Venez parcourir des contrées d'inspiration asiatique, en des temps reculés où régnaient les mystères, l'amour, les complots et la guerre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Contexte & Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Être Suprême

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 19/07/2014

MessageSujet: Contexte & Histoire   Ven 29 Aoû - 21:57


HISTOIRE DE KYANG


« L’empereur est mort ! »

Nombreuses sont les dynasties à s’être succédées sur le trône impérial. L’Empire Kyang, surnommé « les terres orageuses », a sombré à de maintes reprises dans des guerres fratricides ou chaque prétendants souhaitaient s’imposer. Terre de guerre, terre de sang, telle est la réputation qui a parcouru le monde et gagné chaque cour impériale.

Il y a quatre-vingt années de cela, l’empereur Matsunaka mourut et ne laissa derrière lui, aucun fils, aucune fille. Mais cela n’était pas une nouvelle, et ses seigneurs, jusque-là fidèles, furent les premiers à comploter pour s’accaparer le trône vacant. L’orgueil avait remplacé la loyauté et l’avidité, la fidélité. Les six provinces se divisèrent alors en deux parties, réunies toutes deux sous les noms de leurs illustres prétendants au trône.

« Les ligues »

La ligue de Kiyozawa, réunissant les provinces de Sanesawa, Tomokuro et Noda, fut la première à organiser son armée et à marcher sur le palais impérial. Kiyozawa Tadahichi, qui avait jusque-là était le plus fidèle de  l’empereur, son chef de la garde impériale et seigneur de Sanesawa, incita les autres à le suivre pour empêcher une chose de se produire.    

Peu de temps après la mort tragique de l’empereur, une de ses concubines et fille du seigneur de Tokinaka, mit au monde un fils. Il ne fallut pas longtemps au seigneur de Tokinaka pour revendiquer la place qui était dû à son petit-fils. De là, naquit la première prétention au trône que Kiyozawa refusa aussitôt. Alors que le calme avait régné sur l’Empire pendant de nombreuses années, la guerre s’apprêtait à le toucher de plein de fouet.


Les provinces d'Okada et Sawaki prirent alors le parti du fils illégitime de l’ancien empereur et se rangèrent dans les rangs du seigneur de Tokinaka, un certain Tadaaka Tsunahiro. L’Empire était scindé en deux et des petits affrontements eurent lieu, mais durèrent pendant des décennies sans qu’aucun des deux partis prennent le dessus. Plongé dans le chaos et la souffrance l’empire Kyang s’isola du reste du monde et rompit ses liens avec les autres empires. Quand certains souhaitaient quérir l’aide et l’appui des Empire voisins, les autres s’arrangeaient pour que l’entreprise échoue. Ainsi, kyang connut sa période noire qui a marqué son histoire.

Le petit fils de Tadaaka Tsunahiro, fils illégitime de défunt empereur Matsunaka, devint un homme et dirigea ses propres armées sur le champ de bataille. Une haine irrémédiable était alors née entre les provinces en guerre et ce fils du nom de Hiro, se mit en tête de terminer une bonne fois pour toute avec cette guerre dévastatrice.

« Le jour des sanglots »


Lors d’une journée d’été, alors que le soleil frappait de toute sa puissance les terres orageuses de Kyang, Hiro Tsunahiro convia la ligue de Kiyozawa pour mettre un terme à la guerre qui durait depuis déjà une cinquantaine d’années. Kiyozawa, rongé par les souffrances, n’était plus le jeune homme impétueux qu’il avait pu être. Alors que Hiro était lui dans la force de l’âge. Les deux hommes parlèrent alors seul à seul et ont pu entrevoir pendant un bref instant, la paix. Seulement, un événement vint bouleverser les négociations lorsqu’un homme tenta de mettre fin à la vie d’Hiro Tsunahiro. Ses hommes virent alors là un assassinat perpétué par la ligue et tous se mirent à s’entretuer dans un bain de sang qui porte aujourd’hui le nom du « jour des sanglots ».


Les hommes de Kiyozawa, en plus faible nombre se firent massacrés et Hiro Tsunahiro revendiqua aussitôt le trône et demanda à ce que tous les partisans de Kiyozawa soient arrêtés ou tués. Face à cet affront, kiyozawa et ses hommes les plus proches demandèrent à ce que leur honneur reste intact. Aucuns d’eux n’avoua l’assassinat qui avait été commis et tous décidèrent que leur vie ne valait plus d’être vécue si leur ennemi de toujours venait à prendre le trône. Hiro accepta la requête et le chef rebel, ainsi que ses trente hommes restés fidèles, mirent fin à leur vie dans la cour impériale qui garde encore de nos jours, les traces des sacrifices de ces hommes.

« Une paix relative »

Chacun regagna sa province et Hiro Tsunahiro devint le nouvel empereur de Kyang. Bien que controversé par les anciennes provinces encore nostalgique de Kiyozawa, une paix durable régna sur Kyang pendant le restant de la vie de l’empereur. Une nouvelle dynastie était née et Kyang pu de nouveau s’ouvrir aux autres empires. Possédant des terres riches, Hiro développa l’agriculture de son empire qui avait tant souffert et fit de Kyang, une nouvelle puissance parmi les grandes. Les années défilèrent alors sans que des guerres ne reprennent. Mais on sentait encore et toujours les vestiges d’un feu encore en vie dans les provinces perdantes de l’histoire. Bien que l’empereur mit tout en œuvre pour qu’elles soient mises sur le même pied d’égalité, une rancœur persistait et n’attendait plus qu’un nouveau meneur pour les faire sortir de leur sommeil trompeur.

A l’abri des complots qui commençait à renaître, l’empereur fit de son mieux pour redonner à ses terres la richesse d’antan, mais un homme vint compromettre ses plans…

« Les corbeaux d’orages »

A l’ombre de la vie impériale, un petit groupe d’hommes et de femmes se forma. D’anciens fidèles de Kiyozawa, des fils et des filles des victimes du jour des sanglots se regroupèrent et envisagèrent la fin de l’empereur. Mais le groupe fut découvert et certains moururent aussitôt. Les survivants partirent se réfugier dans les montagnes d’orages et se surnommèrent ainsi « les corbeaux d’orages ». L’organisation devint alors plus grande et recruta des membres dans tout l’empire. Tous se regroupèrent alors sous la direction d’un certain Yasuaka, dernier fils en vie du seigneur Kiyozawa.


La haine engendrant la guerre, Yasuaka fit tout ce qui était en son possible pour faire régner un nouveau climat de tension dans l’Empire. Caché et dispersé en petit groupes dans les montagnes ou dans les provinces, les gardes impériaux ne parvinrent jamais à trouver leur chef pour mettre fin à ce nouveau souffle de révolte et depuis ce jour, Kyang vécut dans la peur de rebasculer dans la souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Contexte & Histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contexte : l'histoire de l'Entre monde
» Contexte - L'Histoire du Forum
» Eclaircir le background, le contexte, l'histoire
» C ▬ Contexte, plan et histoire de l'île
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De sang et de soie. :: Le Forum. :: Les archives ancestrales :: Encyclopédie du Monde :: Empire Kyang-
Sauter vers: