Venez parcourir des contrées d'inspiration asiatique, en des temps reculés où régnaient les mystères, l'amour, les complots et la guerre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parfums de femmes [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chün Müdân



Messages : 58
Date d'inscription : 02/09/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 28

MessageSujet: Parfums de femmes [PV]   Mer 24 Sep - 17:46

Dans l’immense Palais Impérial de Sun Liu Ma, contrairement à ce que l’on pourrait croire, les nouvelles circulaient très vite, de bouches de servantes aux oreilles des maîtres. C’est ainsi que Chün Müdân apprit  l’arrivée d’une nouvelle concubine au Pavillon des Etoiles Bleues de la bouche de sa protégée Yù Liè.

Chün lui demanda aussitôt de l’aider à s’habiller, à se coiffer et à se maquiller pour présenter ses vœux de bonheur à la jeune femme et lui offrir ses services si besoin était. Il n’était pas toujours facile pour une nouvelle concubine de s’intégrer dans le Harem de l’Empereur. Certaines, comme Zhuge Lin Pin allaient certainement l’accueillir avec gentillesse, alors que d’autres du même rang risquaient d’être jalouses… Une concubine pouvait toujours être répudiée.

Yù Liè prépara un hanfu couleur pêche pour sa maîtresse, brodé de perles de nacre. Une fois enfilé, elle roula les longs cheveux noirs pour en faire un chignon torsadé dans lequel elle piqua deux épingles aux pendentifs également en nacre. Chün se maquilla et se parfuma légèrement elle-même avant de se mettre en route vers le pavillon des concubines. Elle voulait accueillir dignement, mais aussi rassurer s’il le fallait et paraître douce.

De sa petite cour sud, il lui fallut un bon quart d’heure pour atteindre sa destination. A la porte, elle s’enquit auprès d’un eunuque du nom de la nouvelle venue et lui demanda de l’annoncer comme demandant audience. Ce qui fut fait.

Chün Müdân se présenta à l’entrée de la cour et aperçut une jeune personne de toute beauté. Se rapprochant d’elle à petits pas, elle baissa les yeux. A quelques pas, elle se courba respectueusement.

Je vous souhaite la bienvenue en ce Palais, Lao Xi’er Dâying. Mes vœux de bonheur et de prospérité. Je suis la Tutrice Chün Müdân, pour vous servir. Je suis habilitée par l’Empereur à vous venir en aide pour tout ce qui concerne les protocoles de ce Palais et je me tiens à votre disposition. Vous pouvez me faire appeler ou me rendre visite quand vous le désirez.

Elle attendit que la jeune femme lui permette de se redresser et réponde à son salut. La sachant peut-être un peu désorientée de se retrouver dans un univers très différent de sa maison natale, Chün ne lui en voulut pas de sa timidité. Mais elle n’osa pas lever les yeux sur elle sans invitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lao Xi'er



Messages : 11
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 21

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 21 ans

MessageSujet: Re: Parfums de femmes [PV]   Mer 24 Sep - 22:10

Un nouveau départ, une nouvelle vie … Cela ne fait pas que quelques heures que je venais d’arriver dans le Palais Impérial. On m’avait montré mon pavillon en tant que Concubine Dâying, il s’appelait le pavillon des Etoiles Bleues. J’aimais beaucoup ce nom et le bâtiment était ravissant. Je n’avais jamais vu de bâtiment aussi beau que celui-ci, il était raffiné et très bien décoré. J’avais vu rapidement mon pavillon avec qui je devais partager avec deux autres concubines qui avaient le même rang que moi.

Oui, j’avais reçu le rang de Dâying, c’était une Dame de deuxième rang. Je savais que je ne serais pas la seule à devenir une Concubine. Les deux femmes qui étaient avec moi, avaient le sourire sur leur visage, elle semblait être heureuse, mais je n’arrivais pas à les comprendre sur le coup. J’avais un peu parlé avec elle, de formalité simplement. Je me sentais mal dans ma peau, je ne me sentais pas à ma place dans ce nouveau monde. Je comprenais à quel point j’étais bien dans ma famille de noble, mais aujourd’hui, je remettais tout en question sur ma vie et mon passé.

A partir d’aujourd’hui, je devais me conduire et être une concubine. Je ne devais pas céder à la tristesse ou à la panique, je ne savais pas me conduire correctement dans le Palais Impérial, je ne connaissais pas les formalités dans ce nouveau monde fait de noir et de blanc. Je me sentais perdue maintenant. Je pus souffler quelques seconde, mais je devais garder mon masque jusqu’au bout, jusqu’à que la nuit soit là pour respirer un peu. La cour Impérial m’avait autorisé que j’emmène avec moi, deux servantes de la dot pour me servir, mais en plus, j’aurais un personnel de base pour me servir tout au long de la journée et de mes nuits aussi.

Je relevais la tête rapidement et j’allais découvrir un peu cet endroit. J’avais envie de connaitre le palais Impérial, pour savoir où j’allais vivre à partir de maintenant. Je me dirigeais à la petite cour située au Sud. Les chemins étaient très bien entretenus par les domestiques et les servantes. Puis, au loin, je vis une jeune femme très belle, elle avait de longs cheveux noirs comme les ténèbres. Je m’avançais vers elle en souriant, puis elle se présenta en première par principe, par formalité. La jeune femme était la préceptrice de la famille Impériale et elle s’appelait Chün Müdân, j’aimais beaucoup son nom. Puis, je pris la parole avec une voix calme et tranquille :

-Je vous remercie Chün Müdân. Vous pouvez vous redresser. Je suis ravie de savoir qu’il existe une personne comme vous, pour m’apprendre les formalités et protocoles de ce Palais. Je suis nouvelle dans le Palais, je suis dans le pavillon des Etoiles Bleue. Je suis l’une des nouvelles concubines, nous sommes trois concubines dans ce pavillon. J’espère que je pourrais vous voir dans mon appartement. Je serais ravie de vous parler amplement ! A vrai dire, je suis perdue dans ce nouveau monde, je ne sais pas quoi faire ou quoi dire pour faire une bonne impression dans le Palais Impérial…

Je me sentais vraiment gêner, par mon manque de formalité. Je ne me sentais pas à la hauteur de ce rang qu’on m’avait donné. La jeune femme semblait une personne sympathique et honnête, enfin c’était ce que je pensais maintenant. Je ne la connaissais pas encore bien pour me faire une idée de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chün Müdân



Messages : 58
Date d'inscription : 02/09/2014

Feuille de personnage
-----------Registre-----------:
Age:: 28

MessageSujet: Re: Parfums de femmes [PV]   Jeu 25 Sep - 18:56



La Tutrice se releva et osa croiser le regard de la jeune Concubine qui paraissait très jeune et un peu apeurée. Elle remarqua alors que la couleur de ses deux yeux n’était pas la même, ce qui était très rare et lui donnait un air étrange. Mais que ce soit dans l’œil bleu foncé ou dans l’œil marron, la même angoisse apparaissait. Cela toucha Chün qui s’apprêtait à la rassurer quand la servante de Lao Xi’er apporta du thé. Il était le bienvenu autant pour l’une que pour l’autre.

Vous êtes entourée de vos servantes, ce qui est la coutume, et vous ne vous sentirez pas trop chamboulée dans vos habitudes, ce qui est bon. Etes-vous bien installée dans ce pavillon ? S’il vous manque quelque chose, n’hésitez pas à m’en faire part et je réparerai aussitôt cette erreur.

Chün but une gorgée de thé après son hôte, par déférence. Comme son regard n’avait été jugé insolent, elle continua à l’observer sans trop le montrer. La jeune concubine était d’une beauté extrême, le teint pâle, les yeux rieurs et brillants, les pommettes légèrement fardées et la bouche tendre. L’Empereur ne pourrait pas ne pas l’apprécier. Elle était habillée avec goût et portait des bijoux coûteux jusque dans sa chevelure. Elle ressemblait à un tableau de Maître.

Vous a-t-on dit que vous deviez vous présenter à l’Impératrice ? Elle est le pilier et l’autorité de la cour des femmes de son époux. Vous êtes placée sous son autorité directe. Vous devrez le faire dès demain et porter votre hanfu le plus beau. N’ayez crainte, c’est une femme très agréable et généreuse. Je suis sûre que vous recevrez d’elle un cadeau de bienvenue.
Ensuite, vous devez présenter vos hommages à la Concubine Impériale qui a donné deux filles à notre Empereur : Zhuge Lin Pin. Elle aussi est agréable. Notre Empereur n’aurait pas toléré de femmes belliqueuses au sein de son Palais.

Sun Liu Ma est un Empereur peu porté sur le vice et la luxure. Si vous êtes ici, c’est qu’il a dû vous accepter, mais ne comptez pas sur une visite nocturne sans en être expressément avisée. Notre Empereur est un être unique sur bien des points. Il est exceptionnel.


Chün ayant beaucoup parlé, contrairement à son habitude, reprit une gorgée de thé et le savoura, restant quelques instants silencieuse.

Mais même si notre Maître à tous ne sollicite pas beaucoup ses femmes, vous devez être prête à le servir dès qu’il s’invitera chez vous ou qu’il vous invitera chez lui. Il est donc de votre devoir d’être toujours belle et bien apprêtée.

Chün se posa sur le bout du banc pour prendre congé. Si la jeune concubine voulait prolonger le dialogue, elle saurait le faire savoir. L’heure était au dîner…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parfums de femmes [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parfums de femmes [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Les femmes noires au pouvoir ...
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Proverbe du Jour: Les hommes ont 4 poches, les femmes n'ont 1 poche
» Pourquoi les femmes sont elles absentes à ce forum?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De sang et de soie. :: Empire Miyong :: Cité impériale :: Le palais impérial-
Sauter vers: