de la paix et de la stabilité de notre temps. Je n’en ai cure.

Voilà, ça c’est toi. Toujours pragmatique, toujours franc et allant droit au but.

Il lui sourit de nouveau.

C’est pour cela aussi que tu fus élu mon ami. Les Lunes Rouges ont besoin de ça.

Il lui donna une tape amicale dans le dos, il était ne des rare personnes pouvant se le permettre. Suno lui rendit son sourire.

Arrivés à leurs quartiers, il alla voir ses hommes se trouvant dans un fort plus éloigné. Il leur fit un léger discours, ne voulant les assommer de paroles. Puis il leur donna rendez-vous le lendemain matin pour un exercice matinal. Ce n’est pas parce qu’ils se trouvaient en Miyong qu’ils allaient y couper. Ses hommes sourirent et lui rendant son salut se dispersèrent dans leurs quartiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun Xian
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 34

MessageSujet: Re: Entrevues et négociations (PV : Sun Liu Ma)   Mar 18 Nov - 4:20


-Toutefois votre Majesté impériale, sachez que jamais les Lunes Rouges ne faiblissent, ce n’est pas dans notre nature.

Un petit sourire en coin apparut aux lèvres du monarque face au brin d'arrogance osé par le commandeur des Lunes Rouges de Soriyeo. Un petit ricanement satisfait s'échappa de sa bouche en pensait qu'il l'avait bien mérité. Cet homme savait parlé quand il le fallait, et il parlait très bien. Le commandeur semblait flotter autour de l'âge de l'empereur, voir plus jeune, mais Liu Ma ne s'en formalisa pas davantage que cela. Un roi ne dédierait pas une place aussi importante que celle de commandeur des Lunes Rouges à un jeune homme si celui était un incapable. Il soupira doucement avant de se lever et quitter son bureau pour se diriger vers la salle du trône où l'attendaient plusieurs de ses ministres pour une nouvelle réunion. Il pouvait déjà penser à la façon dont il aborderait à nouveau les activités militaires en compagnie des soldats de Soriyeo. Il enverrait quelques troupes, il s'agirait d'une activité pertinente pour les soldats de Soriyeo autant que ceux de Miyong.


Le messager s'avança, le nez bien haut, au sein du fort. Ces vêtements étaient sensiblement poussiéreux. Il fallait avouer que l'étendu d'un fort et ses alentours n'étaient pas les meilleurs endroits pour rester propre. Une odeur de sueur mâle mêlée aux senteurs de la fumée se dégageant de la forge au fond du fort lui pénétra dans le nez avec force et le jeune homme renifla bruyamment en évitant de reculer. Il avait beau être un messager, il avait plus l'habitude de parcourir les plaines et les grands chemins pour échanger des messages entre l'empereur et autre personnalités considérées comme importantes.

Le pauvre homme sursauta subitement lorsque deux soldats tombèrent devant lui brusquement, les membres emmêlés en une prise d'art martial qu'il ne désirait jamais expérimenter personnellement. Il contourna les deux soldats qui se tapaient gentiment dessus pour se rendre dans le bâtiment principal du fort où se trouvaient généralement les officiers et où des invités importants comme le commandeur des Lunes Rouges de Soriyeo. Même s'il inspirait à la paix, le messager n'arrivait pas à faire la paix avec l'idée que le royaume voisins partagerait des exercices militaires avec l'armée de Miyong. À ses yeux, les citoyens de Soriyeo n'étaient encore que des esclaves des empires, un royaume inutile qui ne pouvait réellement se défendre lui-même, la preuve étant les nombreux tribus qu'ils avaient donnés - contre leur gré - dans le passé à l'empire de Miyong et pas que celui-là. Cependant, malgré ses funestes pensées, il savait que la mentalité des citoyens de Miyong changeait et la sienne aussi d'ailleurs. Malgré ce brin d'espoir, modifier les idées et les mentalités instaurées pendant des centaines d'années ne serait pas de tout repos.

Il pénétra dans l'enceinte. Plusieurs têtes se tournèrent vers lui. On le reconnaissait pour avoir déjà apporté des messages de la part du palais impérial par le passé. Heureusement, cela n'avait été que quelques fois, cet endroit puant le guerrier mâle était loin d'être son lieu de travail favoris.

-Je viens du palais impérial, j'ai un message pour le commandeur des Lunes Rouges de Soriyeo, le commandeur Suno Uji. Presque deux cycles s'étaient écoulés depuis l'arrivé de l'individu au sein de la capitale impériale de Miyong. L'empereur lui avait promis une réponse, mais il ne lui avait jamais promis un court temps pour lui envoyer sa réponse. De toute façon, si le commandeur était un homme impatient, cela ne concernait le messager qui ne faisait que son travail en temps et lieu. Il fit quelques pas dans un direction particulière lorsqu'une bonne âme pointa dans une direction. Commandeur?

Le petit bonhomme s'approcha lentement et il ne put s'empêcher de se sentir sensiblement intimider par le grandeur de l'homme. Les histoires de sa mère étaient donc vraies, les géants existaient vraiment sur leurs terres. Un sourire sarcastique se forma sur ses lèvres. Il était plutôt grand, et puis quoi encore? Son teint était plutôt bronzé, un trait commun chez le peuple et les soldats.

-J'ai un message de la part de Sa Majesté impérial de Miyong, Commandeur, il s'inclina poliment avant de lui tendre un rouleau impérial fermé avec l'aide d'une petite ficelle noire. Ce document contient quelques instructions supplémentaires de la part de Sa Majesté.

Il recula d'un pas avant de reprendre la parole d'une voix claire et calme.

-D'ici deux jours, Commandeur des Lunes Rouges, vous accompagnerez son honorable Majesté aux frontières de l'empire de Miyong menant vers les routes arides, là où attendront certaines troupes qui participeront aux exercices militaires promis entre le royaume de Soriyeo et l'empire de Miyong, que les dieux préservent la paix entre nos deux pays!


[HRP: Le document donné à Suno contient les paroles cités du messager, mais aussi quelques détails concernant l'heure du départ, l'itinéraire et ce genre de détails.]

_________________

- I am the Sun, I am the Sky, I am the Emperor -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suno Uji

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 11/09/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 32

MessageSujet: Re: Entrevues et négociations (PV : Sun Liu Ma)   Mar 25 Nov - 17:20

Voilà deux cycles qu’ils étaient en Myong. Cela semblait une éternité mais la patience est une vertu que tout Lune Rouge se devait de posséder ou au moins de développer. Ils n’avaient pas perdu leur temps, ils avaient enchainés les journées d’exercices, Suno et Dang Na multipliant leurs efforts pour faire de ces vingt soldats l’élite de l’élite. Ils étaient déjà les meilleurs parmi les meilleurs mais le Commandeur et le Capitaine avaient renforcé leurs entrainements pour perfectionner encore, si cela était possible, la maîtrise de l’art de la guerre de ces hommes.

L’entrainement du matin avait été un franc succès et il avait une idée concernant celui de l’après midi, voici longtemps qu’ils n’avaient pas chevauché. Un homme pénétra dans l’enceinte, au niveau où Suno et Dang Na discutait des modalités de l’après midi.

Commandeur?

Suno acquiesça en le regardant, vraisemblablement un messager, l’empereur devait peut-être avoir prit une décision.

-J'ai un message de la part de Sa Majesté impérial de Miyong, Commandeur. Ce document contient quelques instructions supplémentaires de la part de Sa Majesté.

-D'ici deux jours, Commandeur des Lunes Rouges, vous accompagnerez son honorable Majesté aux frontières de l'empire de Miyong menant vers les routes arides, là où attendront certaines troupes qui participeront aux exercices militaires promis entre le royaume de Soriyeo et l'empire de Miyong, que les dieux préservent la paix entre nos deux pays!

Suno hocha la tête.

Entendu messager, dites à sa Majesté Impériale que nous serons présent au lieu et à l’heure voulue.

Il s’inclina légèrement pour le remercier. Il se tourna ensuite vers Dang Na et lut le message. En ayant prit connaissance, il s’adressa au Capitaine.

Fais parvenir un message à Soriyeo avertissant des intentions de sa Majesté et que les troupes en place se dirigent vers les routes arides.

Il lui tendit le message.

Copie ces instructions. C’est un grand jour pour nos nations, un tel accord est une chose inestimable pour la Paix de nos peuples.

Dang Na acquiesça et partit rapidement. Suno vit quelques uns de ses hommes s’approcher et leur expliqua le programme des prochains jours. Ils allaient devoir être encore plus irréprochable que jamais en présence des troupes impériales. L’Empire Myong allait voir qui étaient les Lunes Rouges de Soriyeo.
La fin de matinée passa rapidement et au début de l’après midi, les hommes sellèrent les chevaux et partirent vers l’extérieur de la ville. En se promenant tôt le matin, Suno avait repéré un endroit calme, en bordure de la forêt où ils allaient pouvoir monter sans déranger ni être dérangé.

L’après midi passa ainsi, entre caracolement, tir à l’arc, combat à la lance ou bien à l’épée. Le Commandeur ne ménagea ni les hommes ni les montures. Les exercices les plus dangereux étaient de monter à crue et seulement en se tenant au crin du cou, tenter de ramasser des armes disposées au sol, si le coup était loupé, la mort était quasi assurée, les chevaux étant lancés au grand galop. La vitesse avait été progressivement augmentée et les hommes avaient confiance dans leurs compagnons de combat. Ces chevaux étaient des habitués des champs de batailles, ils étaient nés dans les écuries de Soyeo et une complicité était née entre l’homme et l’animal.
Plusieurs assauts, divers exercices de chevauchées et l’après midi passa ainsi.
Ils regagnèrent la capitale, épuisés mais confiants et fiers.

Deux jours après, la troupe au complet, armures solidement harnachées, les chevaux étaient nerveux, ils sentaient qu’il allait y avoir du mouvement. Ils le sentaient. Les Lunes Rouges sortirent du fort et se dirigèrent vers l’extérieur de la capitale. Les hommes en armures écarlates fendirent les rangs de la population, un passage avait été dégagé en prévision du passage de leur troupe mais aussi de celle de l’empereur. Derrière Suno se trouvait les deux hommes avec les étendards, il entendait les drapeaux claqués dans l’air du matin. Une fois sortit, ils se mirent en rang et attendirent l’arrivée de la troupe impériale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun Xian
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 34

MessageSujet: Re: Entrevues et négociations (PV : Sun Liu Ma)   Mer 26 Nov - 0:45


La tradition aurait demandé à ce que l'empereur pose son joli derrière sur un palanquin luxueux, couvert de soie dorée et traverser la capitale, le visage normalement dissimulé par des rideaux épais, dépendamment du matériel. Toutefois, il ne s'agissait pas d'une promenade formelle au sein de la capitale, il s'agissait d'un voyage jusqu'aux frontières menant vers les contrées sauvages, plus précisément au sein des routes arides. Avec un peu de chance, la température y serait plus clémente. En effet, l'air s'était rafraîchis au cours du dernier cycle et la soirée d'avant, il avait même eu droit à de petits flocons de neige qui avaient fondu rapidement dès leur arrivée au sol, mais quand même. Encore un mois et peut-être quelques cycles et le fils du ciel savait que la capitale entière serait certainement recouverte d'un manteau de neige. Heureusement, les récoltes avaient été assez bonne cette année et son peuple pourrait joyeusement passé l'hiver sans avoir trop faim. Évidemment, certains étaient moins chanceux, mais il était optimiste à l'idée que de nouvelles précautions avaient été prises quelques cycles plus tôt en prédiction de l'hiver. Un chamane, qu'il avait consulté, lui avait confié que la saison froide allait être plus rigoureuse que l'année dernière. Bref, le dragon de Miyong décida qu'il préférait faire un voyage discret et s'était contenté de se vêtir tel un seigneur banal de la capitale. Une escorte impériale l'attendait sagement en dehors de la capitale et la portion de son armée qui participerait aux exercices militaires étaient déjà sur les routes depuis la veille. Chen Po chevaucherait fidèlement à ses côtés.


L'empereur tira sur les rênes une fois arrivée à la destination du rendez-vous, son escorte le suivant dignement. Un peu plus loin, il apercevait le commandeur Suno Uji posté sur sa monture. Chen Po partit vers l'avant afin de partager ses ordres avec le soldat de Soriyeo. Il lui mentionna qu'il lui était permis de chevaucher aux côtés de Sa Majesté, suivit de ses officiers gradés, mais que le reste de sa troupe devait chevaucher à l'arrière, autant à cause des rangs que par mesure de sécurité afin de veiller à ce que l'empereur ne soit pas en danger autant par une force interne que externe.

-Nous allons nous mettre en marche d'une minute à l'autre, donc veuillez demander à vos hommes de se mettre ne place, le temps de Sa Majesté est précieux.

Sur ses derniers mots, l'eunuque impérial, vêtu de sa tenue de voyage, s'éloigna du commandeur et retourna aux côtés de l'empereur qui adressa un bref hochement de tête vers le maître des Lunes Rouges. Dans quelques minutes, ils partiront pour les frontières et il ne pouvait empêcher une certaine excitation de s'insinuer en lui. Il n'était pas sorti du palais impérial depuis un moment déjà. Sortir lui permettrait de se dégourdir un peu, loin des affaires trop sérieuses du pays et de voir par lui-même l'état de son peuple en chemin.

[ HRP: Un peu court, certes, mais c'est simplement pour être certain que Suno Uji a terminé avec la capitale ou qu'il n'a rien à communiquer avec l'empereur, quand tu auras terminé de ton côté, je vais poursuivre dans les contrées sauvages. ]

_________________

- I am the Sun, I am the Sky, I am the Emperor -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suno Uji

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 11/09/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 32

MessageSujet: Re: Entrevues et négociations (PV : Sun Liu Ma)   Mer 3 Déc - 11:26


Le cortège impérial arriva en bon ordre et Suno et ses hommes l'observèrent d'un œil connaisseur. Ils avaient l'habitude des manœuvres militaires, chacun des hommes ici présent avaient déjà participé à de nombreuses batailles, certains avaient été blessé, tous avaient perdu des amis lors de ces affrontements. Ils virent arriver l'escorte et alors qu'elle arrivait Suno vit un homme s'en détacher. Leurs chevaux piaffaient d'impatience depuis le matin et l'attente, bien qu'elle n'ait duré que quelques minutes, avaient exacerbé cela.
Le Commandeur sentait que Jinryon n'avait qu'une seule envie, celle de partir au grand galop et de parcourir les grandes plaines de Miyong. La marche lui ferait le plus grand bien.

L'homme leur expliqua la marche à suivre et Suno acquiesça.

-Nous allons nous mettre en marche d'une minute à l'autre, donc veuillez demander à vos hommes de se mettre ne place, le temps de Sa Majesté est précieux.

Suno hocha de nouveau la tête tandis que l'homme repartait. Il fit signe à Dang Na de s'approcher, il l'accompagnerait.

Tu seras derrière moi pour le voyage, le reste de nos hommes derrière, sur deux colonnes, espacement de combat, on ne sait jamais.

Puis il continua dans un murmure audible de son ami seulement.

Par contre, si ce gars pouvait cesser ses airs supérieurs ce serait une chose qui me plairait. Il y a d'autres façons de dire de ne pas nous attarder.

Dang Na le regarda en souriant et secoua la tête.

Ça t'as toujours énervé ce genre de comportement.

Oui et ça ne risque pas de changer.

Il fit un signe de la main et ses hommes mirent en branle leurs montures afin de se positionner comme il était convenu. Suno tira sur les rènes de Jinryon et se dernier se cabra pour faire demi tour et il le mit au trot afin de rejoindre l'empereur, Dang Na le suivant.
Arrivant prêt du souverain, ils s'inclinèrent et le saluèrent avant de prendre place. Jinryon montant et redescendant la tête en un mouvement gracieux. Suno lui flatta l'encolure.

Votre Majesté, c'est un honneur que de pouvoir chevaucher à vos côtés et de participer à ces instants également. C'est une grande décision que vous avez prise et je tenais à vous en remercier, au nom de mon Roi et de mon peuple.

Il mit la main droite sur sa poitrine et s'inclina légèrement. Il n'avait pas dit cela par flatterie, il était réellement heureux de la décision de l'empereur et des implications que cela permettrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun Xian
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 34

MessageSujet: Re: Entrevues et négociations (PV : Sun Liu Ma)   Ven 5 Déc - 22:43


_________________

- I am the Sun, I am the Sky, I am the Emperor -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrevues et négociations (PV : Sun Liu Ma)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrevues et négociations (PV : Sun Liu Ma)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» une photo de faiblesse!!!
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Brian Gionta débute les négociations avec les Devils

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De sang et de soie. :: Empire Miyong :: Cité impériale :: Le palais impérial-
Sauter vers: