Venez parcourir des contrées d'inspiration asiatique, en des temps reculés où régnaient les mystères, l'amour, les complots et la guerre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'armée Impériale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Être Suprême

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 19/07/2014

MessageSujet: L'armée Impériale   Ven 29 Aoû - 21:55

L’ARMEE


A l’image de son peuple, l’armée du Tsian est avant tout composée de nomades et de sédentaires appartenant aux différents Khanat. De ce fait, elle peut aligner un grand nombre d’hommes sur le champ de bataille en puisant dans ses Khanat. Chaque homme, même les femmes, ont reçu une éducation martiale et savent se servir d’un arc ou d’une épée. Depuis leur plus jeune âge sur des chevaux, ils sont des cavaliers émérites, si ce n’est les meilleurs. L’armée du Tsian possède plusieurs spécialités, mais elle est surtout composée principalement d’archers montés. On trouve également une cavalerie lourde assez importante, mais il n’y a que les Khan assez riches et puissants, qui peuvent équiper leurs hommes.


De tous temps, la tactique de combat de l’armée du Tsian, (surtout dans les Khanat du Nord), était le harcèlement provoquée par la cavalerie légère et criblant les rangs de leurs ennemis en envoyant des volées interminables de flèches. Mobile et nombreuse donc, la cavalerie du Tsian déclenche le combat où elle le souhaite, ou se replie facilement lorsque la cavalerie lourde ennemie se rapproche.

Lorsque la cavalerie du Tsian rencontre une cavalerie lourde, ses cavaliers légers, plus rapides, utilisant des arcs et organisés en unités articulées, harcèlent les formations de cavalerie lourdes, qui se ruent à la poursuite, sans réussir à engager le combat. Désemparées, ces unités perdent de leur compacité, et sont dispersées lorsque les Tsianites entrent au contact.


L’obéissance est impérative, sous peine de mort, à tous les niveaux de la hiérarchie. De nombreux manquements à la règle ne sont punis que par la mort.

Mise à part cela, lorsque les terrains sont trop accidentés pour qu’elle puisse progresser avec sa cavalerie, l’armée du Tsian peut compter sur ses hommes à pied souvent fournit par les cités du sud qui prennent leur inspiration dans les armées impériales voisines. Ces troupes sont malgré tout la principale faiblesse de l’armée puisque ceux qui la compose le font souvent par défaut et parce qu’ils n’ont pas assez de moyens pour s’acheter une monture. On retrouve donc généralement des paysans peu instruits, peu aguerris et mal équipé.

L’armée du Khagan, celle qui lui est propre possédé la spécificité d’être composée des moines guerriers de Quingol qui ont leur temple juste à côté du palais du Khagan. Comme il l’est écrit dans l’histoire, ces moine sont très redoutés et vouent leurs vies au perfectionnement des arts martiaux, de la stratégie et de la guerre. Ils sont par conséquent des moins guerriers redoutables et forment une sorte d’unité d’élite que seul le Khagan peut diriger. Mais ce, à condition qu’il voue un culte en retour dans les dieux qui régentent le monde.

L’armée par province s’organise de la façon suivante. Chaque Khan de province possède son armée, en vue des circonstances politiques vis-à-vis de du Khagan, on peut dire qu’elles sont indépendantes. Chaque Khan est donc le chef de son armée et dispose de Iourt-chi (Etat-Major), afin de pouvoir contrôler ses troupes. Voilà maintenant à quoi ressemble les armées.

• l’unité de base est un peloton de neuf cavaliers, commandée par un chef (soit un groupe de dix hommes, dont le chef est souvent appelé dizainier ) ;

• l’escadron comporte neuf pelotons, soit 90 cavaliers, plus le chef d'escadron, également chef de son peloton (soit cent hommes au total) ;

• le gourane, groupe de dix escadrons, soit 999 hommes, plus son chef ;

• Les toumanes de dix mille hommes.


Les armées par Khanat (province) :

« Armée du Khagan de Tsian »


-Moines de Quingol : 1500
-Lanciers & autres infanteries : 1500
-Archers à pied : 1000
-Cavaliers légers avec arcs : 4000
-Cavaliers légers avec épées : 2500
-Cavaliers lourds avec lances : 1000

« Kutaï »

-Lanciers & autres infanteries : 1000
-Archers à pied : 800
-Cavaliers légers avec arcs : 6000
-Cavaliers légers avec épées : 4000
-Cavaliers lourds avec lances : 1000

« Kha Nian »

-Lanciers & autres infanteries : 1100
-Archers à pied : 900
-Cavaliers légers avec arcs : 7000
-Cavaliers légers avec épées : 3000
-Cavaliers lourds avec lances : 900

« Laï Xïa »

-Lanciers & autres infanteries : 950
-Archers à pied : 1200
-Cavaliers légers avec arcs : 6500
-Cavaliers légers avec épées : 4000
-Cavaliers lourds avec lances : 850

« Temshang »

-Lanciers & autres infanteries : 4000
-Archers à pied : 3000
-Cavaliers légers avec arcs : 3000
-Cavaliers légers avec épées : 2500
-Cavaliers lourds avec lances : 750

« Mung Gwang »

-Lanciers & autres infanteries : 5000
-Archers : 4500
-Cavaliers légers avec arcs : 2500
-Cavaliers légers avec épées : 1500
-Cavaliers lourds avec lances : 700

« Motchi »

-Lanciers & autres infanteries : 4500
-Archers : 4000
-Cavaliers légers avec arcs : 2000
-Cavaliers légers avec épées : 1000
-Cavaliers lourds avec lances : 1300
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'armée Impériale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» armée impériale napoléonienne et européenne
» {AIF} Armée Impériale Française
» Garde impériale
» Armée romaine impériale ADG2
» Projet perso : Armée Impériale de Wallenstein (TYW)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De sang et de soie. :: Le Forum. :: Les archives ancestrales :: Encyclopédie du Monde :: Empire Tsian-
Sauter vers: