Venez parcourir des contrées d'inspiration asiatique, en des temps reculés où régnaient les mystères, l'amour, les complots et la guerre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sun Xian
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 34

MessageSujet: Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]   Lun 6 Oct - 21:07


Six tables basses avaient été installées devant le trône du dragon. Trois à droite et trois à gauche, chacune accueillerait un gouverneur de chacune des provinces de Miyong lors de la rencontre entre l'empereur et ses gouverneurs à chaque semestre, c'est-à-dire deux fois par années ou plus si quelque chose d'important se produisait comme une guerre, une catastrophe naturelle telle un ouragan enragé, etc. Derrière chaque table se tenait une autre table, moins extravagante laquelle était désignée pour un assistant du gouverneur, celui-ci étant généralement un secrétaire qui prenait le déroulement de la rencontre en note. Ensuite, derrière le secrétaire, au nombre de dix hommes, de chaque côté de la salle du trône, se trouvait les ministres et consultants du département gérant les affaires des provinces. En comptant l'empereur, ils étaient donc 27 personnes en tout et on ne comptait pas les servantes qui se tenaient en retrait pour remplir la tasse de thé des invités de l'empereur, les gardes et les eunuques qui s'affairaient autour.

Les grandes portes s'ouvrirent et on laissa entrer les six gouverneurs en premier accompagnés de leur secrétaires, puis ensuite les ministres des affaires provinciales. Tous prirent place, certains bavardant amicalement entre eux, d'autre se saluèrent poliment pendant que quelques uns se jetèrent des regards chargés d'animosité. Évidemment, ils avaient beau tous être collègues, cela ne signifiait pas qu'ils s'appréciaient tous. La politique était un sujet de discorde pour plusieurs d'entre eux.

-Arrivée de Sa Majesté impériale l'empereur! annonça d'une voix forte un eunuque.

Imposant dans sa tenue officielle d'empereur et intimant le silence par sa simple venue, Sun Liu Ma se dirigea d'un pas militaire vers le trône qui lui été dédié. Il prit place dans un calme solennel. Ses subordonnés se prosternèrent devant lui tous en même temps, puis l'empereur leur fit tous signe de se relever et prendre place. Il avait beaucoup de soucis à voir aujourd'hui autre que ceux spécifiques aux provinces de son empire. Il espérait ne pas avoir à passer toute la journée avec ses gouverneurs.

-Bienvenue, mes gouverneurs provinciaux à cette rencontre semestrielle, déclara le souverain en faisant signe à deux eunuques d'approcher la table qui lui servirait de bureau. Sur celle-ci reposait une dizaine de rouleaux impériaux qui demanderaient rapidement son attention. Je tiens à m'excuser humblement concernant cette rencontre qui a été longuement repoussé dû à certains soucis concernant notre belle nation.

Un sourire narquois ourla ses lèvres un peu pâle pendant qu'une servante venait déposer une tasse de thé fumante sur son bureau.

-Il semblerait qu'une organisation traître remplirait ses rangs au sein de l'empire au même moment où je vous parle, il prit une pose pour observer les expressions qui s'affichaient sur les visages de ses serviteurs, je crois comprendre que vous savez fortement que toute action qui va contre votre empereur est une trahison punissable de mort.

Quelques gouverneurs se regardèrent soudainement entre eux, essayant de deviner si l'empereur racontait des bêtises, s'il disait vrai ou faux, s'il testait ses subordonnés ou s'il accusait quelqu'un en particulier. Nul ne le savait et le sourire narquois qu'affichait fièrement l'empereur n'indiquait aucune de ses intentions.

-Évidemment, tout les hommes ici présent sont fidèles à celui qui prend place sur le trône du dragon, n'est-ce pas? s'enquit suavement Liu Ma qui prit un rouleau entre ses doigts et l'ouvrit sur son bureau. Il agrippa ensuite sa tasse, huma les vapeurs odorantes de son thé, prit une gorgée rapide, puis redéposa la jolie tasse sur le coin de la table. Pendant ce temps, les ministres et les gouverneurs s'étaient prosternés à nouveau.

-Votre confiance est admirable, Votre Majesté, déclarèrent-ils solennellement, nous vous sommes entièrement fidèles.

L'empereur s'avoua satisfait, puis ordonna à ce que tous reprennent leur place. Il demanda à ce que l'on serve du thé aux hommes présents, puis il parcourut les lignes noires reposant sur le parchemin sous ses yeux.

-Je vois que les champs produisent plus que l'année précédente jusqu'à maintenant dans la province de Gyoseung, constata le fils du ciel en survolant le reste des notes sur le précieux papier, le meilleur des provinces, celui de Gyoseung. Beaucoup de coton aussi, cela est impressionnant, avez-vous des commentaires concernant ses résultats, gouverneur Cao Long?

_________________

- I am the Sun, I am the Sky, I am the Emperor -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cao Long

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 22/09/2014
Age : 21

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 53 ans

MessageSujet: Re: Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]   Lun 6 Oct - 23:39

Comme chaque au palais impérial les six gouverneurs de l'empire se rassemblait afin de faire le bilan de mi-année auprès de l'empereur. Cependant cette fois-ci contrairement aux années précédentes la réunion se tint bien plus tard que d'habitude. Cao Long qui était l'actuel gouverneur de Gyoseung, fut naturellement appelé à présenter le bilan de sa province. Le seigneur de guerre avait préparé au préalable cette réunion, car ce type d'évènement pouvait rapidement tourner au règlement entre les différents intéresser. Surtout que ce dernier était connu pour avoir des rapports houleux avec ses collègues, qui n'hésitaient pas à tirer sur Cao Long dès que l'occasion se présentait.

Mais le rassemblement d'aujourd'hui allait se dérouler sur fond de tension entre Cao Long et le gouverneur Yan Song qui se détestaient mutuellement. Particulièrement depuis que le seigneur de Gyoseung avait rejeter l'offre d'union entre la fille de son ennemi et son fils. Sans oublier que le Cao avait refusé la proposition de manière humiliante devant certains politiciens influents. Ainsi les deux hommes n'arrêtaient pas de se faire des coups bas, un détail qui n'échapperait pas à l'empereur.

Néanmoins Cao Long avait prévu la situation, et c'était préparer à faire tomber Yan Song avec l'aide de son secrétaire et conseiller Jia Xu si le besoin était. En effet avec l'aide du Daï Li et de ses relations, le gouverneur de Gyoseung avait trouver certaines informations compromettantes sur son collègue de Tsi Laï Mung. Son conseiller l'avait longuement briefé sur la démarche lors de la réunion.

- Mon Seigneur, lors de cette réunion il se pourrait que le gouverneur Yan Song veuille votre tête.
- En effet Jia Xu... As-tu déjà une idée en tête ?
- Oui, seigneur Cao Long vous allez faire en sorte de lui donner.
- Où veux tu en venir ?
- Et bien contrairement à vous mon seigneur, Yan Song ne se maîtrise pas totalement. Et il sautera sur la première occasion pour vous attaquer, laissez le venir et gardez votre calme. Il ne fera que se décrédibiliser auprès de son altesse à forcer de se répéter. Quant à vous, votre excellence vous ne devrez que l'attaquez par de légère pointe pour le faire sortir de ses gonds.
- Hmmm... Faire en sorte qu'il perde du crédit auprès de l'empereur, une brillante idée Jia Xu je te félicite.
- Néanmoins seigneur ne dévoilez pas tout trop vite, attendez d'avoir le soutien des autres gouverneurs. Et surtout ne montrez aucune expression devant l'empereur, essayait de paraître le plus neutre possible quoiqu'il dise.
- Jia Xu si je t'avais comme ennemi, je crois que je serais déjà dans les geôles de l'enfer. Je ne connais peu de personne plus brillantes que toi.

Cao Long se remémorait sa conversation avec son conseiller et vassal, tous les deux marchaient en compagnie des participants de le réunion. Le chef des Cao prit le temps de saluer chacun de ses collègues sauf Yan Song, qui lui adressa un regard foudroyant, que Cao Long préféra ignorer. Tous pénétrèrent dans la salle pour prendre place, quand soudain un eunuque annonça l'arrivée de l'empereur.

Le gouverneur se prosterna au moment de sa venue comme tout les convives, puis se releva. Il écoutait avec attention les paroles de son souverain, jusqu'à qu'il annonce l'existence d'une organisation traître qui ne devait être autre que le Daï Li. Cao Long ne montra que de l'indifférence sur son visage contrairement à ses camarades. Il ne savait pas ce que cherchait à faire l'empereur, et continuait à attendre le moindre de ses gestes, sa seul réaction fut de tourner le regard vers Yan Song qui criait au scandale. Mais tout le monde se tut et se prosterna quand l'empereur reprit la parole. Et Cao Long reprit comme ses pairs la réplique du protocole.

- Votre confiance est admirable, Votre Majesté, nous vous sommes entièrement fidèles.

Le seigneur de guerre rigolait au fond de lui-même, car il était bien naïf de penser que toute les personnes dans la salles soient totalement dévouées à l'empereur. Cependant son attention se focalisa sur l'empereur qui s'adressa directement à Cao Long.

- Je vois que les champs produisent plus que l'année précédente jusqu'à maintenant dans la province de Gyoseung. Beaucoup de coton aussi, cela est impressionnant, avez-vous des commentaires concernant ses résultats, gouverneur Cao Long?

Le seigneur de guerre porta à son tour un regard sur ses documents, puis s'adressa avec un ton des plus appropriés. Il était temps pour lui d'abattre les cartes face aux personnes qui l'entourent.

- Votre majesté, tout ceci est le fruit des labeurs du peuple de Gyoseung qui a permit une telle production. Ce sont à eux que reviennent le mérite., dit le noble avant de se tourner vers son collègue Yan Song. Cependant... la récolte de sa majesté aurait put être encore plus grande si les pillards ne ravageaient pas les champs du sud de Gyoseung, à la frontière de Tsi Laï Mung. Vos armées ont beau les repoussés, ils reviennent plus nombreux et mieux armés. Et je doute que la passivité dont fait preuve le gouverneur Yan Song pour les vaincre n'arrange quoique se soit votre majesté. Vous pourrez demander au vénérable gouverneur de Neogoto, il vous fera part de la même situation qui ravagent nos provinces depuis plus d'un an.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun Xian
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 34

MessageSujet: Re: Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]   Jeu 9 Oct - 1:32


La province de Gyoseung avait était la victime de plusieurs combats sanglants par le passé, la population avait essuyé une grande famine et des conflits entre rebelles et ceux qui étaient fidèle au précédent empereur, aussi indigne fut-il. Liu Ma savait pertinemment tout cela pour y avoir personnellement participé. Son père l'avait envoyé au nord du pays ou plutôt exilé officieusement. Il avait senti que son troisième fils était un danger face à sa position d'empereur ou quelque chose de similaire et un danger à son fils préféré, l'incapable qu'il avait nommé prince héritier. Cependant, son père ne s'était sûrement pas attendu à ce que son voyage forcé dans le nord l'assagisse et fasse de lui l'homme convenable qu'il était aujourd'hui. Son passé était peut-être peu vertueux, mais aujourd'hui, il était un individu respectable sur lequel reposait d'innombrables responsabilités.

- Votre majesté, tout ceci est le fruit des labeurs du peuple de Gyoseung qui a permit une telle production. Ce sont à eux que reviennent le mérite, commenta le gouverneur avec une humilité surprenante. Cependant... la récolte de sa majesté aurait put être encore plus grande si les pillards ne ravageaient pas les champs du sud de Gyoseung, à la frontière de Tsi Laï Mung. Vos armées ont beau les repoussés, ils reviennent plus nombreux et mieux armés. Et je doute que la passivité dont fait preuve le gouverneur Yan Song pour les vaincre n'arrange quoique se soit votre majesté. Vous pourrez demander au vénérable gouverneur de Neogoto, il vous fera part de la même situation qui ravagent nos provinces depuis plus d'un an.

Liu Ma baissa les yeux vers le parchemin impérial, puis reporta son attention vers le gouverneur de  Tsi Laï Mung. Ses sourcils se froncèrent alors que tous portaient leur attention sur le gouverneur concerné. Certains affichaient des regards confus, d'autre des sourires discrets. La rivalité entre les gouverneurs de Tsi Laï Mung et Gyoseung n'était pas un fait nouveau, mais jusqu'à maintenant, ils étaient restés hors de l'attention de l'empereur, mais aujourd'hui, cela n'était pas le cas. L'empereur observa le gouverneur de Neogoto.

-Gouverneur? s'enquit le souverain en haussant un sourcil interrogatif.

L'homme se leva de sa chaise afin de prendre la parole. Il regarda ses deux collègues l'un à la suite de l'autre, puis se racla la gorge à deux reprises avant d'offrir ses commentaires.

-Votre humble serviteur vous répond, Votre Majesté, déclara l'homme en faisant un salut à l'empereur. Les nouvelles circulent, je sais fort bien que Vore Grandeur a envoyé des soldats à la province de Tsi Laï Mung afin que ceux-ci puissent venir prendre soin des pillards, mais ces soldats ne sont jamais arrivés, il hésita brièvement en regardant son collègue accusé, à destination... En ce sens, les attaques des pillards n'ont fait qu'empirer.

Liu Ma hocha doucement la tête, en effet, il avait fait cela, mais aux dernières nouvelles, les soldats étaient arrivés sans encombre à la province et ils avaient fait campement, le but étant de préparer un plan d'attaque efficace afin de se débarrasser rapidement et efficacement des voleurs mal intentionnés qui prenaient de force le fruit du labeur de la population locale. Le gouverneur de Tsi Laï Mung se leva à son tour, salua l'empereur respectueusement, puis s'apprêta à se défendre. Le fils du ciel était fort curieux de savoir ce que cet homme avait à raconté contre les propos apportés par le gouverneur Cao Long et le gouverneur de Neogoto qui ne faisait que rapporter les faits qu'il connaissait.

-Votre Majesté, la troupe de 300 hommes s'est bien rendu chez moi, déclara le gouverneur sans chercher à embellir son histoire. Cependant, quelques jours après être arrivés, les hommes ont commencés à... démontrer certains symptômes de maladie.

Cette nouvelle alerta le souverain qui se déplaça sur son siège recouvert de soie dorée afin de s'approcher un peu plus et donné toute son attention à son subordonné.

-Des symptômes de maladie, quels symptômes? demanda rapidement l'empereur qui échangea une expression inquiète avec Chen Po qui assistait à la réunion, placé à la gauche du trône du fils du ciel.

-Votre Majesté, j'ai demandé aux meilleurs médecins de ma province d'examiner les soldats pendant que les autres étaient retenus en quarantaine au sein de leur campement loin du village impérial, les médecins ont soupçonné un cas de variole...

Il y eu des murmures alarmés parmi les hommes dans la salle, la majorité semblait effrayé et l'empereur dû ordonner le silence avant de s'enquérir de plus amples explications. La variole était une terrible maladie qui se déplaçait rapidement et parmi toute les populations, les aînés, les enfants et les adultes pouvaient tous être les victimes de cet horrible fléau.

-Cependant, il y a eu plus de peur que de mal et les symptômes n'ont pas empiré pour devenir clairement la variole, mais nous ne savons pas de quoi il s'agit, pour l'instant seul une centaine d'hommes en semble atteinte, ceux-ci souffrent d'une fièvre violente et une soif intense, toutefois avec des soins appropriés, les médecins ont pu donner une certaine stabilité à la fièvre et il n'y a eu qu'un seul décès jusqu'à maintenant je...

Liu Ma l'interrompit brusquement en posant ferment son poing sur son bureau. Les hommes présents baissèrent aussitôt la tête docilement. Le corps du dragon s'était crispé, son humeur avait changé et il avait de bonnes raisons de se sentir frustré.

-Pauvre sot! s'écria le fils du ciel en apposant son regard en partie dissimulé sur chacun de ses gouverneurs. Une centaine d'hommes malades, ce n'est pas rien et vous n'essayez même pas de m'en informer, incapable, il soupira, dès que l'on soupçonne un cas aussi important que la variole, il faut envoyer un message d'urgence au palais impérial!

-Mais il ne s'agissait pas d'un cas de...

-Silence! ordonna le troisième prince en le pointant du doigt. Une centaine d'hommes alités et un décès! On parle de nos braves soldats, gouverneur! Une maladie qui frappe cent hommes n'est pas qu'une petite maladie, visiblement il y a quelque chose de pernicieux qui se promène parmi mes soldats et vous n'avez rien fait pour prévenir la population, il se tourna vers son fidèle eunuque qui n'était pas loin, Chen Po!

L'eunuque impérial s'approcha vivement, prêt à obéir son maître au doigt et à l'oeil.

-Apporte mes ordres au département des soins, envois trois médecins impériaux ainsi qu'une vingtaine d'assistants à la province de Tsi Laï Mung afin de prendre soin de nos hommes et prendre les précautions nécessaires pour éviter une épidémie dont nous n'avons pas besoin!

Liu Ma n'en croyait pas ses oreilles. Le gouverneur de Tsi Laï Mung s'était toujours avéré être un serviteur efficace et doué pour les affaires officielles de la province, mais il ne pouvait pas croire qu'il laissait une telle chose grave arrivée sans prévenir la capitale de l'empire. Par sa faute, ils étaient peut-être en train de frôler une grave épidémie et la décimation de sa population pour une faute certainement causée par un problème d'orgueil.

-Votre Majesté... implora le gouverneur de la province infectée avant de se faire imposer le silence par l'intense présence de l'empereur qui ne voulait plus rien entendre de sa bouche pour l'instant.

-Non seulement, les problèmes liés au pillards sont loin d'être réglés, mais en plus, vous m'apportez encore plus de soucis, des soucis dont j'aurais dû être averti il y a deux mois de cela!

Le gouverneur se déplaça devant sa table et fit face à l'empereur. Il se laissa tomber sur les genoux après avoir lancé un regard mauvais au gouverneur de Gyoseung. Il implora le pardon de l'empereur avant de se redressé.

-Votre Majesté, je comprend fort bien mon erreur, mais si vous n'avez pas entendu parler de ce désastre avant aujourd'hui, cela signifie que j'ai bien contenu la maladie, fit remarquer de manière arrogante le noble en sueur. Cependant, si le gouverneur de Gyoseung m'aurait envoyé les médecins que j'ai demandé il y a un mois, peut-être les soldats seraient déjà debout et prêt à reprendre le travail, il jeta un regard accusateur vers Cao Long.

Vraiment, il accusait maintenant le gouverneur de la province de Gyoseung avec tant d'effronterie? La main du dragon se referma en un poing ferme, mais ses lèvres ne remuèrent pas immédiatement. Il regarda les deux gouverneurs concernés, les jugeant à tour de rôle en gardant son sang-froid. Il s'était suffisamment énervé contre le gouverneur à genoux au bas des escaliers menant à son trône. Il lui jeta cependant un regard chargé de reproches.

-Qu'avez-vous à répondre à cela, gouverneur Cao Long?

_________________

- I am the Sun, I am the Sky, I am the Emperor -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cao Long

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 22/09/2014
Age : 21

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 53 ans

MessageSujet: Re: Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]   Jeu 9 Oct - 3:53

Le gouverneur de Tsi Lai Mung est prosterné devant l'empereur, complètement dévasté par ce qui lui était reproché. De son côté prenez un malin plaisir à voir son adversaire dans cette position. Il écoutait attentivement les échanges entre le souverains et son sujet toujours agenouillé. Cao Long adressa un regard à Jia Xu qui le lui rendit par un hochement de tête. Leur stratégie marchait comme il était prévu, et comme son conseiller l'avait dit Yan Song accusa Cao Long pour ne pas avoir tenu compte d'une requête urgente. Le seigneur de guerre ne réagit pas, il savait qu'il s'agissait d'un mensonge. Cette accusation grave difficile à prouver, était aussi à rejeter. Car il n'existait aucune preuve de tangible pour réfuter celle-ci. C'est pourquoi Cao Long allait appliquer la suite du plan, que Jia Xu avait conçu.

- Mon seigneur, il se peut qu'à un moment le gouverneur devra mentir pour vous accuser. Il vous sera alors difficile de vous défendre, mais pas impossible. En effet c'est à ce moment que vous allez devoir rassembler les autres gouverneurs à vos côtés. Les attirer en les impliquant indirectement dans le même rôle que vous mon seigneur. Si vous trouvez bons mots alors tout se passera sans trop de problèmes.
- Jia Xu... Je me demande si tu n'aurais pas fais un meilleur gouverneur que moi...

Cao Long  revint à la réalité quand l'empereur se tourna vers lui et l'interrogea.

-Qu'avez-vous à répondre à cela, gouverneur Cao Long?

Le gouverneur de Gyoseung réfléchit à ce qu'il allait dire. Tout le monde retenait son souffle, et observait une quelconque réaction de ce dernier. Cao Long prit une longue inspiration avant de s'adresser à son souverain. il se tourna vers Sun Liu Ma pour lui parler face à face.

- Votre grandeur, je suis navré de vous décevoir, mais je n'ai jamais eu connaissance d'une telle requête. Mais sachez que si j'en avais eu vent, je vous aurais informé en priorité, puis envoyer les meilleurs médecins de Gyoseung. Or n'étant pas informé, rien de tout cela n'a put se produire. La lutte de cette maladie à Tsi Lai Mung n'aurait pas seulement impliquer nos deux provinces respectives, mais toutes les provinces avoisinantes. Entant que gouverneurs et serviteurs de la dynastie impériale, moi et mes confrères aurions avertis son excellence, puisqu'il en va de la sauvegarde du peuple. Par conséquent les accusations que portes mon collègue semble dénué de logique et de bon-sens. Et je pense que la responsabilité de cette bavure incombe seulement le gouverneur Yan Song qui a préféré sa protection au mépris de celle de la nation.

Plusieurs de ses collègues hochèrent la tête en entendant les arguments de Cao Long, et des murmures s'élevaient parmi les ministres. Et Yan Song toujours accroupi adressa au seigneur de Gyoseung un regard méprisant. Jia Xu félicita son maître en lui adressant un fin sourire. En réalité la famille Cao était au courant de la situation dans la province voisine, grâce à un membre du Dai Li proche de l'adversaire de Cao Long. Et le seigneur avait ordonné à ce membre d'influencer le gouverneur de Tsi Lai Mung pour garder l'affaire dans la province. Tout avait été mit en place, pour faire tomber ce gouverneur un moment ou un autre. Et il semblait qu'il était tombé dans le piège. L'ombre du paon de Gyoseung planaît au dessus de la tête de ce pauvre gouverneur.

Maintenant tout le monde regardait l'empereur, on attendait avec impatience une réaction du monarque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun Xian
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 34

MessageSujet: Re: Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]   Ven 10 Oct - 22:11


- Votre grandeur, je suis navré de vous décevoir, mais je n'ai jamais eu connaissance d'une telle requête. Mais sachez que si j'en avais eu vent, je vous aurais informé en priorité, puis envoyer les meilleurs médecins de Gyoseung. Or n'étant pas informé, rien de tout cela n'a put se produire. La lutte de cette maladie à Tsi Lai Mung n'aurait pas seulement impliquer nos deux provinces respectives, mais toutes les provinces avoisinantes. En tant que gouverneurs et serviteurs de la dynastie impériale, moi et mes confrères aurions avertis son excellence, puisqu'il en va de la sauvegarde du peuple. Par conséquent les accusations que portes mon collègue semble dénué de logique et de bon-sens. Et je pense que la responsabilité de cette bavure incombe seulement le gouverneur Yan Song qui a préféré sa protection au mépris de celle de la nation.

L'empereur appuya son menton sur ses mains jointes et arpenta la cour du cours. Des murmures se firent immédiatement entendre. Certaines voix se dirigèrent de manière compatissantes vers le gouverneur de Tsi Laï Mung et d'autre pour le gouverneur Cao Long. Visiblement, chacun avait ses amis, mais les deux gouverneurs concernés n'étaient pas du tout des alliés. Ils n'avaient même pas le courage de régler leur conflits dans le privé une bonne fois pour tout, non, ils se présentaient devant l'empereur pour se jeter des piques qui tour à tour commençaient à faire effet.

-J'entends deux hommes parler et tenter de me persuader de leurs propos, mais je ne suis pas un dieu, il m'est impossible de voir au travers de vos vérités et vos mensonges, déclara calmement l'empereur. Une chose est certaine, j'ai la forte impression de me retrouver face à une querelle d'enfants.

Il y eu quelques hochements de tête dans la salle et l'empereur s'avança un peu plus sur son siège. Le maintien droit et fier, il examina le gouverneur Yan Song de la tête aux pieds, déçu du destin qui s'acharnait contre lui et des mauvaises décisions qu'il avait prise précédemment. On ne cachait pas au monde l'éruption d'une telle maladie. Les conséquences auraient été désastreuses et si maladie se serait répandu au village impérial, puis aux autres avant de contaminer tout son beau pays. De plus, il était impossible de savoir d'où provenait ce mal nouveau. Les hommes l'avaient-ils attrapé dans la capitale par l'intermédiaire d'un animal malade ou l'eau d'un puits? Tant de questions, tant de raisonnements, mais peu de réponses, effectivement.

-Il y aura une enquête sur cette situation, entre temps, gouverneur Yan Song, vous ne recevrez que la moitié de votre salaire et vous retournerez à votre province dans le calme. Je vous conseille aussi de montrer à votre fils, un bon ami à moi, de débuter plus diligemment son apprentissage pour reprendre le flambeau, si vous voyez ce que je veux dire, affirma le souverain en reportant son attention sur le parchemin impérial concernant la province de Gyoseung. Je n'entenderai plus rien sur ce sujet, mes agents se chargeront de trouver la vérité.

Il enroula le précieux document avec un brin de frustration dans ses gestes. Il ordonna à ce que le gouverneur Yan Song reprenne sa place jusqu'à la fin de la réunion et porta son regard vers le gouverneur Cao Long toujours aussi calme et serein. «Un véritable seigneur de guerre », songea le fils du ciel, admirant la noblesse que dégageait cet homme.

-Pour ce qui est des ressources fructueuses de la province de Gyoseung, envoyez le tier du surplus de coton au temple de Sinseonghan afin que les oprhelins y résidant soient en mesure de s'habiller convenablement pour l'hiver qui arrive à grands pas, ordonna impérativement le dragon. Les deux tiers restant seront ensuite distribués au travers de l'empire vers les entrepôts dédiés aux plus démunis. Je tiens à éviter que ma population meurt inutilement de froid. Maintenant après la province de Gyoseung...

Le reste de la réunion se déroula plus tranquillement. Les autres gouverneurs avaient bien fait leur travail. Le problème des pillards revint à quelques reprises, apportant une certaine frustration au sein de la cour impériale. Les pillards allaient devoir attendre, le risque d'un épidémie était plus urgente que quelques ressources volées. De toute façon, la police militaire et l'armée située en Gyoseung était en mesure de faire reculer les pillards comme ils le faisaient si bien d'habitude. La province de Kyanam avait eu un léger problème avec la montée des eaux, mais cela s'était rapidement réglé sous les efforts des citoyens du village impérial qui avait creusé des sillons assez profond pour reconduire le surplus d'eau vers les rivières.

-Sur ce, je terminerai la réunion sur ces décisions, conclut l'empereur en posant le dernier rouleau impérial sur la pile à sa droite. La prochaine réunion arrivera peu de temps avant les célébrations du nouvel an. À moins que le temps ne le permette pas, tout devrait se dérouler dans l'ordre, il tourna la tête vers le gouverneur de Gyoseung. Gouverneur Cao Long, je vous invite cordialement à vous joindre à moi dans mon bureau privé, il y a bien longtemps que nous n'avons pas échanger autour d'un jeu de wéiqí. Vous n'allez certainement pas me refuser une telle demande.

L'empereur lui sourit poliment avant de se lever. Ses serviteurs quittèrent leurs chaises pour s'agenouiller respectueusement devant l'empereur et lui souhaiter un bon départ. Liu Ma passa sous le nez de se subordonnés de son pas militaire habituel. Il y avait des comportements et des habitudes qui ne changeaient pas avec le temps comme sa démarche et sa discipline provenant de son éducation au sein de l'armée.

-Départ de Sa Majesté impérial! clama un eunuque pour annoncer le départ officiel de l'empereur. Lorsqu'il fut hors de vu, les ministres et les gouverneurs purent se relever et échanger entre eux. Évidemment, le gouverneur Yan Song était déjà en route pour sortir de cette salle et s'éloigner des personnes infâmes qui pourrissaient l'endroit.


Le bureau n'était pas aussi grand qu'il ne paressait de l'extérieur. En fait, la pièce privée se trouvait plus ou moins près de l'entrée du pavillon de l'empereur. Celui-ci avait demandé qu'on installe une table de jeu de wéiqí et que l'on apporte du thé pour épancher la soif de son illustre invité. Il y avait bien longtemps que le souverain n'avait pas entretenu une discussion amicale avec le gouverneur de Gyoseung dont il avait su apprendre à apprécier la compagnie. Il s'agit d'un homme éduqué et capable de gérer les responsabilités qu'apportait une province comme la sienne, c'est à dire un territoire autrefois brisé par une guerre civile qui avait durer inutilement trop longtemps.

-Votre Majesté, le gouverneur de Gyoseung est arrivé, lui annonça Chen Po en s'inclinant faiblement. L'empereur leva la tête vers son serviteur.

-Fait le entrer, Chen Po, je ne désire pas le faire attendre plus longtemps, mentionna calmement le monarque avant d'ajouter, apporte aussi une petite collation pour réduire notre faim, la dernière fois, notre partie a durer plusieurs heures.

On ouvrit les deux larges portes et l'on permis au gouverneur de s'avancer dans l'antre du dragon de Miyong. Le fils du ciel se leva pour accueillir son invité puis l'arrêta dans son geste d'inclinaison. Il lui indiqua un beau siège confortable avec sa main.

-Pas tant de manière ici, Gouverneur Cao Long, je vous en pris, asseyez-vous, il lui sourit avant de faire signe à une servante qui attendait à la porte d'apporter un plateau de thé. Elle déposa les tasses fumantes face aux deux hommes puis s'éclipsa en silence. Chen Po échangea les ordres du souverain avec la jeune fille, puis retourna prendre sa place auprès de son maître. Je vous présume en bonne santé, seigneur Cao long? Quant est-il de votre femme?

Des questions polies et banales pour reprendre des nouvelles de son gouverneur et débuter une conversation cordiale. Il n'y avait aucun mal à échanger sur ce genre de frivolité avec ses subordonnés. D'ailleurs, cela plaisait de connaître les hommes qui travaillait pour lui. De plus, s'il n'y avait aucun soucis à la maison du gouverneur, il pouvait savoir qu'il travaillait bien à la capitale aussi.

_________________

- I am the Sun, I am the Sky, I am the Emperor -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cao Long

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 22/09/2014
Age : 21

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 53 ans

MessageSujet: Re: Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]   Dim 12 Oct - 13:00

La tension dans la salle avait monté d'un cran, l'empereur avait parlé et semblait exaspéré par la rivalité entre le seigneur de guerre et le gouverneur de Tsi Lai Mung. Yan Song était encore plus prostré que tout à l'heure. Quant à Cao Long, celui-ci gardait son calme de manière assez troublante. Un comportement qu'il avait acquit lors des campagnes dans le nord de l'empire, rester calme face à l'ennemi et frapper au bon moment. Et cette fois-ci le noble avait bien visé puisque son collègue au bord de la déchéance.

- Il y aura une enquête sur cette situation, entre temps, gouverneur Yan Song, vous ne recevrez que la moitié de votre salaire et vous retournerez à votre province dans le calme. Je vous conseille aussi de montrer à votre fils, un bon ami à moi, de débuter plus diligemment son apprentissage pour reprendre le flambeau, si vous voyez ce que je veux dire. Je n’entendrai plus rien sur ce sujet, mes agents se chargeront de trouver la vérité.

Le Paon de Gyoseung avait enfin eut se qu'il voulait, la chute du misérable qui avait osé le défier lui et sa famille. Cao Long ne tiqua pas à l'annonce de l'enquête, puisqu'elle était prévisible, et se dit qu'il prendrait les dispositions nécessaires auprès de Jia Xu. Le gouverneur voulait faire disparaître toute trace de l'implication du Dai Li avant que les agents de l'empereur trouvent les preuves du rôle du Dai Li. Mais l'homme ne se soucia plus de ce détail quand l'empereur s'adressa à lui.

- Pour ce qui est des ressources fructueuses de la province de Gyoseung, envoyez le tier du surplus de coton au temple de Sinseonghan afin que les oprhelins y résidant soient en mesure de s'habiller convenablement pour l'hiver qui arrive à grands pas. Les deux tiers restant seront ensuite distribués au travers de l'empire vers les entrepôts dédiés aux plus démunis. Je tiens à éviter que ma population meurt inutilement de froid. Maintenant après la province de Gyoseung...
- Comme vous voudrez votre excellence.
La réunion se termina dans une ambiance plus sereine, même si le sujet des pillards revint à de multiples reprises. Puis la le rassemblement prit fin sur les paroles de Sun Liu Ma.

- Sur ce, je terminerai la réunion sur ces décisions. La prochaine réunion arrivera peu de temps avant les célébrations du nouvel an. À moins que le temps ne le permette pas, tout devrait se dérouler dans l'ordre. Gouverneur Cao Long, je vous invite cordialement à vous joindre à moi dans mon bureau privé, il y a bien longtemps que nous n'avons pas échanger autour d'un jeu de wéiqí. Vous n'allez certainement pas me refuser une telle demande.
- Vous pourrez compter sur ma présence votre majesté.

L'empereur quitta la salle, puis les ministres et autres dignitaires purent partir quand leur souverain fut parti. Yan Song sortit en lâchant un regard méprisant à Cao Long, puis s'en alla. Le gouverneur de Gyoseung partit de la salle en compagnie de son conseiller Jia Xu. Lorsque les deux furent enfin seuls dans le bureau de Cao Long, tout deux purent parler à l'abri des oreilles indiscrètes.

- Jia Xu mon fidèle conseiller, il faut que nous nous occupions de cette enquête. Les agents de l'empereur ne doivent pas découvrir l'implication du Dai Li.
- Ne vous inquiétez pas seigneur, nous nous occupons de tout cela. Zhang He s'occupe personnellement de tout les détails.
- Bien... Il est temps que j'aille rejoindre l'empereur, tu peux disposer Jia Xu.

Au même moment à l'autre bout de l'empire dans le village impérial, les cadavres calcinés d'un conseiller et de sa famille gisaient parmi les restes de l'incendie de leur maison. Il ne restait plus aucune preuves du lien entre le Dai Li et ce conseiller, qui avaient été toutes emportées par les flammes. La foule c’était rassemblée autour de  autour de la maison, et regardaient avec effroi ce qu'il restait de la famille. La seule chose que le vassal de Cao Long avait laissé, était une lettre de menace falsifiée envers le conseiller avec le sceau du gouverneur de Tsi Lai Mung qui avait été recopié avec minutie.

Au palais Cao Long se dirigeait à pas déterminé vers le bureau de l'empereur, tout deux se connaissaient plutôt bien puisqu'ils avaient combattus ensemble lors des révoltes dans le nord. Aux yeux du seigneur l'empereur était quelqu'un de remarquable, et avait beaucoup de respect pour lui., malgré les intentions de la famille Cao envers l'empire. Cette fois le gouverneur s'était déplacé pour une visite de courtoisie avec l'empereur pour conversé pendant quelques heures devant une partie de wéiqí. Un jeu que Cao Long affectionnaient particulièrement surtout en présence de Sun Liu Ma, car l'empereur était bien le seul à l'avoir défait à ce jeu.

Le noble fut accueilli par l'eunuque de sa majesté, qui annonça sa présence au souverain de l'empire. Quand il fut autorisé de rentrer, le gouverneur chercha à s'incliner mais il fut interrompu par son souverain qui l'invita à prendre place.

- Mille années de bonheur à Sa Majesté, mille années de prospérité ! Je suis honoré de votre invitation votre majesté.
-Pas tant de manière ici, Gouverneur Cao Long, je vous en pris, asseyez-vous.

Le gouverneur s'assit face à l'empereur engagea la conversation de façon amical. Le seigneur de guerre prit soin de choisir ses mots, et réfléchit puis répondit de façon convenable.

- Je vous présume en bonne santé, seigneur Cao long ? Quant est-il de votre femme?
- Je vous remercie de vous inquiéter pour mon épouse votre grandeur. La santé de Dame Wenji s'est largement amélioré depuis quelques jours, elle s'occupe actuellement des fiançailles de notre fils Cao Shan. Vous pourrez comptez sur la présence de notre famille, et des représentants de chacune des branches pour honorer sa majesté lors de l'anniversaire de la princesse Cai Cai.

Les deux hommes entamèrent leur jeu en continuant à parler de tout et de rien, Cao Long prit les pierres noires comme à son habitude. Et ne montre aucun ménagement envers l'empereur lors du jeu, car ce dernier avait bien l'intention de remporter la victoire. Il posa de son côté des questions à l'empereur pour prendre des nouvelles de son souverain. Afin d'en savoir plus sur sa situation actuelle, car rien de mieux de connaître son adversaire pour les luttes à venir.

- J'espère de mon côté que votre excellence et ses proches se portent bien ?  J'ai eu vent à mon arrivée que certaines choses sont arrivés avec des membres de la famille de sa majesté l'impératrice ? Rien de grave j'ose espérer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun Xian
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 34

MessageSujet: Re: Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]   Lun 13 Oct - 4:31


- Je vous remercie de vous inquiéter pour mon épouse votre grandeur. La santé de Dame Wenji s'est largement amélioré depuis quelques jours, elle s'occupe actuellement des fiançailles de notre fils Cao Shan. Vous pourrez comptez sur la présence de notre famille, et des représentants de chacune des branches pour honorer sa majesté lors de l'anniversaire de la princesse Cai Cai.

Le souverain hocha doucement la tête alors qu'ils entamèrent le jeu dans la bonne humeur. Comme toujours, le gouverneur saisit les pierres noires luisant légèrement sous l'éclairage de la pièce. Le gouverneur Cao Long faisait partie des meilleurs compagnons de jeu à Sa Majesté, il possédait l'intelligence et la ruse nécessaire pour partager une saine rivalité avec le fils du ciel.

-En effet, la bonne humeur engendrée par la recherche d'une épouse pour votre fils doit lui faire un grand bien, affirma le trentenaire avant de placer une bonne pièce dans son jeu, il est grand temps que votre fils débute une famille de son côté. Pour ce qui est de l'anniversaire de la princesse Cai Cai, les célébrations seront faites dans l'intimité de la famille impériale, des hommages écrits suffiront amplement pour cette année. Je ne souhaite pas créer un grand festin pour une fillette de six ans alors qu'il y en a encore qui meurt de faim au sein de la population.

Ils échangèrent davantage sur des banalités sans importante. La température, la qualité des récoltes, la routine du gouverneur et sa bonne entente avec les membres de son clan. Liu Ma s'apprêta à mettre une pierre sur le jeu, mais s'arrêta au milieu de son geste, portant sa main sous son menton pour prendre un moment de réflexion. Cet homme avait bien joué, cela n'était pas une bonne idée de mettre sa pierre là où il désirait la mettre au début. Ses sourcils se froncèrent alors qu'il examinait la table du jeu et les multiples opportunités qui s'offraient à lui. Indécis, il décida de prendre une gorgée de thé goûteux avant de faire son choix final.

- J'espère de mon côté que votre excellence et ses proches se portent bien ?  J'ai eu vent à mon arrivée que certaines choses sont arrivés avec des membres de la famille de sa majesté l'impératrice ? Rien de grave j'ose espérer ?

L'empereur leva discrètement les yeux vers le gouverneur, puis déposa calmement sa tasse. Son expression s'assombrit momentanément. Comment ne pas être contrarié lorsqu'on pensait à Guan Tankishi? Ses lèvres s'ourlèrent pour former un bref sourire sournois, un sourire qui expliquait bien les sentiments que pouvait avoir le fils du ciel envers cet homme infâme. Il se décida finalement à déposer une pierre blanche à un certain endroit.

-Zhū Tankishi à en effet semer le désorde à la cour impériale il n'y a pas si longtemps, admit calmement l'empereur en attendant que le gouverneur ai eu finit son tour, rien de grave, vous espérez? Je vois que vous n'êtes pas bien au courant de l'histoire. La famille de Zhū Tankishi possède des antécédents plutôt mauvais et a longuement supporté le règne de l'empereur Sun Liu Meng, et ce, pour de mauvaises raisons, évidemment. Tankishi est un jeune homme arrogant ayant apporté le chaos à la cour impériale. Son arrogance l'a porté à insinuer qu'il était aussi important que l'empereur et de quémander une guerre contre le royaume de Soriyeo, car le roi a décidé d'annuler sa permission de mariage avec la princesse aînée de Soriyeo, une invitée importante au sein du palais.

Il plaça une nouvelle pierre blanche.

-Cette histoire est maintenant chose du passé, j'ai suffisamment de preuves pour incriminer Tankishi et plusieurs membres de sa famille, ils sont, pour la majorité, coupables de trahison envers l'empire, ils portent dorénavant le nom de Zhū. Plusieurs ont été exécuté, Tankishi attend son tour, il sera aussi bientôt marqué au fer rouge, un spectacle que je daigne dire sera fort plaisant.

Malgré ses mots plutôt sadiques, l'empereur avait conservé une expression neutre, emplit d'un calme et d'un sang-froid à en effrayer plus d'un. On disait de Sun Liu Ma qu'il pouvait être un monarque bon et miséricordieux, la preuve étant qu'il avait laissé la vie à de nombreux supporteurs de l'ancien empereur après sa grande épuration, la branche secondaire des Guan en était un parfait exemple. Toutefois, un bon souverain devait aussi savoir être inflexible et faire respecter la loi. Tankishi et les siens avaient creusé leur propre tombe.

-Heureusement que votre famille est fidèle, gouverneur Cao Long, vous ne voudriez pas que celle-ci reçoive un tel sort, n'est-ce pas? s'enquit l'empereur avec un sourire très sympathique. Étrangement, une ombre de suspicion semblait se manifester derrière ce beau sourire. Je suis très satisfait de vos efforts concernant la province de Gyoseung, je sais que les choses n'ont pas été faciles à la suite de la guerre civile, mais je suis confiant à l'idée que les choses bougent pour le mieux.

Il reprit une position pensive en observant son jeu. Le gouverneur avait une longueur d'avance sur lui. Entre soldats d'expérience et adeptes des stratégies de guerre, il était impossible de savoir le nombre de temps qu'ils pouvaient mettre dans une seule partie. Liu Ma plaça finalement sa pierre blanche.

-Votre épouse ne pouvait pas mieux tomber au sujet de sa recherche pour les épousailles de votre fils, car j'ai une proposition pour vous, gouverneur, une proposition que vous ne pourriez refuser, déclara finalement l'empereur en lançant un regard confiant vers son subordonné. L'une de mes sœurs m'a fait part de son désir de se marier et il est de mon devoir en tant qu'empereur et patriarche de la famille de trouver un bon parti pour ma jeune sœur. Je dois admettre avoir pensé à votre fils, gouverneur Cao Long.

Il marqua une pause, laissant l'idée s'insinuer confortablement dans la tête de son gouverneur. L'idée ne pouvait pas réellement lui déplaire. Avoir une place, même en tant qu'époux d'une princesse impériale, au sein de la famille impériale était excellente pour ceux désirant de l'influence ou une certaine sécurité, car tous savaient bien que l'empereur ne ferait jamais de mal à un membre de sa propre famille à moins que celui-ci soit un traître... et même là.

-Votre famille est influente, bien élevé en rang et vos membres sont parfaitement capables, cela me plairait de lier votre famille à la mienne, admit le souverain fièrement. Ma sœur, la princesse impériale Sun Xishi, a reçu une bonne éducation de dame, elle est docile, fertile et en bonne santé et sa beauté est bien là. Il s'agit d'un bon choix pour une première épouse.

Liu Ma avait peser un peu plus sur les mots «première épouse». Évidemment, une princesse impériale ne pouvait se contenter de la place d'une deuxième épouse, son rang lui donnait le droit à être la première dirigeante d'une maisonnée.

-Si cela vous effraie, j'ai déjà vérifié si les signes de votre fils et ma sœur et leurs dates de naissance concordaient bien et les résultats se sont avérés positifs.

Évidemment, le gouverneur Cao Long était mal placé pour refusé une offre aussi alléchante. Une offre de la part de l'empereur, qui plus est. Et ce que l'empereur voulait, l'empereur désirait... l'empereur ordonnait.

_________________

- I am the Sun, I am the Sky, I am the Emperor -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cao Long

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 22/09/2014
Age : 21

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 53 ans

MessageSujet: Re: Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]   Lun 13 Oct - 21:54

-Zhū Tankishi à en effet semer le désordre à la cour impériale il n'y a pas si longtemps, rien de grave, vous espérez ? Je vois que vous n'êtes pas bien au courant de l'histoire. La famille de Zhū Tankishi possède des antécédents plutôt mauvais et a longuement supporté le règne de l'empereur Sun Liu Meng, et ce, pour de mauvaises raisons, évidemment. Tankishi est un jeune homme arrogant ayant apporté le chaos à la cour impériale. Son arrogance l'a porté à insinuer qu'il était aussi important que l'empereur et de quémander une guerre contre le royaume de Soriyeo, car le roi a décidé d'annuler sa permission de mariage avec la princesse aînée de Soriyeo, une invitée importante au sein du palais. Cette histoire est maintenant chose du passé, j'ai suffisamment de preuves pour incriminer Tankishi et plusieurs membres de sa famille, ils sont, pour la majorité, coupables de trahison envers l'empire, ils portent dorénavant le nom de Zhū. Plusieurs ont été exécuté, Tankishi attend son tour, il sera aussi bientôt marqué au fer rouge, un spectacle que je daigne dire sera fort plaisant.

Le seigneur de guerre haussa un sourcil en signe d'étonnement, de toute évidence tous les deux avaient eu affaire avec la traîtrise récemment. Cao Long se rappela alors la nuit où il avait fait exécuter le traître Wang Lang, pour sa trahison envers la famille Cao. Le gouverneur détestait aussi les parjures, et les faisaient regretter leurs actes de la manière la plus douloureuse qui soit. Il posa une pierre noire afin de bloquer son adversaire dans son élan. Le noble se concentrait à appliquer une tactique simple, mais efficace, pour mettre en déroute l'empereur. Cependant le souverain troubla la quiétude qui régnait, en continuant à évoquer les possibles parjures autour de lui.

-Heureusement que votre famille est fidèle, gouverneur Cao Long, vous ne voudriez pas que celle-ci reçoive un tel sort, n'est-ce ? Je suis très satisfait de vos efforts concernant la province de Gyoseung, je sais que les choses n'ont pas été faciles à la suite de la guerre civile, mais je suis confiant à l'idée que les choses bougent pour le mieux.

Cao Long leva son regard du jeu de wéiqi et le porta sur Sun Liu Ma, le seigneur ne faisait transparaître aucune de ses émotions. Mais il n'était pas dupe, et avait vu la pointe de suspicion du souverain dans les propos qui lui étaient donnés d'entendre. Il ne pouvait pas permettre que de tels doutes planent sur sa famille et répondit avec calme et sagesse. Il gardait le même calme troublant dans sa manière de parler.

- Votre Altesse, ma famille a servi la vôtre sur plusieurs générations sans jamais faillir à un seul devoir. Il serait préférable de ne pas porter de tels soupçons sur vos propres alliés, car vous ne réussirez qu’à ébranler la confiance qu’il porte en vous.

La partie reprit de plus belle et la tension décrut au fil des tours. Le seigneur continuait à jouer avec la même hargne face à Sun Liu Ma, Cao Long calculait ses coups et tentait de déduire les actions de son adversaire. Chose qui s'avère rapidement fructueuse puisqu'il finit par mettre son adversaire à mal. Cao Long posa une nouvelle pierre noire, avant de prendre une nouvelle gorgée de thé. Il observa avec une pointe de satisfaction le jeu qui lui était en sa faveur. Soudain l'empereur s'adressa au gouverneur qui fut sorti de sa réflexion.

-Votre épouse ne pouvait pas mieux tomber au sujet de sa recherche pour les épousailles de votre fils, car j'ai une proposition pour vous, gouverneur, une proposition que vous ne pourriez refuser. L'une de mes sœurs m'a fait part de son désir de se marier et il est de mon devoir en tant qu'empereur et patriarche de la famille de trouver un bon parti pour ma jeune sœur. Je dois admettre avoir pensé à votre fils, gouverneur Cao Long. Votre famille est influente, bien élevé en rang et vos membres sont parfaitement capables, cela me plairait de lier votre famille à la mienne. Ma sœur, la princesse impériale Sun Xishi, a reçu une bonne éducation de dame, elle est docile, fertile et en bonne santé et sa beauté est bien là. Il s'agit d'un bon choix pour une première épouse. Si cela vous effraie, j'ai déjà vérifié si les signes de votre fils et ma sœur et leurs dates de naissance concordaient bien et les résultats se sont avérés positifs.

La proposition de Sun Liu Ma fit tiquer intérieurement le gouverneur de Gyoseung, ce dernier ne s'attendait pas à ce que son souverain lui parle d'un tel rapprochement. Tout cela lui paraissait très soudain même  assez suspicieux.

Cao Long réfléchit un moment, il savait pertinemment qu'il ne pouvait pas refuser, le gouverneur exécrait qu'on l'oblige à quelque chose. Mais cette fois-ci il n'avait pas d'autres choix.  En faite ce mariage entre son fils et Sun Xishi était plutôt risqué, puisqu'il introduisait un membre impérial au sein de sa famille, se qui mettait le Daï Li dans une position délicate. Mais d'un autre côté Cao Long pensa alors à utiliser la princesse à son avantage. En effet si l'empereur lâchait un loup dans la bergerie des Cao, alors Cao Long allait envoyait une meute entière pour l'intérêt de son ambition. Car l'union permettrait à la famille et donc au Daï Li d'étendre son champs d'action. Son fils Cao Shan allait devenir une pièce importante de son plan. Néanmoins il pensait à faire surveiller la sœur de l'empereur de très près, car Cao Long ne voulait pas prendre le risque le Daï Li soit découvert. Le seigneur de guerre allait devoir jouer finement pour ne pas se faire repérer par l'empereur.

Cao Long exprima son enthousiasme de façon modéré, montrant plus du respect qu'autre chose, puis s'inclina devant l'empereur.

- Vous êtes un sage votre majesté. Et je suis plus qu'honoré de votre offre, et  si tel est votre désir alors je l'accepte. Par ailleurs si cela ne vous dérange pas votre grandeur, j'aimerais introduire la princesse auprès du clan avant mon retour à Gyoseung. Ce sera l'occasion idéal pour votre sœur et mon fils de se rencontrer.

Le noble releva la tête quand il eut transmit sa réponse. Quelques tours passèrent lorsque Cao Long posa une dernière pierre. Il venait de remporter la partie de weíqi, une victoire plus rapide que prévue.

A l'autre bout du palais dans le pavillon Cao, plus précisément dans le bureau de Jia Xu, un eunuque déposa une lettre à l'attention du conseiller. Le vassal de Cao Long sourit quand il lut la lettre, il avait une excellente nouvelle pour son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun Xian
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 34

MessageSujet: Re: Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]   Mer 15 Oct - 4:04


- Vous êtes un sage votre majesté. Et je suis plus qu'honoré de votre offre, et  si tel est votre désir alors je l'accepte. Par ailleurs si cela ne vous dérange pas votre grandeur, j'aimerais introduire la princesse auprès du clan avant mon retour à Gyoseung. Ce sera l'occasion idéal pour votre sœur et mon fils de se rencontrer.

Oui, tel était son désir et telle était la réponse à laquelle il s'attendait. La famille de Cao Long était digne de se joindre à la sienne et Liu Ma devait planifier le mariage de ses sœurs célibataires avant que celles-ci ne soient trop vieille pour concevoir ou faire un beau mariage. Liu Meng avait trouvé une bonne façon d'apporter le chaos et la rancune entre les membres de la famille, mais le nouvel empereur avait tout fait pour être en paix avec les siens. Sun Xishi serait ravie d'apprendre qu'elle partirait bientôt en épousailles avec un bon homme.

-Si vous voulez que votre femme, dame Cai Wenji rencontre la princesse impériale, cela me va, mais ma sœur rencontrera votre famille le jour de son mariage, tel le veut les règles de la présentation. Il n'est pas nécessaire pour les futurs époux de se rencontrer avec la cérémonie, affirma le souverain qui préférait personnellement suivre les protocoles. Ironiquement, il ne pouvait s'empêcher de penser à sa jeunesse, un jeune prince impulsif et belliqueux qui se révoltait face à son père en ignorant les règles et écrasant les protocoles de son pas brusque et bruyant. Je payerai les frais de la cérémonie, votre épouse pourra se faire une joie de trouver les cadeaux protocolaires et appropriés pour ma jeune sœur.

Une servante arriva discrètement et déposa une petite assiette à côté de chaque homme, près de leur tasse de thé, sur laquelle reposait de quoi grignoter. L'empereur se saisit de l'une des petites bouchées sucrées, puis la porta à sa bouche machinalement. Il mâcha quelques secondes avant d'avaler, un petit sourire satisfait aux lèvres. Il fit un signe de la main vers le gouverneur pour lui indiquer qu'il pouvait manger lui aussi s'il le désirait.

-Je crois aussi qu'il est temps pour votre fils de se joindre à mes ministres, puisque celui-ci épousera une princesse de notre famille, il est juste qu'il s'intéresse davantage aux affaires de l'état, il résidera donc dans une demeure appropriée à son rang dans la capitale, mais cela ne durera pas pour toujours, déclara le souverain avant de faire descendre sa gourmandise avec quelques gorgées de thé, le temps que ma sœur s'habitue à son nouveau mode de vie, peut-être après la naissance de son premier-né, j'autoriserai le départ de votre fils et Sun Xishi pour ce que j'imagine être votre demeure familiale dans la province de Gyoseung si celui-ci le souhaite.

Un bref sourire ourla les lèvres du souverain alors que le gouverneur plaçait finalement sa dernière pierre et annonçait aussitôt silencieusement sa victoire. Liu Ma hocha doucement la tête, mais osa un soupir avant de s'étirer.

-Vous avez bien joué, gouverneur Cao Long, je vous cède amicalement cette victoire et puisse nos deux familles se joindre au travers du bonheur apporté par un mariage impérial. Si vous avez de quelconques questions concernant la princesse Sun Xishi, soyez libre de me les poser maintenant avant votre départ pour annoncer ces bonnes nouvelles à votre famille.

_________________

- I am the Sun, I am the Sky, I am the Emperor -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cao Long

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 22/09/2014
Age : 21

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 53 ans

MessageSujet: Re: Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]   Jeu 16 Oct - 12:59

-Vous avez bien joué, gouverneur Cao Long, je vous cède amicalement cette victoire et puisse nos deux familles se joindre au travers du bonheur apporté par un mariage impérial. Si vous avez de quelconques questions concernant la princesse Sun Xishi, soyez libre de me les poser maintenant avant votre départ pour annoncer ces bonnes nouvelles à votre famille.

Le quinquagénaire esquissa un sourire et s'inclina légèrement en signe de respect.

- Puisse cette union renforcer le lien qui nous relie, et contribue à la prospérité de notre belle nation. Ma femme se chargera de faire amplement connaissance avec la sœur de votre majesté lors de la rencontre. Notre famille est très honoré de l'estime que vous lui porter votre altesse, et vous sera éternellement reconnaissante.

Il repensa aux paroles de son souverain, et réfléchit sur le fait que son fils soit ministre. Il s'agissait d'un statut de choix, qui offrait à la famille une influence encore plus forte. Cependant, Cao Shan se trouvait dans une position périlleuse. Puisqu'il allait être un peu plus surveillé, or l'héritier était un membre du Dai Li. Encore une fois de plus le gouverneur allait devoir faire preuve de ruse et d'ingéniosité pour tromper la surveillance de l'empire. Pour Cao Long la journée d'aujourd'hui sonnait plus comme une demi-victoire qu'autre chose. En effet le seigneur de guerre n'avait pas réussi à faire tomber Yan Song et sa famille dans un déchéance totales. Cependant la chute de son adversaire et l'union de la princesse à son fils, suffisait à compenser l'échec de son plan initial. Cependant le gouverneur de Gyoseung ne savait pas qu'une nouvelle allait encore éclairer sa journée.

Jia Xu le conseiller de Cao Long pressait le pas en direction du bureau de l'empereur, avec la fameuse lettre à la main. Il réfléchissait à l'avance, la manière dont il devait s'exprimer face à son seigneur mais aussi son souverain. Lorsqu'il arriva au lieu de travail de Sun Liu Ma, il s'adressa alors à l'eunuque de service, qu'il salua formellement comme le voulait le protocole.

- Sincères salutations je suis Jia Xu, conseiller auprès du gouverneur Cao Long, et je suis ici pour remettre un message de la plus haute importance à mon maître et sa majesté l'empereur.

Lorsque l'eunuque entendit les mots "message" et "plus haute importance", celui-ci se dépêcha de se rendre auprès de l'empereur pour annoncer sa venue. Ce dernier revint avec l'autorisation de laisser l'intellectuel entrer dans le bureau.

Le seigneur de guerre regarda son conseiller pénétrer dans la salle, puis se prosterner devant l'empereur. Le maître ne décrocha aucuns mots, et laissa son vassal s'exprimer auprès de l'empereur. Jia Xu ne releva la tête à aucun moment, puis parla d'une voix claire et audible.

- Mille années de bonheur à Sa Majesté, mille années de prospérité! Je viens  remettre à son altesse et au seigneur Cao Long, un message de la plus haute importance arrivée il y a peu de temps. Et il a été demandé à ce que les informations suivantes vous soient transmises dans les plus brefs délais.

Jia Xu prit une inspiration et annonça finalement la nouvelle tant attendue

- Il y a quatre jours, l'armée impériale de Gyoseung a mené un assaut contre la base de pillards dans la province. il semblerait que les soldats de sa majesté ont réussi à défaire ces criminels, de plus les troupes de son altesse ont retrouvé une partie des ressources volées à l'empire. Enfin les prisonniers ont révélé l'emplacement de leur camp principal situé dans la province de Tsi Lai Mung en échange de votre clémence votre altesse. Il s'agit là d'une nouvelle victoire pour l'empire et votre grandeur.

Le conseiller tendit alors à l'empereur la lettre en direction du souverain. Afin que celui-ci la lise s'était tenté de voir la véracité du message. De son côté Cao Long sourit intérieurement à l'annonce de la nouvelle, sa province était une nouvelle fois mise en avant, et il ne douta pas que ses propres vassaux aient participé à la victoire sue les bandits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun Xian
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 34

MessageSujet: Re: Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]   Ven 24 Oct - 20:32


Un homme d'âge mûr pénétra dans la pièce privé. Sa tenue était soignée et son visage portant les signes de la quarantaine attirait rapidement l'attention avec sa moustache et sa barbiche bien taillées. L'individu s'avança à un distance respectable, puis se prosterna devant l'empereur qui se contenta de l'examiner de la tête aux pieds. Il ne connaissait pas grand chose sur ce serviteur de  son gouverneur. Simplement le fait qu'il avait une tête sur les épaules et pouvait s'avérer très rusé, le pur exemple d'un stratégiste de talent. Il n'y avait rien de plus normal qu'un seigneur de guerre s'entourant d'hommes intelligent, il n'imaginait pas le gouverneur Cao Long porté inutilement sur le luxe, les fêtes excentriques et les bons vins. Quoique, ils allaient avoir bientôt l'occasion de partager le bon vin de l'empire pour le mariage entre son fils aîné et sa jeune sœur, Sun Xishi. Il n'avait pas réellement communiquer à sa sœur qu'il était à la recherche d'un époux, mais celle-ci devait s'en douter puisqu'elle avait été la première à lui faire parvenir son désir d'aller en épousailles si cela était possible. La pauvre, elle ne l'avait pas eu facile durant le règle de l'empereur Sun Liu Meng, mais cela était désormais chose du passé et l'ancien prince exilé avait fait de son mieux pour rétablir ses relations amicales avec les autres membres de sa famille. Certaines de ses sœurs s'étaient révélées un défis, mais les choses avaient tourné pour le mieux.

- Mille années de bonheur à Sa Majesté, mille années de prospérité! Je viens  remettre à son altesse et au seigneur Cao Long, un message de la plus haute importance, arrivé il y a peu de temps. Et il a été demandé à ce que les informations suivantes vous soient transmises dans les plus brefs délais.

L'empereur rangea ses pierres une à une sans trop se pressé. Il haussa cependant un sourcil curieux tout en posant son regard sur le serviteur. Il fit un signe bref de la main pour l'autoriser à poursuivre sur sa lancée. Des informations intéressantes? Liu Ma lui laissait la chance de tenter de le surprendre.

- Il y a quatre jours, l'armée impériale de Gyoseung a mené un assaut contre la base de pillards dans la province. il semblerait que les soldats de sa majesté ont réussi à défaire ces criminels, de plus les troupes de son altesse ont retrouvé une partie des ressources volées à l'empire. Enfin les prisonniers ont révélé l'emplacement de leur camp principal situé dans la province de Tsi Lai Mung, en échange de votre clémence votre altesse. Il s'agit là d'une nouvelle victoire pour l'empire et votre grandeur.

L'ombre d'un sourire apparut aux lèvres du fils du ciel, mais il se retint de justesse. Ce genre de crime était chose courante. Peu importe les lois et les autorités qui circulaient les routes, les villages et la capitale, il existerait toujours des criminels et des personnes aux intentions malsaines, cela faisait partie de l'ordre juste du monde.

-En échange de ma clémence, répéta le souverain à la suite d'un bref rire sarcastique. Ces hommes sont des criminels, ils devraient s'attendre au sort qui les attends, il fit une pause, fit mine de réfléchir avant de poursuivre, mais il est vrai que je suis miséricordieux et de bonne humeur, en ce sens, je n'ordonnerai pas leur exécution. Voici mon décret, qu'ils soient marqué au fer rouge, la marque des bandits, puis envoyés aux camps miniers réservés aux prisonniers. L'esclavage et une vie dans la honte et les regrets seront leurs punitions.

Chen Po cueillit le message du vassal du gouverneur entre ses mains, puis le remit ensuite à son maître, la tête inclinée vers le bas. Liu Ma déroula le bout de papier tranquillement, parcourut rapidement les quelques lignes couchées sur le papier blanchâtre. Satisfait de sa lecture des faits, il déposa le message sur la table de jeu, puis posa son attention sur le gouverneur, puis son serviteur.

-J'imagine que vous n'y êtes pas pour rien dans cette victoire, gouverneur Cao Long, ou du moins, pas directement, cela fait de vous un bon gouverneur. En ce qui concerne cette base située dans la province de Tsi Laï Mung, j'enquêterai sur le sujet et enverrai les autorités nécessaires pour s'occuper de la situation, avec un peu de chance, ces cas importants de pillages seront bientôt de l'histoire ancienne et le peuple pourra reposer en paix.

_________________

- I am the Sun, I am the Sky, I am the Emperor -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cao Long

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 22/09/2014
Age : 21

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 53 ans

MessageSujet: Re: Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]   Sam 25 Oct - 1:29

-Ces hommes sont des criminels, ils devraient s'attendre au sort qui les attends. Mais il est vrai que je suis miséricordieux et de bonne humeur, en ce sens, je n'ordonnerai pas leur exécution. Voici mon décret, qu'ils soient marqué au fer rouge, la marque des bandits, puis envoyés aux camps miniers réservés aux prisonniers. L'esclavage et une vie dans la honte et les regrets seront leurs punitions.

Cao Long écouta l'empereur rendre ses décisions sans broncher, de toute évidence le sort des bandits importer peu pour le gouverneurs. Cependant il jugeait que la fameuse miséricorde de l'empereur apporterait un jour quelques ennuis au souverain. Car l'esclavage et l'exil ne ramènent rarement que des agréments, surtout au monarque. Si cela avait été à Cao Long de décider du sort des bandits, il les aurait fait exécuter san hésitations. Mais bon ce dernier ne se focalisa pas sûr le sujet et se tourna vers son conseiller à qui il adressa un regard de remerciement. Jia Xu finit pas se retirer avec discrétion, et rentra à son bureau afin de s'occuper des affaires urgentes qui l'attendaient.

L'attention du seigneur de guerre se reporta sur Sun Liu Ma qui parcourait la missive. Cao Long avait en face de lui son futur neveu par alliance, l'empereur lui-même. Le Paon et Le Dragon allaient devoir s'assoir côte à côte, afin de partager un coup de vin sans même ce soucier des messes basses qu'ils se préparaient. Le chef des Cao n'était pas un amateur de réceptions fastueuses et n'en faisait uniquement pour des raisons valables. Il n'était pas un de ces nobles qui se nourrissaient du luxe, que leurs procuraient leurs noms. Non Cao Long était un conquérant et préférait acquérir par lui même l'objet de ses désirs, mais surtout de son ambition. Le gouverneur revint sur terre lorsque l'empereur s'adressa de nouveau à lui.

-J'imagine que vous n'y êtes pas pour rien dans cette victoire, gouverneur Cao Long, ou du moins, pas directement, cela fait de vous un bon gouverneur. En ce qui concerne cette base située dans la province de Tsi Laï Mung, j'enquêterai sur le sujet et enverrai les autorités nécessaires pour s'occuper de la situation, avec un peu de chance, ces cas importants de pillages seront bientôt de l'histoire ancienne et le peuple pourra reposer en paix.

Cao Long se tourna vers son souverain et répliqua de la même manière que lorsqu'il était en compagnie de Sun Liu Ma lors des campagnes du Nord. c'est à dire avec respect et humilité, mais surtout pragmatisme.

- Je vous remercie votre altesse pour l'honneur que vous me faites. Mais cette victoire est l’œuvre de vos soldat votre altesse, et ceux même si ma famille ait put y contribuer ne serait ce qu'un once. Et comme toujours sa majesté prend une bonne décision concernant la province de Tsi lai Mung, cependant je conseillerais au fils du ciel de se rendre auprès du peuple. L'empire a besoin de son peuple pour exister, et le peuple a besoin de son guide ou sinon il sombre dans le chaos. Je pense que vous le savez comme moi, votre grandeur, que le chaos ne meurt jamais. Et qu'il refait aussi surface lorsque l'on s'y attend le moins. Et d'après ce qui se passe dans l'est de notre nation, je pense que son altesse est attendu par le peuple afin d'être rassurer. Sa grandeur pourra toujours compter sur ma personne et mes hommes pour l'aider aussi longtemps que les dieux ma permetront.

Cao Long réfléchissait à ce qu'il venait de dire, en effet il avait conseillé à l'empereur de se rendre dans les provinces de l'est afin de rassurer la population. Mais aussi afin d'éradiquer les fléaux qui ravageaient la nation. En temps normal le seigneur de guerre aurait tout fait pour que le mérite lui revienne et qu'il puisse s'imposer comme héros du peuple. Cependant il savait pertinemment que cela n'aurait pas fonctionner, et que le meilleur moyen était de se mouvoir dans l'ombre de son souverain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun Xian
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 34

MessageSujet: Re: Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]   Lun 3 Nov - 23:48


Son invité tourna la tête vers lui, il avait peut-être un peu vieilli depuis leurs combats, en fait, ils avaient tout les deux vieillis et ils s'étaient certainement assagit avec le temps. Les guerres avaient marqué l'empereur, mais il désirait croire que cela était pour le mieux. Tout arrivait pour une raison, c'est l'ordre naturel des choses.

- Je vous remercie votre altesse pour l'honneur que vous me faites. Mais cette victoire est l’œuvre de vos soldat, votre altesse, et ceux même si ma famille ait put y contribuer ne serait ce qu'un once. Et comme toujours sa majesté prend une bonne décision concernant la province de Tsi lai Mung, cependant je conseillerais au fils du ciel de se rendre auprès du peuple. L'empire a besoin de son peuple pour exister, et le peuple a besoin de son guide ou sinon il sombre dans le chaos. Je pense que vous le savez comme moi, votre grandeur, que le chaos ne meurt jamais. Et qu'il refait aussi surface lorsque l'on s'y attend le moins. Et d'après ce qui se passe dans l'est de notre nation, je pense que son altesse est attendu par le peuple afin d'être rassurer. Sa grandeur pourra toujours compter sur ma personne et mes hommes pour l'aider aussi longtemps que les dieux ma permettront.

Il savait bien parler son gouverneur. L'empereur s'adossa un peu plus confortablement à son siège. Liu Ma ferma ensuite les yeux l'espace d'un bref instant, ses propres réflexions prenant le dessus. L'envie de quitter les murs du palais impérial était forte, mais il n'était plus un prince empreint d'une certaine liberté ou un civil comme autrefois. Un sourire un peu rêveur se dessina cependant sur ses lèvres closes.

-J'ai tout à fait confiance en vos moyens et la loyauté de votre famille, gouverneur, mais malgré mon souci du peuple, je me dois de rester en place et m'occuper des affaires d'états, cela est ma vocation. Je demanderai à mon frère de se rendre sur place pour me représenter.

S'il avait eu un fils d'âge mûr, il aurait pu envoyer celui-ci, mais sa famille avait débuté un peu plus tard et il ne mettait pas plus d'effort qu'il ne le fallait dans sa... reproduction. Chen Po s'évertuait à le lui répéter.

-Que les dieux vous bénisse, gouverneur, mais je crains que cela ne soit la fin de notre entretien, déclara finalement l'empereur. J'espère que vous me ferez un rapport détaillé de la province de Gyoseung lorsque le moment arrivera, ne laissez aucun détail s'échapper. Pour ce qui est des bandes de pilleurs qui se sont réfugiés à Tsi Lai Mung, j'enquêterai sur cette situation au courant du mois, vous pouvez vous reposer, votre famille et vous.

_________________

- I am the Sun, I am the Sky, I am the Emperor -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cao Long

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 22/09/2014
Age : 21

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 53 ans

MessageSujet: Re: Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]   Mar 4 Nov - 2:47

-J'ai tout à fait confiance en vos moyens et la loyauté de votre famille, gouverneur, mais malgré mon souci du peuple, je me dois de rester en place et m'occuper des affaires d'états, cela est ma vocation. Je demanderai à mon frère de se rendre sur place pour me représenter.
Que les dieux vous bénisse, gouverneur, mais je crains que cela ne soit la fin de notre entretien. J'espère que vous me ferez un rapport détaillé de la province de Gyoseung lorsque le moment arrivera, ne laissez aucun détail s'échapper. Pour ce qui est des bandes de pilleurs qui se sont réfugiés à Tsi Lai Mung, j'enquêterai sur cette situation au courant du mois, vous pouvez vous reposer, votre famille et vous.


Lorsque l'empereur mit un terme à l'entretien, Cao long quitta son siège et salua son souverain avant de partir. Quand ce dernier arriva enfin hors du bureau de Sun Liu Ma, le seigneur de guerre trouva son conseiller qui avait patienté dehors en attendant le retour de son maître. Le rusé conseiller s'approcha alors de Cao Long afin de recevoir ses prochaines prérogatives. Le chef des Cao était encore perdu dans ses pensées, surtout avec le futur mariage a organisé... Mais il revint à la réalité et s'adressa à Jia Xu à propos des affaires à traiter.

- Jia Xu... Nous avons encore beaucoup de choses à faire... Je te demanderais simplement de convoquer au plus vite Xiahou Dun et Xiahou Yuan dans mon bureau. il s'agit là d'une affaire importante. Tu es aussi convié ne soit pas en retard...
- Bien Mon seigneur.

Les deux hommes se séparèrent et prirent des chemins différents. Mais on pouvait dire qu'à cette instant précis, l'ambition de Cao Long était en marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun Xian
Admin
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/07/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 34

MessageSujet: Re: Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]   Lun 10 Nov - 21:56


Les deux grandes portent servant à offrir de l'intimité à la pièce se refermèrent doucement derrière le gouverneur de Gyoseung et son fidèle vassal. L'empereur s'accouda sur son bureau, croisa les mains et y déposa son menton recouvert d'un faible duvet. Ses sourcils se froncèrent brièvement sous les réflexions qui l'envahirent. Un tel mariage lui permettrait certes de consolider de bons liens entre le trône et une famille noble importante de l'empire et il s'agissait d'une liaison respectable pour sa jeune sœur, elle ne pourrait pas dire qu'il la délaissait ou ne faisait pas honneur à son titre de princesse impériale, bien qu'elle ne fut pas la première dans sa famille directe.

-Cet homme est pertinemment intelligent, remarqua son eunuque Chen Po en s'approchant de son souverain silencieusement. Une union entre sa famille et la famille impériale est un choix judicieux, Votre Majesté.

Le fils du ciel grimaça pendant un cour instant avant de s'adosser confortablement à son siège. Il pencha la tête vers l'arrière et fixa le plafond de son bureau sans véritablement le voir. Oui, il s'agissait d'un mariage de choix et une telle alliance ne pouvait qu'apporter du bon à la famille qui cerclait le trône du dragon de Miyong. Il était grand temps que Liu Ma s'entoure de plus d'alliés ou de personnalités importantes. Il devrait peut-être aussi envoyer ses autres sœurs célibataires aux quatre coins du continent afin de régner un semblant de paix entre les familles importantes voisines et la sienne. Il y songea sérieusement pendant une minute avant de soupirer, lasse de tout cela.

-Il s'agit plutôt d'une question de sécurité, Chen Po, et de logique ensuite, murmura le souverain avant de jeter un oeil discret vers son serviteur. Garde tes amis proches, mais tes ennemis encore plus près.

L'eunuque haussa un sourcil, regarda les portes par lesquelles étaient sorti le gouverneur et son serviteur, puis tourna ensuite la tête vers l'empereur, intrigué par de telles paroles, car à ses yeux, le gouverneur de Gyoseung était l'un des plus fidèles sujets de son souverain. De plus, n'avaient-ils pas guerroyer ensemble? Une telle situation avait le don de renforcir certains liens.

-Comment pouvez-vous savoir s'il s'agit effectivement d'un ennemi, Votre Majesté?

Un sourire narquois ourla les lèvres du dragon.

-Je ne sais pas, avoua-t-il, mais d'après mes quelques informations sur l'organisation qui s'entête à me trahir, seul un individu assez important et intelligent aurait la faculté et la persévérance de se mettre au travers de mon chemin. Le gouverneur Cao Long est tout simplement une personne parmi tant d'autre sur ma liste de suspects.

L'eunuque fixa à nouveau les deux portes.

-Alors pourquoi un mariage entre son clan et la famille impériale?

L'empereur lança une expression emplit de confidence vers son subordonné avant de se lever et lui tapoter l'épaule de manière encourageante.

-Mes raisons étant que je préfère m'entourer de personnes intelligentes avec un certain sens de noblesse, de plus, sa famille possède beaucoup de ressources et les richesses ne manqueront jamais au sein de la famille impériale. De plus, je crois sincèrement que son fils est un bon choix pour ma sœur. Mes informateurs me disent qu'il est bon à regarder et qu'il a de bonnes manières en plus d'une famille respectable.

L'eunuque impérial hocha attentivement la tête, comprenant finalement les raisons derrière les actions du fils du ciel. Le dragon de l'empire n'était pas bête et possédait des nerfs à toute épreuve. Chen Po n'aurait jamais eu le courage de s'entourer et jouer ainsi avec des individus qu'il considérait comme suspects. Premièrement car il ne possédait plus le morceau mâle d'où dépendait la bravoure d'un homme et deuxièmement, car il n'était pas le fils du ciel désigné par les dieux.

[Fin]

_________________

- I am the Sun, I am the Sky, I am the Emperor -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre des gouverneurs, premier semestre [Cao Long]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Le Premier ministre en voyage de santé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De sang et de soie. :: Empire Miyong :: Cité impériale :: Le palais impérial-
Sauter vers: